Weelz-test-Velo-de-Ville-L400-Premium-13

[Test] Velo de ville L400 Premium, un commuter discret et efficace

22 octobre 2015

Weelz-test-Velo-de-Ville-L400-Premium-9Malgré ce que le nom pourrait laisser penser, Velo de Ville (en français dans le texte, et sans accent) est une marque d'origine germanique, mais depuis, sous gérance franco-allemande.

Le fabricant, lui, se nomme At Zweirad, soit littéralement "à deux roues".

L'entreprise At Zweirad, dont le siège est situé à Altenberge, près de Münster, fabrique des vélos depuis bientôt 50 ans (ils fêteront leur jubilé l'an prochain).

"Zwei rad", littéralement "deux roues", et AT, pour Albert Thiemann, le fondateur. Un ancien coureur cycliste, reconverti dans la vente de cycles et pièces détachées en 1966. Pour la petite anecdote, c'est son épouse française, Edith Beglet-Thiemann, qui est à l'origine du nom "Velo de ville".

Très ancrée en Allemagne, la marque réalise toutefois de jolis volumes de vente dans l'hexagone. En 2014, près de 4000 vélos se sont écoulés sur notre territoire, ainsi qu'en Belgique, Luxembourg et Suisse.

La gamme est étendue : city, trekking, sports, touring, mais reste bien entendu axée, nom oblige, sur le déplacement urbain.

Le modèle que nous avons testé, le Velo de Ville Premium L400, fait partie de la gamme Sports et nous l'avons sélectionné car équipé d'une fourche rigide (ce que nous privilégions), contrairement aux autres modèles de cette rangée.

Design discret

On avait repéré le modèle L400 dans sa livrée vert menthe qui nous avait bien plu, nous l'avons reçu dans une peinture bronze métallique, moins fun certes, mais plus discrète et passe-partout pour la ville.

Weelz-test-Velo-de-Ville-L400-Premium-29 Weelz-test-Velo-de-Ville-L400-Premium-13

La peinture époxy est réussie. Les soudures du cadre aluminium sont polies, et on note un beau travail sur les tubes, comme ce renflement latéral au niveau supérieur du tube oblique, pour palier aux contraintes subies par cette zone.

L'ensemble des composants et des finitions confirme une fabrication sérieuse, voyons ce que cela donne sur le bitume...

Un routier confortable

Même si son programme pourrait tout-à-fait le destiner à réaliser un tour du monde, l'équipement complet de ce L400 en fait également un allié de choix pour les trajets pendulaires urbains.

Weelz-test-Velo-de-Ville-L400-Premium-4 Weelz-test-Velo-de-Ville-L400-Premium-6

Exception faite de la selle Italia Q-Bik XC, que l'on a trouvé beaucoup trop rigide et plate pour notre fessier, la monture allemande est confortable. Le cintre, semi-relevé, et couplé à des grips ergonomiques, offre une position naturelle et peu traumatisante pour le dos et les avant-bras.

Weelz-test-Velo-de-Ville-L400-Premium-22 Weelz-test-Velo-de-Ville-L400-Premium-15

Dommage que les grips ergonomiques manquent un peu de souplesse et de largeur pour la paume des mains. On a trouvé également les bar-ends trop petits, et conçus dans une matière plastique rugueuse, peu confortable pour les mains.

Grâce à un empattement assez long, le comportement sur la route est sain et très stable. Des bases plutôt longues ne font pas du L400 un "vrai" urbain sportif. Il manque un peu de nervosité, même s'il s'en sort très honnêtement lorsqu'il s'agit de se faufiler à travers le trafic.

Weelz-test-Velo-de-Ville-L400-Premium-8Là où il excelle, c'est bien entendu sur des trajets longs.

Avec le L400, les longues pistes cyclables, qu'elles soient bitumées ou non, sont avalées avec un confort indéniable...et l'envie de ne pas s'arrêter.

