Dernier kilomètre, la vélogistique est l'avenir des villes

Dernier kilomètre, la vélogistique est l’avenir des villes

Internet est une révolution. Le réseau informatique mondial a profondément transformé nos vies et, il faut l'avouer, il serait difficile pour beaucoup de faire machine arrière. C'est tout un pan de notre économie qui s'effondrerait.

Le World Wide Web a ses torts et ses travers, mais reconnaissons lui une chose : cette extraordinaire faculté de transmettre de l'information et du savoir au plus grand nombre et de manière ultra-rapide. D'ailleurs, vous ne seriez pas là à me lire, et moi ici à vous écrire.

"derrière cette facilité d'achat se cache un autre problème, non pas économique mais écologique" Mais le web a aussi révolutionner autre chose : nos habitudes de consommation.

Après l'éclatement post-bulle internet, le e-commerce s'est petit-à-petit restructuré pour devenir finalement une norme acceptée par une très forte majorité de la population. Mais derrière cette facilité d'achat se cache un autre problème, non pas économique mais écologique, celui de la logistique urbaine qui, petit-à-petit, est venue congestionner encore un peu plus, s'ils en avaient besoin, nos centres-villes.

Car pour arriver jusqu'à votre boite aux lettres dans les meilleurs délais, votre colis ne se déplace pas tout seul sur ses petites jambes. C'est une véritable armada qui est mise en place, et son bilan écologique n'est absolument pas bon. Et le plus énergivore, polluant et coûteux reste ce fameux "dernier kilomètre". Lire notre article définition :

La solution vélo pour une logistique urbaine décarbonée

Véhicules électriques, transports ferroviaires, fret fluvial... les différents acteurs de la logistique ont eu beau retourner le problème dans tous les sens, ils n'ont pas trouvé mieux comme véhicule que le vélo pour assurer cette fameuse livraison dernier kilomètre. D'ailleurs beaucoup de grandes compagnies logistiques s'y sont mises : DHL (avec l'impressionant Velove Armadillo), Fedex, UPS et même La Poste...

Il faut dire que ce marché attire les appétits les plus aiguisés. On parle d'un marché français qui atteindra les 1,5 milliard d’euros en 2020... Les grands logisticiens ont bien entendu une longueur d'avance grâce à leur réseau national de distribution. Mais de nombreux acteurs plus modestes ont également fait leur apparition, et il y a, pour le moment de la place pour tout le monde.

Sur le même sujet  [Test] MET Corso, nouveau casque vélo urbain

Stuart, Bicylift, K-Ryole...

Stuart, la jeune start-up franco-espagnole levait l'année dernière près de 22 millions d'Euros pour se développer. La société utilise le même modèle économique qu'Uber, une armée de coursiers à vélo indépendants, capable de livrer du petit plis jusqu'à la palette dans des timings totalement irréalisables avec un camion, même de petit gabarit. Elle a été rachetée en début d'année par le groupe La Poste.

Moins grosse que Stuart, Fleximodal est une jeune entreprise rennaise fondée par Charles LEVILLAIN. Cet ingénieur en mécanique, passionné de mobilité durable, a conçu une remorque vélo, la Bicylift, capable de transporter des palettes normées (Europe) avec un capacité totale de 180 kgs. Sur les derniers mètres, elle peut même se manipuler très facilement à pied.

Tout comme la remorque UPS que vous pouvez voir dans la vidéo précédente, les fondateurs de K-Ryole, Nicolas Duvaut et Gilles Vallier, ont imaginé une "smart remorque" dont l'intelligence, au-delà d'être capable de transporter de lourdes charges, est surtout d'être doté d'une assistance électrique intégrée. Elle est ainsi capable de se caler automatiquement sur l'allure de l'utilisateur, qu'il soit à vélo ou à pied. La remorque K-Ryole a été conçue pour recevoir différents modules pour répondre aux usages multiples de chaque client.

Si vous voulez en savoir plus sur la logistique vélo, on vous conseille le livre de Marcel Robert (Carfree), "Vélogistique" en auto-édition chez Blurb, ou encore celui de Grégory Delattre (I Bike Strasbourg), "Cargologie".

Crédits photo: Acme59.

Retour en haut de page
Fermer cette popup
Ne pars pas comme ça !
On a encore plein de choses à te montrer...

Ne rate rien des prochains articles en t'abonnant à la WeelzLetter ! ( Et parfois, tu peux même y gagner des cadeaux)