Et s'il existait une prime au report modal ?

Et s’il existait une prime au report modal ?

Encourager la population au transport actif

Les gouvernements français successifs n'ont jamais été très bon en communication, il faut le reconnaître, encore moins en marketing. Et si le nouveau président a mené campagne sous l'image d'une modernité affichée, on s'est vite rendu compte que la couche était assez superficielle.

Pourquoi je vous parle de cela ? Parce qu'en préparant cet article, je me suis aperçu qu'il y avait une certaine corrélation entre les mesures gouvernementales et les offres promotionnelles de certains commerçants. L'une ou l'autre sont souvent peu en adéquation avec les attentes du "client".

J'en veux pour preuve la dernière prime de l'Etat permettant aux particuliers de remplacer leur ancien véhicule, par un véhicule dit "plus propre". Une nouvelle prime à la conversion, démarrée au 1er janvier 2019, et qui vient remplacer la prime à la casse, instaurée en 2015.

2 pantalons pour le prix d'1

Cette nouvelle prime est issue de la Loi de Transition Énergétique et du projet de Loi de Finances 2018 souhaitée par l'ex-ministre Nicolas Hulot, puis remaniée dans la hâte suite aux premiers mouvements des adorateurs du chasuble haute-visibilité.

Elle prend en compte trois éléments : votre situation fiscale, l'âge de votre ancienne voiture, et enfin les qualités environnementales de la nouvelle voiture désirée.

Rien ne vous choque dans l'énoncé ci-dessous ? Nous si. En d'autres termes, l'Etat ne vous aide qu'à condition que vous remplaciez votre voiture … par une voiture !

"la réponse du gouvernement est inadaptée, car elle ne prend pas en compte la globalité des problèmes qu'entraîne la possession d'une voiture particulière"

Si j'en reviens à ma comparaison de début d'article, c'est un peu comme lorsque dans un magasins de vêtements, on vous propose une réduction sur le second article.

La plupart du temps, cela fonctionne sur le même type de vêtement. Un pantalon acheté, le deuxième à -30% ! OK, super….et si je veux plutôt prendre une chemise ou un pull qui irait avec ce pantalon, vous me faites la réduc' ? Non monsieur, c'est impossible…

Bien qu'elle fasse grand plaisir aux constructeurs automobiles (merci les lobbys - bisous 40MA), la réponse du gouvernement est inadaptée, car elle ne prend pas en compte la globalité des problèmes qu'entraîne la possession d'une voiture particulière.

Certes, une voiture à moteur thermique, notamment Diesel, génère des émissions polluantes, émissions dont les taux sont plus faibles sur une voiture essence (même si cela dépend du type d'utilisation - route ou ville) et que ne génère pas une voiture électrique (qui est pour autant loin d'être un véhicule propre).

Sur le même sujet  Moins de véhicules thermiques, 3 semaines d'espérance de vie supplémentaires

Mais une voiture ne doit pas se juger uniquement sur ces qualités environnementales. Nous n'allons pas refaire ici l'argumentaire négatif complet (pour cela on vous invite à (re)lire notre article "Je suis cycliste quotidien, et vous devriez me remercier").

Mais une voiture entraîne d'autres externalités, toutes aussi négatives. Et elles sont nombreuses : congestion du trafic, insécurité routière, emprise sur l'espace public, pollution atmosphérique mais également visuelle et sonore, sans parler du drame sanitaire de la sédentarité.

Encourager au report modal

De plus, cette prime ne prend pas non plus en compte les desiderata du bénéficiaire. QUID si celui-ci souhaite justement se débarrasser de son vieux véhicule polluant pour se déplacer autrement ?

Pourquoi l'Etat n'encourage t-il pas les citoyens à une conversion vertueuse ? Un report modal qui permettrait à ceux-ci de s'offrir des abonnements de transports en communs ou bien de financer l'achat d'un vélo utilitaire.

Dans les deux cas cités ci-dessus, les tarifs paraissent souvent élevés. Regardez le prix d'un abonnement de travail SNCF, d'un pass Navigo francilien (même si l'employeur prend en charge la moitié, mais notons que tout le monde n'est pas salarié) ou encore d'un vélo cargo haut-de-gamme.

Pour autant, ces tarifs sont bien moins élevés si on les compare à ceux d'une voiture, d'autant plus si elle est électrique. Sachant que cette voiture ne servira les ¾ du temps qu'à des trajets inférieurs à 5 km

"Le report modal, c'est la chemise du magasin de vêtements. Vous pouvez la prendre, mais vous paierez le prix fort…"

En créant une prime au report modal, le gouvernement pourrait créer de nombreuses externalités positives : une diminution de la congestion du trafic français dans les grandes et moyennes métropoles, dues à l'évaporation du trafic, une réduction conséquente des frais de santé de nos concitoyens, par la diminution de la pollution de l'air et sonore et du fait qu'ils auront (re)découvert les joies - et les bénéfices - des transports actifs.

Cette prime au report modal devrait faire partie intégrante de la future Loi d'Orientation des Mobilités (LOM).

Retour en haut de page
Fermer cette popup
Ne pars pas comme ça !
On a encore plein de choses à te montrer...

Ne rate rien des prochains articles en t'abonnant à la WeelzLetter ! ( Et parfois, tu peux même y gagner des cadeaux)