Weelz! dans vos kiosques ... au rayon Auto- Moto (oui)

Weelz! dans vos kiosques … au rayon Auto- Moto (oui)

Weelz! (si vous ne connaissez pas, cliquez là) rentre dans sa quatorzième année. Créé sur une intuition visionnaire de Xavier Cadeau, a l'époque où le vélo rimait plus avec rigolo qu'alternative sérieuse à l'auto ou la moto. Weelz! est un webzine en ligne qui cause art de vivre autour du vélo. Un média qui tente au quotidien de comprendre la place du vélo dans nos sociétés. En Décembre 2021, Weelz! est aussi visible en kiosque au rayon magazine Autos & motos. Et pour tout vous dire, nous adorons l'idée.

Promis, il y a 2 pages sur le vélo à l'intérieur.

Est-ce vraiment cohérent ?

Selon nous absolument. Chez Weelz! on adore le vélo. On adore les cyclistes. On adore parler vélo aux cyclistes. On adore les cyclistes qui nous parlent de vélo. On est un peu comme Bruno Lemaire, notre ministre l'économie, qui lui aime la voiture. Sauf que nous, c'est le vélo.

Depuis longtemps on se dit qu'être entre soi, c'est bien, c'est confortable. Les débats, entre personnes qui sont d'accord sont apaisés, tranquilles, faciles (sauf si on émet l'idée que le port du casque à vélo c'est une bonne idée, là ça s'enflamme). Ça nous arrive, chez Weelz! de parler de voiture ou de motos (on appelle cela les motorisés). Souvent c'est pour dire que ces objets prennent trop de place, que ceux qui les conduisent sont pénibles & dangereux.


Un message subliminal ?

Parfois on lit des livres sur la voiture, comme ce magnifique "éloge de la voiture" de Thomas Moralès. Et puis, on vous avoue ça nous arrive d'en conduire des véhicules motorisés (cf l'intro de notre visite chez Cyfac). Et puis aussi, on se rend compte, qu'un point commun entre la majorité des cyclistes qui nous lisent et que nous sommes, c'est l'usage de la voiture ou d'un véhicule motorisé de temps en temps, parce que la voiture parfois c'est pratique (1).

La voiture semble intéresser plus les hommes. Le lecteur de ce livre a un très joli vernis à ongles.

Nombreuses sont les vélotaffeuses, nombreux sont les cyclistes (et inversement pour le genre) à être d'anciens automobilistes (ou motards) au quotidien. La seule différence ? Quand certain.e.s ont franchi le cap, d'autres n'y ont pas encore pensé, ou l'envisagent mais ne savent pas comment s'y prendre.

Vélo-auto-moto, tous unis ?

Nan quand même pas. C'est un fait, ces trois solutions de mobilités cohabitent dans la ville, dans les territoires. Ce que nous tentons de faire chez Weelz! depuis 14 ans ? Donner envie de pédaler plus, plus souvent, plus régulièrement, plus loin. Faire en sorte que le vélo devienne une évidence, le premier choix de mobilité choisi.

Des vacances à vélo.

Nous tentons d'accompagner celles et ceux qui s'y mettent pour qu'iels le fassent de manière confortable et agréable. On se dit, si le premier trajet de vélo utilitaire est un plaisir, il y a de fortes chances que ce premier trajet soit suivi d'un deuxième, troisième... millième. On se dit qu'un usage du vélo utilitaire peut amener à considérer des déplacements de loisirs, à vélo, des vacances à vélo. Un changement de vie finalement.

Alors inlassablement, on teste des vélos, des vestes, des gants. Inlassablement on observe l'évolution du "système vélo". Inlassablement on s'enthousiasme pour une nouvelle solution proposée. Inlassablement, on pousse des coups de gueule sur des aménagements pourris ou de jolies solutions innovantes, qui ne sont ni jolies, ni innovantes. Inlassablement, on pédale, on tente de vous raconter, on tente de vous informer, on tente de vous cultiver, on tente de vous encourager. On tente de vous conforter dans votre choix. Vous pédalez et vous avez bien raison.

Les motorisés d'hier et d'aujourd'hui sont les cyclistes d'aujourd'hui et de demain

"pour que la pratique du vélo s'étoffe, explose, soit mise sur orbite, il y a un énorme travail d'explication, de ré-assurance"

Nous avons cette conviction, pour que la pratique du vélo s'étoffe, explose, soit mise sur orbite, il y a un énorme travail d'explication, de ré-assurance. Rendre les pratiques du vélo accessibles, populaires est une vraie gageure. Aussi l'univers du vélo est rapidement un monde intimidant, voir même illisible de l'extérieur. Il y a quelques rares cas, comme Yannick, qui se prennent en main, tout seul et qui décident un jour d'aller apprendre à pédaler. (Retrouvez son interview à la radio, là).

Et les autres ? Comment on fait pour donner envie de se mettre au vélo à quelqu'un qui n'y connait rien ? A quelqu'un, qui, par principe plus que par raison ne s'y intéresse pas ? Et bien on va lui parler chez lui. On s'invite dans son salon. Et dans son salon, il se peut que trône sur la table basse des magazines de bagnoles. Mettons du vélo dans les magazines d'auto et de moto. Allons les chercher sur leur terrain dans la presse spécialisée !

