[Visite] Strasbourg, une influence vélo germanique

14 décembre 2016

weelz-visite-velo-strasbourg-2016-42

En 1960, on mettait fin à la dernière ligne de tram à Strasbourg. Mais après Nantes en 1985, c'est en 1994 qu'est lancé le nouveau tramway dans la capitale alsacienne.

weelz-visite-velo-strasbourg-2016-1Un exemple de réhabilitation de ce moyen de transport souvent cité en exemple de réussite.

On doit ce succès à la réflexion réalisée en amont, qui a su influer le report modal de la voiture vers ce mode de transport en commun, mais également à la prise en compte de la place des cyclistes et piétons dans le schéma structurant.

Strasbourg est fier de son tram, mais elle est également fière de sa place de première ville cyclable française. Un titre qui n'est en effet pas usurpé. Le vélo y est en effet roi.

Si vous avez déjà promené vos roues de l'autre coté du Rhin, vous sentirez assurément une certaine influence germanique dans les infrastructures cyclables de la ville. Si ce n'est que l'Allemagne toute proche possède, disons, une "légère" avance sur ce sujet.

weelz-visite-velo-strasbourg-2016-69

Cette influence se ressent également chez les cyclistes eux-mêmes. On perçoit cette culture du vélo dans leur façon de se comporter une-fois en selle. Respect des pistes cyclables, on laisse les trottoirs aux piétons ou encore, faut-il le souligner, on s'arrête au feu rouge ! (Bien sûr, Strasbourg n'est pas exempt de newbies pour faire n'importe quoi sur une selle). Le parc vélo est lui-aussi globalement de qualité.

weelz-visite-velo-strasbourg-2016-8

Nous passons devant les grandes institutions européennes : le Parlement Européen, le Conseil Européen et la Cour Internationale des Droits de l'Homme. C'est un grand quartier d'affaires qui a poussé à la fin des années 90, parfaitement desservi, tant par les transports en communs que par le réseau cyclable.

weelz-visite-velo-strasbourg-2016-11

Grégory me dit qu'on peut parfois croiser des députés venant à vélo. Lui-même avait l'habitude de passer à vélo à travers les allées du parlement. Malheureusement, les nouvelles dispositions sécuritaires suite aux attentats font que le bâtiment est désormais fermé au public et que les députés s'y rendent en berline plus discrète.

weelz-visite-velo-strasbourg-2016-14

Le temps d'attraper au passage Véronique, de Les Filles à vélo, inventrice de la Jart'elle et strasbourgeoise également, et nous filons vers le nouveau quartier de l'axe des Deux Rives.

weelz-visite-velo-strasbourg-2016-12

Grégory nous emmène au pied de l'un des récents immeubles d'habitation. Il tient à nous montrer le cas concret de l'application du nouveau Plan Local d'Urbanisme : un parking vélo privé, entièrement vitré, avec des points d'attache fixes, une porte sécurisée et un large accès directement sur la rue. Le PLU rendant désormais obligatoire ce type d'aménagement dans les bâtiments résidentiels.

weelz-visite-velo-strasbourg-2016-18

Nous continuons notre balade en terre alsacienne par la visite du jardin des deux-rives. Ce grand espace vert doit son nom à une particularité : il est coupé en deux par le passage du Rhin. Un coté est donc en France, l'autre en Allemagne ! Une magnifique passerelle, flambant neuve, uniquement piétonne et cycliste, enjambe le fleuve et permet le passage d'un pays à l'autre aussi simplement qu'un coup de pédale.

weelz-visite-velo-strasbourg-2016-20 weelz-visite-velo-strasbourg-2016-27

Des bancs en son milieu permet de prendre un peu de repos, à cheval sur la frontière franco-allemande. Nous y croiserons d'ailleurs un trio de mamans en biporteur Bakfiets parti en balade.

weelz-visite-velo-strasbourg-2016-44

Nous terminons notre virée cyclo-strasbourgeoise au pied du compteur Velostras. Ce totem, érigé par la société Eco Compteur, comptabilise les cyclistes urbains au quotidien. Il a été placé sur le bord de la piste cyclable, sur l'un des axes les plus fréquenté par les commuters alsaciens.

En toile de fond : la majestueuse cathédrale de Strasbourg, tout un symbole. Il est presque midi, et déjà plus de 2000 cyclistes sont passés devant le totem (et nous ne sommes qu'un samedi).

La balade se conclura dans le vieux Strasbourg, à deux pas du barrage Vauban, par des tartes flambées locales (et quelques bières).

weelz-visite-velo-strasbourg-2016-70 weelz-visite-velo-strasbourg-2016-72

Il est temps pour moi ensuite de regagner la gare, pour constater, comme à mon arrivée, que les parkings vélos extérieurs sont toujours aussi plein.

Il y a 800 places disponibles en surface, et 850 dans le parking souterrain. Il manquerait encore 1000 places aux dires de Grégory. Le vélo urbain strasbourgeois a encore un bel avenir devant lui.

Shopping Vélo urbain

Trouvez votre bonheur chez nos partenaires shopping

Vélo urbain, vélo de ville, vélo hollandais, vélo à assistance électrique, vélo pliant, casque vélo, antivol vélo, protection pluie vélo, vêtements cycliste urbain...

LeCyclo
Wiggle FR
Alltricks

Articles relatifs
  • Winfried

    > Respect des pistes cyclables, on laisse les trottoirs aux piétons

    Encore faut-il 1) qu'il y ait des pistes cyclables (et pas de simples bandes) et 2) qu'elles soient respectées par les motorisés… ce qui n'est pas le cas (on est en France).

    > ou encore, faut-il le souligner, on s'arrête au feu rouge ! (Bien sûr, Strasbourg n'est pas exempt de newbies pour faire n'importe quoi sur une selle)

    Tarte à la crème : combien de piétons tués par des cyclistes vs. tués par des motorisés?

    Pourquoi s'arrêter au rouge s'il n'y a ni piéton ni motorisé de l'autre côté, et perdre ainsi inutilement son énergie cinétique?

  • EP

    Je suis cycliste à Strasbourg, c'est mon principal mode de déplacement et j'utilise le vélo quotidiennement. Ce portrait de Strasbourg et des cyclistes strasbourgeois est biaisé.

    À Strasbourg, une bonne partie des cyclistes roulent sans lumière la nuit, concernant le respect des feux rouges c'est une minorité (je les respecte rarement), pour les vélos en bon état c'est une majorité mais il y a quand même un petit pourcentage qui roule sur des vélos qui ne devraient pas rouler.
    Bon nombre de cycliste ne se soucie pas du sens de circulation sur piste ou bande cylclable et attache leur vélo n'importe où sans ce soucier des autres (PMR, Poussettes, ...).
    Strasbourg a beaucoup de cyclistes mais aussi beaucoup qui ne connaissent pas les règles, voir qui n'en ont rien à faire.

  • Pingback: La Femme (à vélo) est l’avenir du cycliste urbain, Weelz.fr le web magazine du Vélo Urbain()