Le vélo pliant est-il le meilleur ami de l’Homme ?

17 octobre 2017

"Sympa ton p'tit vélo !" Si tu es possesseur d'un vélo pliant, c'est le genre de phrase que tu entends souvent. Dis sur un ton condescendant à peine dissimulé, limite hautain. Cela reléguerait presque votre monture, certes petite, à de la simple micro-mobilité. Pire, on pourrait vous la comparer à une trottinette. C'en est trop ! Que nenni, le vélo pliant est bien une bicyclette à part entière (Cyclable vous en parle), et est capable de bien plus que cela.

Le premier préjugé à démonter est avant tout qu'un vélo pliant, ce n'est pas agréable à rouler. C'est faux. Oui, il est vrai que quelques modèles ont fait le choix de l'extrême compacité, bien souvent au détriment d'une roulabilité correcte. Que voulez-vous faire avec des roues inférieures à 10 pouces ?! Je pense notamment au Kwiggle (photo ci-contre), au A-Bike ou encore au Occam.

Sans parler nécessairement de gadget, mais ce sont des modèles qui eux, en effet se rapprochent d'une trottinette, en ce sens qu'il faut que le trajet soit très court, 100% bitume et parfaitement plat.

Non, un (vrai) vélo pliant est agréable à rouler.
Deux choses rentrent en ligne de compte : premièrement, la taille des roues. Je ne vais pas te refaire le cours de physique de tes (lointaines ?) années de lycée. Plus le diamètre de la roue est important, plus tu parcoures de distance sur un tour de roue donné. CQFD.

Les pliants bons rouleurs auront des diamètres situés entre 16 et 20 pouces, mais il existe même des pliants à "grandes roues" en 24, 26 voire même 28 pouces.

Deuxièmement, l'empattement. Autrement dit, la distance entre les axes des deux roues. Plus celui-ci est important, plus le vélo sera stable. Mais il perdra en agilité. Et réciproquement.

Le compromis, de l'ingénieur à l'acheteur

Tu imagines donc bien que lorsque l'ingénieur planche sur le design d'un vélo pliant, il fait face à une montagne de contraintes, bien plus importante encore qu'un vélo "normal". Tout n'est ici qu'une histoire de compromis entre deux concepts : la compacité (une fois plié) et la roulabilité (déplié).

S'ajoute également à ce défi que plus il y a de point de pliage (charnière), plus il y aura de souci de rigidité à corriger. On en vient donc à la seconde question à te poser : qu'est-ce que tu veux ? Quelle est l'idée derrière l'achat de ce vélo pliant ?

Ce que j'évoquais récemment dans le dossier "Quel vélo urbain choisir ?" est valable également pour le choix d'un vélo pliant. Tout n'est qu'une histoire de curseur.

"Autant de cas de figure d'utilisation que de modèles différents" Tu pars de chez toi pour faire l'intégralité du parcours à vélo, et pouvoir mettre ton pliant dans un coin du bureau ? Tu veux mettre ton pliant dans la voiture pour terminer ensuite en roulant ? Tu vas emprunter les transports en commun pour couvrir un maximum de distance et finir à vélo ? Tu n'as pas de garage et tu veux un vélo peu encombrant dans ton appartement ? Bref, autant de cas de figure d'utilisation que de modèles différents.

Dans le cas où l’encombrement n'est pas nécessairement gênant, la compacité ne sera pas le critère premier. Dans le cas où l'on doit transporter son vélo comme on transporterait une valise (bus, métro, petite voiture), là, la façon dont votre vélo va se plier va devenir primordiale.

À lire  [Visite] Strasbourg, une influence vélo germanique

T'es multimodal ?

La multimodalité, ce n'est pas un gros mot, ni le dernier mot hype du moment. C'est tout simplement le fait d’utiliser plusieurs moyens de transport pour le même trajet. Si par exemple, tu souhaites prendre la voiture pour rallier la ville, et ensuite utiliser le vélo pliant, celui-ci n'a pas nécessairement besoin d'être d'une compacité extrême. Un simple pliage en deux peut suffire pour déposer le vélo dans le coffre, même d'une petite voiture.

"il faudra que le pliage soit optimal" En revanche, dans une utilisation multimodale couplée avec des transports en communs, il faudra cette-fois que le pliage soit optimal, si tu ne veux pas jeter ta monture de ton balcon au bout d'une semaine d'utilisation !

L'idée est que le pliage doit être à la fois simple et rapide, et ensuite que les dimensions du vélo une fois plié ne doivent pas prendre une banquette de métro complète ! Autre critère important : il doit être facilement transportable à la main, pour passer un escalier par exemple, sans se déplier dans tous les sens.

L'idée n'est bien sûr par de le transporter tout le temps à la main. La plupart des modèles peuvent, soit être roulé plié sur leurs propres roues (c'est le cas des modèles Tern), soit sur de petites roues annexes (comme sur les Bromptons).

Uniquement pour la ville ?

Ce n'est pas parce que le vélo possède des roues de petit diamètre qu'il faut penser que tu ne peux faire que quelques kilomètres avec. Penses que l'utilisation multimodale peut t'emmener très loin ! Contrairement aux vélos classiques, les vélos pliants sont acceptés dans la plupart des réseaux de transports en commun urbains (bus ou métro), mais ils le sont également sur les lignes ferroviaires.

"Le vélo pliant est un choix privilégié par les cyclo-voyageurs" "Le vélo pliant est accepté gratuitement dans tous les trains s’il ne gêne pas les autres voyageurs et s’il est rangé dans sa housse." peut-on lire sur le site de la SNCF. Dans la pratique, la housse est toutefois rarement exigée. Cela étant dit, moins le vélo prendra de place, moins le contrôleur tiquera lors de l'embarquement. Dans les faits, j'ai souvent subi les regards courroucés des autres passagers lorsque je monte avec un petit vélo, alors qu'une personne qui monte à bord avec trois énormes valises, ça ne gêne personne... va comprendre.

Ainsi donc, ta monture pliante peut t'emmener à quelques kilomètres de ton domicile au quotidien comme à des milliers de kilomètres de chez toi. Le vélo pliant est en effet un choix privilégié par les cyclo-voyageurs qui souhaitent pouvoir barouder à travers le globe, tout en utilisant également d'autres modes de transports lorsqu'ils le peuvent. 

C'est le cas par exemple de Caroline & Anthony, qui avaient opté pour le Brompton. Avec le célèbre pliant anglais, ils ont réalisé un tour du monde en 400 jours, en empruntant train, bus, voiture, bateau ou avion.

Finalement, pour aller chercher le pain ou bien atteindre des contrées lointaines à l'autre bout de la planète, le vélo pliant n'est-il pas le meilleur ami de l'homme ?

Les marques les plus réputées de vélos pliants (Brompton, Tern, Kalkhoff, Moulton...) sont à retrouver par exemple dans les points de vente Cyclable.

Shopping Vélo urbain

Trouvez votre bonheur chez nos partenaires shopping

Vélo urbain, vélo de ville, vélo hollandais, vélo à assistance électrique, vélo pliant, casque vélo, antivol vélo, protection pluie vélo, vêtements cycliste urbain...

LeCyclo
Wiggle FR
Alltricks

Articles relatifs