Weelz-visite-Velo-de-Ville-0

Velo de Ville, visite chez le vélociste franco-allemand, partie 1

6 janvier 2016

Weelz-visite-Velo-de-Ville-0

Velo de Ville, Das Vélo

Un slogan peut-être en guise de pied-de-nez à un constructeur automobile d'origine germanique lui-aussi.

Velo de Ville, lui, ne truque pas ses données d'émissions de Co², et pour cause, on parle ici de vélo, vous l'aurez compris.

Ce « Das vélo » est surtout là pour rappeler le profond attachement que voue le fabricant Velo de Ville, autant à ses origines allemandes, que françaises. Petit retour sur l'historique de cette marque...

C'est en 1966 qu'Albert Thiemann fonde AT Zweirad à Altenberge, une petite bourgade de la Rhénanie-du-Nord-Westphalie, située à quelques kilomètres de la ville de Münster.

Profitant de la proximité des Pays-Bas (la frontière néerlandaise n'est qu'à une cinquantaine de kilomètres), il débute son activité en important des vélos de marques hollandaises comme Cové ou Veeno.

But alors you are French ?!

Arrivé à Altenberge dans l'après-midi, c'est un temps bien germanique qui nous cueille : température proche du zéro, vent glacial et mélange de pluie et de neige.

L'accueil d'Edith Thiemann, et de son équipe, est inversement proportionnel à la température. Et nous avons même le droit à une petite visite privative des lignes de production, arrêtées à cette heure-ci.

Pour lire directement la suite de notre visite de l'usine Velo de Ville, c'est par ici.

Weelz-visite-usine-Velo-de-Ville-Altenberge-66

Edith Thiemann (photo ci-dessus, à droite) est la directrice générale, et le coté « französich » de la marque. Française mariée à Albert Thiemann, c'est en 1984 qu'elle rejoint la direction de l'entreprise.

A l'époque, elle dessine elle-même les cadres de vélos, qu'elle envoie ensuite en fabrication chez nos manufacturiers Stéphanois.

Si cette industrie française de renom à malheureusement disparue depuis, et que la production des cadres a ensuite été délocalisée vers les usines taïwanaises, l'identité franco-allemande, elle, perdure encore aujourd'hui.

Pas de pétrole mais des vélos

Weelz-visite-usine-Velo-de-Ville-Altenberge-9

1972 et 1973, les chocs pétroliers qui se succèdent, forcent les allemands à utiliser de nouveau la bicyclette comme moyen de transport. On nous confie qu'à cette époque, les vélos roulent même sur les autoroutes !

C'est une aubaine pour Albert Thiemann, qui profite de cet état de fait pour développer sa production.

Particularité du marché westphalien, nombre de marchand de cycles locaux souhaitent faire fabriquer des vélos sous leur propre marque, et choisissent donc AT Zweirad comme partenaire industriel.

Aujourd'hui encore, on croise, par exemple dans la ville de Münster, des vélos produits par l'usine d'Albert Thiemann, mais sous différentes appellations.

Weelz-visite-usine-Velo-de-Ville-Altenberge-73

Ce n'est qu'en 2006 qu’apparaît la marque « Velo de Ville ». Un choix de nom qui s'explique, bien sûr, en partie par les origines françaises de sa DG, mais pas que.

Pour la nation allemande, la consonance française évoque toujours une part de rêve, et reste le gage d'un produit de qualité.

S'adapter au marché

Weelz-visite-usine-Velo-de-Ville-Altenberge-7

Dans les années 90, VDV est l'une des premières marques à proposer des vélos jusqu'en taille 72 ! Une nécessité pour s'adapter à la morphologie, plutôt costaude, des allemands du nord.

Depuis, la marque en a même fait un programme spécifique, nommé "Happy size" (photo ci-dessus), qui produit des vélos capables de supporter un pilote de 160 kgs et plus !

Elle lance également un cadre de vélo à taille unique, le UNA. Un vélo à enjambement bas pouvant convenir à une large palette de personnes. Le succès est au rendez-vous et le modèle est même copié dès l'année suivante.

Weelz-visite-usine-Velo-de-Ville-Altenberge-79Dès 1998, pour répondre aux demandes de plus en plus personnalisées de la clientèle, le fabricant ouvre son 1er centre d'émaillage, afin de proposer, et surtout maîtriser, les différents coloris de ces cadres.

Mais la demande augmentant, la production se retrouve trop à l'étroit, et c'est donc dans une nouvelle usine flambant neuve que s'est installé le fabricant début 2015.

Une usine que nous vous faisons découvrir, en mots et en images, dans la suite de l'article :

Cliquez-ici pour lire la suite de l'article : Visite de l'usine.

Découvrez la galerie photo de notre visite.

Shopping Vélo urbain

Trouvez votre bonheur chez nos partenaires shopping

Vélo urbain, vélo de ville, vélo hollandais, vélo à assistance électrique, vélo pliant, casque vélo, antivol vélo, protection pluie vélo, vêtements cycliste urbain...

LeCyclo
ProBikeShop
Wiggle FR
Alltricks

Articles relatifs