[Test] Velo de Ville V700 CafeRacer, urbain chic et racé

[Test] Velo de Ville V700 CafeRacer, urbain chic et racé

"Si le V700 ne présente pas un comportement d'un véritable urbain sportif, il s'avère en revanche un excellent compagnon de ville. On retrouve à la fois du confort, de la…" d'infos

(4/5)

Inutile de vous présenter à nouveau la marque franco-allemande Velo de Ville (en français dans le texte). Pour cela, je vous invite à aller lire nos articles sur notre visite de leur usine en Allemagne, ou encore notre test du modèle L400 (liens ci-dessous).

Lire l'article : Velo de Ville, visite chez le vélociste franco-allemand.
Lire le test : [Test] Velo de ville L400 Premium, un commuter discret et efficace.


Entre deux tests plus long, nous avons eu l'occasion d'avoir en main quelques jours un modèle que vous avez déjà aperçu dans notre guide du cycliste urbain été 2016, le Velo de Ville V700 CafeRacer.

Un nageur olympique

Weelz-test-velo-de-ville-V700-CafeRacer-9

D'un Cafe Racer, la monture n'en a que l'appellation marketing. Rien à voir avec les motos custom des années 60 dont elle reprend le nom. D'ailleurs, les lignes sont bien plus élancées que l'apparence brute voulue sur ce type de bécane.

On est en présence d'un cadre aluminium hydroformé qui ressemble - permettez-moi la comparaison au sortir des JO de Rio - à un nageur olympique : un torse fin et musclé (douille et fourche), et de longues jambes athlétiques (haubans et bases).

Le travail sur le cadre est de qualité, avec ses tubes de différentes formes et diamètres et ses soudures polies. Les haubans, d'un format assez classique, relient l'axe arrière via un montage en berceau. Cela permet aux bases d'être plus basses que cet axe. On augmente ainsi le confort et la rigidité.

Weelz-test-velo-de-ville-V700-CafeRacer-15Weelz-test-velo-de-ville-V700-CafeRacer-18

L'avant, comme dit plus haut, est lui plus musculeux. La courbure supérieure du tube oblique permet de relier le tube supérieur et ainsi augmenter la rigidité dans cette zone à fortes contraintes. La douille de direction conique, également massive, relie une fourche rigide et droite, au té surgonflé.

Question cosmétique, en plus du passage interne des gaines, le mélange entre un cadre peint et des composants chromés fait mouche.

Le silence de l'asphalte

Si le V700 possède une allure sportive, elle est en réalité un peu biaisée. Nous avons décrit plus haut la monture comme élancée et athlétique, mais on est en présence d'un vélo urbain semi-sportif.

Pourquoi ? Parce que l'on a, à son guidon, un sentiment partagé, une sorte de sensation entre-deux. Au final, ce vélo est peut-être un compromis quasi-parfait entre la sportivité d'un vélo fitness et le confort d'un VTC plus classique. Le tout très bien équipé pour la ville.

Weelz-test-velo-de-ville-V700-CafeRacer-3

L'empattement du vélo plutôt grand (distance entre les deux axes de roue) permet une excellente stabilité. La position de l'utilisateur est semi-relevée.

A ce propos, vous serez très surpris par la prise en main du poste de pilotage, qui s'avère très étroit. Surprenant, cela donne une direction très vive, mais c'est surtout idéal pour se faufiler à travers le trafic !

Sur le même sujet  La voiture, une espèce en voie de disparition?

Weelz-test-velo-de-ville-V700-CafeRacer-20

Les relances du V700 sont efficaces, mais pas non plus très vives. Cela s'explique en partie par des bases très longues, qui restreignent forcément la nervosité du vélo. Mais il est également pénalisé par un arrière assez lourd, dû à l'utilisation d'un moyeu à vitesses intégrées, plus lourd qu'une transmission classique.

Weelz-test-velo-de-ville-V700-CafeRacer-13Le moyeu Alfine, lui, est toujours aussi réactif, même s'il faut avouer qu'on lui préfère sa version 11 vitesses, plus légère, plus onctueuse et mieux étagée.

Ici la version 8 vitesses manque un peu d'allonge, notamment en descente.

L'Alfine est ici couplé avec une courroie en lieu et place de la chaîne. Au-delà de tous les avantages que cela implique (pas de graisse, pas de salissures, longévité accrue...), c'est également le silence d'utilisation que l'on apprécie. Quel silence ! Seul le bruit du glissement des pneus sur l'asphalte se fait entendre.

Nickel chrome

Weelz-test-velo-de-ville-V700-CafeRacer-17Le choix de composants finition chromé tranche avec la peinture sombre du cadre (mais vous avez le choix chez VdV entre une quinzaine de coloris, via le configurateur). Les gardes-boues alu fins et plats se distinguent à peine lorsque vous regardez le vélo de coté.

La marque fait la part belle aux produits de l'équipementier allemand Ergotec. La tige de selle Hook autorise un confort appréciable grâce à son inclinaison (couplé ici avec une Selle Royal Nuvola également très confortable).

Weelz-test-velo-de-ville-V700-CafeRacer-19

Weelz-test-velo-de-ville-V700-CafeRacer-14Et que dire du poste de pilotage à la limite du #BikePorn, avec ses reflets brillants et son montage haut-de-gamme.

On y retrouve bien sûr la commande du moyeu Alfine (en plastique noir, dommage), de jolis grips ergonomiques, mais surtout les superbes leviers de frein Shimano XT, finition chromée eux-aussi.

Bref, si le V700 ne présente pas un comportement d'un véritable urbain sportif, il s'avère en revanche un excellent compagnon de ville.

On retrouve à la fois du confort, de la maniabilité et du roulant, le tout dans un style gracieux et racé qui sort un peu du lot. Saupoudrez le tout de beaux composants chromés, ajoutez à cela une transmission qui ne vous demandera presque aucun entretien, et vous obtenez un vélo urbain à la limite du parfait (oui, des œillets sont présents pour un éventuel porte-bagage...).

Weelz-test-velo-de-ville-V700-CafeRacer-5

Chez Velo de Ville, le V700 CafeRacer existe en trois versions. Single Speed à 1299 €, 8 vitesses Shimano Alfine à 1499 € et enfin 14 vitesses Rohloff à 2499 €. La courroie est une option à 299 €.

À noter que pour la rentrée, ce modèle sera disponible en cadre femme, ainsi qu'en transmission dérailleur classique, ce qui fera chuter son prix à 649 € (les autres versions étant bien sûr toujours disponibles).

Notre verdict

[Test] Velo de Ville V700 CafeRacer, urbain chic et racé
(4/5)
Si le V700 ne présente pas un comportement d'un véritable urbain sportif, il s'avère en revanche un excellent compagnon de ville.
On retrouve à la fois du confort, de la maniabilité et du roulant, le tout dans un style gracieux et racé qui sort un peu du lot. Saupoudrez le tout de beaux composants chromés, ajoutez à cela une transmission qui ne vous demandera presque aucun entretien, et vous obtenez un vélo urbain à la limite du parfait
Retour en haut de page
Fermer cette popup
Ne pars pas comme ça !
On a encore plein de choses à te montrer...

Ne rate rien des prochains articles en t'abonnant à la WeelzLetter ! ( Et parfois, tu peux même y gagner des cadeaux)