Quand Auto-Moto te contacte

C'est ce que nous avons fait, ou presque. Parce que pour tout vous dire, c'est eux qui sont venus nous chercher. Début septembre, nous recevons un message sur Linkedin de Julien Azoura, rédacteur en chef d'Auto-moto, disant cela : "Bonjour, je travaille pour le magazine Auto Moto et je cherche des journalistes spécialisés dans les mobilités « douces » comme le vélo. Je suis tombé sur le site Weelz. Ça correspond bien à l’angle visé pour notre magazine. Si vous êtes intéressés pour des collaborations ponctuelles n’hésitez pas à me contacter. Bonne journée !".

On s'est rencontré, on a discuté, on a négocié. On s'est surtout assuré qu'il n'y avait pas une envie de mettre du vélo dans leur pages pour faire joli, pour s'acheter une virginité. Julien nous a rassuré (il nous a montré aussi son Véligo). Auto-moto est un magazine historique dans l'univers de la voiture. Julien nous a expliqué qu'à l'occasion d'une refonte de leur formule, il voulait intégrer 2 pages par numéro sur le vélo.

"nous voyons là une formidable opportunité : tenter de donner envie de pédaler celui qui se demande si l'Audi RS3 va plus vite en noir ou en gris"

2 pages, c'est peu et c'est déjà un début. L'envie est de parler vélo sur un axe mobilité dans un premier temps, pourquoi pas loisir, plus tard, doucement. Julien nous explique aussi jusqu'à maintenant tous les journalistes "spécialisés vélos" avaient décliné la proposition de nourrir en vélo les pages de son canard. Merci les autres d'avoir refusé. Parce que nous, nous voyons là une formidable opportunité : tenter de donner envie de pédaler celui qui se demande si l'Audi RS3 va plus vite en noir ou en gris. Donner envie de pédaler à celui qui se demande si la Honda Africa Twin est mieux que la Ducati Mostro pour aller retrouver les potes (Julien nous apprend que son lectorat est très majoritairement masculin, étonnant non ? Non!).

Sur le même sujet  [Test] Tern GSD S10, un vélo cargo longtail brillant et passe-partout

Nous voyons une énorme responsabilité aussi. Entrer par la petite porte, parler vélo à des béotiens. L'opportunité de glisser aussi des messages subliminaux. L'air de rien. A vélo on peut aller au bureau, transporter des armoires normandes, à vélo on aimerait bien ne pas se faire doubler au ras des fesses...

Choquant ?

Crédit photo ?: Auto-Moto, ballot !

Certains, certaines d'entre vous pourront trouver ce partenariat choquant. Un pacte avec le diable. D'autres diront, "ah ah, bravo Weelz ! vous faites entrer le ver dans le fruit". Nous ? Nous y allons humblement, sans esprit revanchard, sans vouloir non plus ruer dans les brancards. Nous avons envie que l'histoire dure. Parce que nous voyons l'opportunité de parler vélo, tous les mois, à 120,000 lecteurs (le tirage mensuel d'Auto-moto). Parler vélo tous les mois à une audience qui n'a pas acheté ce magazine pour lire l'actualité du vélo. Nous y voyons aussi (dans une moindre mesure) une validation de notre discours et notre positionnement. Suggérer plutôt qu'imposer. Donner cette envie. Poser des graines.

Fiers et ravis.

C'est pour cela, que chez Weelz! nous sommes fiers et ravis d'accompagner la rédaction du magazine "Auto-Moto" en s'occupant des pages vélos de leur nouvelle formule. Vous y retrouverez notre dossier vélo donc tous les mois. On parlera produits, tests. Nous proposerons des conseils pour leur donner envie de s'y mettre, leur donner envie de mieux nous voir.

Puisque nous sommes entre nous, si vous vous demandiez quel cadeau faire à votre cousin éloigné, pro-bagnole, anti-vélo, offrez lui un abonnement à Auto-Moto ! Vous ? si la curiosité l'emporte, filez au kiosque à journaux, et, nous vous recommandons, d'y aller, comme nous, à vélo (toutes façons y aller en Ferrari si c'est pour vous garer en double-file, même pour cinq minutes, vous savez ce qu'on en pense). Notez quand même que 2 pages sur le vélo, c'est à peu près notre production en ligne, chez auto-moto, ce sera par mois... L'info vélo restera plus complète ici ! Pensez à vous abonner à notre newsletter.

Bande de vendus ?

Si dès le mois de décembre, il y a des tests de vélos dans Auto-Moto, il y a peu de chances qu'en décembre 2021 ou en 2022 vous voyiez dans nos pages, ici, un test d'une nouvelle voiture (même si elle est super pour embarquer votre flotte de vélos). Il y a peu de risques que soudainement nous devenions le meilleur ami de Pierre C. (qui a son rond de serviette chez Auto-Moto).

En revanche, oui, il se peut que nous puissions rouler en Porsche, en Mercedes ou en Ferrari, mais ça restera des vélos. Et promis, on vous racontera, sans langue de bois. Comme d'hab., Si nous roulons en Harley-Davisdon, en Solex, on n'a pas eu besoin du réseau d'Auto-Moto... Tests prévus dans les semaines à venir. Enfin, Weelz!, leader de pignon ? Plus que jamais.


Retour en haut de page