Vélo urbain : les différents matériaux des cadres

22 août 2017

Acier, chromoly, aluminium, carbone, titane ou bambou : quel est le meilleur matériau pour un cadre de vélo urbain ? Passons en revue les différents matériaux...

Acier : confort et longue durée de vie

L’acier est le matériau traditionnel utilisé pour la construction d’un cadre de vélo. Son élasticité vous apporte une précision de pilotage, un vrai confort ainsi qu’une bonne absorption des vibrations. Le cadre en acier bénéficie aussi d’une longue durée de vie utile. Il est peu cher à l’achat, mais sujet à la corrosion et assez lourd.

Un cadre en acier pour la pratique du vélo urbain ? Le cadre en acier est une excellente alternative pour bénéficier du confort et d’une longue durée de vie à prix abordable.  À lire, notre test des vélos acier Creme Cycles.

Chromoly : plus léger et plus solide que l’acier !

Le chromoly est un alliage d’acier de qualité supérieure dont les principaux composants sont le chrome et le molybdène (vous voyez souvent la mention "CrMo"). Un cadre en chromoly permet de profiter des avantages de l’acier sans ses défauts : le chromoly est élastique, confortable, durable et plus résistant à la corrosion. Sa conception avec des tubes plus fins le rend plus léger qu’un cadre acier. C’était un matériau haut de gamme (tubes Reynolds ou Columbus) qui a été remplacé par l’alu, le carbone ou le titane.

Un cadre en chromoly pour la pratique du vélo urbain ? Le vélo en chromoly offre un compromis parfait entre résistance, légèreté et confort, exactement ce dont on a besoin en ville ! À lire, notre test du Commencal Uptown CrMo.

Aluminium : un matériau léger et très rigide

Un cadre en aluminium est léger, résistant à la corrosion et plus rigide que l’acier. On sent la différence au pédalage : le rendement est au rendez-vous. Seul point noir au tableau : l’élasticité limitée du matériau provoque un vieillissement prématuré du cadre.

Un cadre en aluminium pour la pratique du vélo urbain ? Un cadre en alu est performant et léger, mais pas aussi confortable et durable qu’un vélo en acier. Ci-dessus, le Velo de Ville V700 Caferacer.

Carbone : confortable et performant, mais fragile

Unique matériau non métallique utilisé pour la conception d’un cadre de vélo, le carbone est notamment employé pour les cadres de vélos de course et de triathlon. C’est un matériau haut de gamme offrant un excellent rendement ainsi qu’un bon confort. En revanche, un cadre en carbone est généralement cher et offre une moins bonne résistante aux chocs

À lire  The Shift Project, le rapport pour décarboner la mobilité

Un cadre en carbone pour la pratique du vélo urbain ? Un cadre en carbone associe confort et performance ! Ses défauts ? Le prix élevé et le risque de casse en cas de choc… Il est plus rare de trouver des vélos urbains en carbone (connaissez-vous Le Flâneur de Hermès, un vélo urbain en carbone conçu par Time ... à 8900€, ou encore le très joli UBC Coren).

Titane : le haut de gamme pour un cadre de vélo !

Rouler en vélo en titane s’apparente à rouler en Rolls-Royce ! Le titane est le matériau le plus onéreux utilisé pour la conception d’un cadre vélo. Un cadre en titane offre aussi le meilleur rapport poids/résistance. Il est très rigide, très résistant aux chocs et ne rouille pas.

Un cadre en titane pour la pratique du vélo urbain ? Le titane est sans aucun doute le meilleur matériau pour un cadre vélo ! En revanche, ce type de cadre est hors de prix… Vous pouvez découvrir les magnifiques vélos en titane de Budnitz Bicycles (photo ci-dessus).

Bambou : un matériau en développement rigide et très confortable

Le bambou est un nouveau venu dans le monde du vélo. Attention, un cadre en bambou n’a rien de farfelu ! Ce matériau naturel rivalise avec les métaux : il est plus rigide que l’acier et offre une meilleure absorption des vibrations que le carbone. Le bambou est aussi très résistant. De par sa conception souvent artisanale, le prix reste élevé.

Un cadre en bambou pour la pratique du vélo urbain ? Un cadre en bambou est original et très confortable pour la pratique du vélo urbain ! À essayer. Vous pouvez lire notre dossier spécial vélos en bambou.

Et le bois ? Oui, il existe également de magnifiques vélos réalisés en bois classique, comme le très beau Fullwood ou encore les Renovo.

Et vous, vous avez un matériau de prédilection pour vous déplacer en vélo urbain ? N'hésitez-pas à aller lire notre dossier Quel vélo urbain choisir ?

Shopping Vélo urbain

Trouvez votre bonheur chez nos partenaires shopping

Vélo urbain, vélo de ville, vélo hollandais, vélo à assistance électrique, vélo pliant, casque vélo, antivol vélo, protection pluie vélo, vêtements cycliste urbain...

LeCyclo
Wiggle FR
Alltricks

Articles relatifs
  • Marc Minier

    juste une remarque : un acier cromo type 4130 c'est 98 % de fer+carbone (l'acier), 1% de chrome et 1 % de molybdène. Cela reste quand même un cadre acier

  • seramik

    Chromo lourd et alu léger, tu tombes dans les préjugés mon cher ami....
    Un bon acier(chromo) sera toujours plus léger qu'un mauvais alu, comme quoi ce n 'est pas une question de matériau.
    il eut été préférable de mentionner la réparabilité de certains matériaux, de détailler les différentes nuances d'alu, de dire que ton acier bas de gamme se nomme hi-ten pour hight tensile. . .
    on aurait pu parler des différents matériaux pour les fourches, et des cadres mêlant plusieurs matériaux

  • seramik

    Chromo lourd et alu léger, tu tombes dans les préjugés mon cher ami....
    Un bon acier(chromo) sera toujours plus léger qu'un mauvais alu, comme quoi ce n 'est pas une question de matériau.
    Il eut été préférable de mentionner la réparabilité de certains matériaux, de détailler les différentes nuances d'alu, de dire que ton acier bas de gamme se nomme hi-ten pour hight tensile. . .
    On aurait pu parler des différents matériaux des fourches, et des cadres mêlant plusieurs matériaux
    On aurait pu aussi parler de l'impact écologique de ces matériaux, dues aux consommations énergétiques différentes pour les mettre en œuvre ou les recycler