Même chargé à l'arrière de une ou deux sacoches, l'allure du L400 reste équilibrée, grâce notamment aux barres latérales du porte-bagage, qui permettent d'abaisser le centre de gravité des sacoches.

Nous l'avons pesé à 14,2 kgs, ce qui est très honorable, compte tenu de l'équipement conséquent.

Composants

Weelz-test-Velo-de-Ville-L400-Premium-19Velo de Ville nous a fait parvenir ce modèle directement de son usine, équipé dans sa configuration la plus haut-de-gamme, c'est-à-dire en Shimano XT 3x10.

Comme d'habitude avec ce groupe, les changements de braquets sont souples et peu bruyants (ça ne "claque" pas comme chez l'américain Sram).

Même si un pédalier double aurait été suffisant pour une utilisation urbaine, le 3x10 permet une large plage de développement. Le 48 dents vous fait littéralement vous envoler (à condition d'avoir les mollets ;) ) !

Bien qu'il ne soit pas dans cette catégorie, le porte-bagage maison à plateau large et supports latéraux pour sacoches lui donne un air de trekker.

Weelz-test-Velo-de-Ville-L400-Premium-12 Weelz-test-Velo-de-Ville-L400-Premium-14

Le reste de l'équipement est très complet : gardes-boues SKS avec bavette, moyeu avant dynamo Shimano, béquille 30 kg, bar-ends (enfin, nous, on avait ajouté les Spirgrips ;) )...

L'éclairage est donc alimenté par dynamo, assuré à l'avant par un phare Lumotec Eyc T 50 Lux de Busch und Müller, avec allumage automatique, doté également de feux diurnes à LED (peu habitués, les cyclistes nous ont souvent lancé en journée "vous avez laissé vos feux" !).

Weelz-test-Velo-de-Ville-L400-Premium-23 Weelz-test-Velo-de-Ville-L400-Premium-16

À l'arrière, on retrouve le modèle Toplight Flat plus, toujours par B&M. Les deux possèdent une temporisation de l'allumage, ce qui vous permet de rester visible lorsque vous marquez un arrêt.

Point de vue monte pneumatique, les Schwalbe Tyrago sont plutôt roulants mais ne font pas vraiment honneur au reste des composants. Le ressenti est assez "dur" sur la route. Des pneus à plus large volume d'air auraient été les bienvenus.

Weelz-test-Velo-de-Ville-L400-Premium-24 Weelz-test-Velo-de-Ville-L400-Premium-30

Des freins à disque hydrauliques Shimano M355 assurent le freinage. Ils restent souples et assez progressifs, tout-à-fait suffisant pour une utilisation ville. On a juste détecté des vibrations dans la direction, lors de freinage appuyés, notamment en descente.

Bref, si vous ne rechignez pas à investir un budget correct, et que vous êtes à la recherche d'une monture fiable et bien équipée, le Velo de Ville L400 fera un compagnon de route idéal.

Son manque de vivacité, normal pour ce type de vélo, est largement compensé par son confort et un comportement parfaitement stable, même sur chemin. Un vélo parfait pour des trajets longs, urbains ou extra-urbains.

Tarifs à partir de 1049 €, sans options. Notre version testée s'affiche sur le configurateur Velo de Ville à 1449 € (en XT), un tarif au final plutôt correct, au regard de l'équipement.

Les Plus

  • Confort
  • Equipement commuter complet
  • Rapport qualité / prix
  • Taillé pour enchaîner les km

Les Moins

  • Grips ergo assez durs
  • Bar ends trop petit
  • Selle trop plate, peu creusée

Notre modèle est équipé d'un casque Bern Allston et d'un sac à dos Boblbee People Delite Aero.

Shopping Vélo urbain

Trouvez votre bonheur chez nos partenaires shopping

Vélo urbain, vélo de ville, vélo hollandais, vélo à assistance électrique, vélo pliant, casque vélo, antivol vélo, protection pluie vélo, vêtements cycliste urbain...

LeCyclo
Wiggle FR
Alltricks

Articles relatifs