[Visite] Rennes à vélo, dans l'arène de la Petite Reine

[Visite] Rennes à vélo, dans l’arène de la Petite Reine

A l'occasion d'une invitation à visiter la nouvelle organisation de l'enseigne Cyclable autour de trois magasins, dont nous vous parlerons bientôt, avec Xavier, Mister Weelz!, et Sophie (elle est trop forte Sophie, on aura l'occasion de vous la présenter aussi), nous avons trainé nos vélos et nos jantes à Rennes pendant deux jours. Si nous étions prétentieux, nous dirions que Rennes fut, le temps de notre visite, la capitale de la Petite Reine en France. Nous avons été accueilli dans la ville, sans trompette ni fanfare dans la préfecture d'Ille-et-Vilaine. Et pour tout vous dire, ça nous va bien. Une belle visite discrète, et très instructive.

Le comité d'accueil quand Mister Weelz ! arrive à Rennes. (Crédit Photo : La Gangrennes)

Le café vélo Citron à Rennes, si t'es pressé, tu peux passer

Trois associés, Azad, Maxime et Andrea ont ouvert ce lieu fin 2019. Un café-vélo-crêperie. L'inspiration vient clairement de Londres et des cafés vélo du type Look Mum No Hands. Le printemps 2020 aura eu raison des crêpes de Citron. Le confinement, la fermeture des commerces pendant une grosse période aura obligé l'équipe à se ré-inventer. Toujours du vélo, toujours du café, au diable les crêpes ! Le lieu est magnifique, dans son jus, si j'osais.


Lors de notre visite, l'espace de convivialité, pour se poser autour d'un verre est envahi de vélos. Des vélos de clients qui attendent d'être réparés ou d'être récupérés. Des vélos de récup' aussi, que l'équipe est allée chiner à droite à gauche. L'envie de redonner vie à ces vieux (et beaux) cadres aciers est là. Les 3 jeunes hommes viennent de la route, du BMX et sont très cools. Ils le disent eux-mêmes d'ailleurs : "Le vélo, c'est trop cool. On aime bien accueillir des clients qui n'ont jamais poussé la porte d'un vélociste".

Le lieu de l'extérieur est d'ailleurs assez hybride. Le gravel en location en vitrine trahit le concept du café. Les tables et chaises que l'on peut voir de l'extérieur trahissent l'atelier vélo qui s'y loge. Si vous achetez un vélo d'occasion dans le coin, filez chez citron, ils vous feront un check et réglage complet du vélo pour 35€. Oui vous avez bien lu. Chez Citron, ils ne sont pas cintrés, ils se disent que le meilleur moyen d'expliquer les joies du gravel, c'est encore d'essayer un bon vélo de gravel. S'il vous plait, vous pouvez acheter le frère, neuf. Merci.

CITRON Café vélo 🍋☕️ - Horaires : Mar - Sam // 9h-19h - Velocitron.fr

On nous murmure à l'oreillette que très bientôt, Rennes comptera un atelier café vélo supplémentaire : Ta Grand-Mère à vélo.

La mobilité à Rennes, des cyclistes urbains en veux tu en voilà

Le climat à Rennes, ce n'est pas la Floride. Photo prise en Maivrier.

Au micro de rayons libres, hasard du calendrier, nous recevions cette même semaine, Valérie FAUCHEUX, Adjointe à la Maire déléguée aux Mobilités et aux Déplacements Co-Présidente du Groupe des Elu.es Ecologistes et Citoyen.nes. Elle est venu nous raconter la transformation cyclable de la ville de Rennes depuis quelques années. Pour Xavier ou moi, difficile de comparer comment c'est mieux pour le vélo maintenant, puisque ni lui ni moi n'avions roulé par le passé dans cette ville. Pendant nos deux jours sur place et nos presque 100 km effectués sur nos spads, nous pouvons vous dire, qu'il est très agréable aujourd'hui de s'y déplacer à vélo, même sous le crachin incontournable breton. Il y a bien évidemment des incohérences sur les infrastructures, inévitables.

Interlude de 30 minutes

Plutôt que vous fatiguer les yeux à lire un résumé de la vision de Valérie sur le vélo en ville, branchez le casque, lancez l'écoute de Rayons Libres en cliquant là. En plus, la musique proposée dans ce numéro est trop bien. Puis revenez ici, on va vous parler de la Maison du vélo à Rennes. Allez écouter l'émission on vous attend.

(Cet article tente de vous proposer une expérience immersive, collaborative et de groupe. Si vous avez choisi de ne pas écouter l'émission, désolé, il va falloir attendre les autres. Profitez-en pour vérifier la pression de vos pneus ou encore aller lire ce billet sur les pompiers de Rennes à vélo, l'atelier vélo la petite Rennes ou encore notre retour sur le baromètre FUB des villes cyclables plaçant Rennes sur la 3ème marche du podium des villes de +200,000 habitants. Allez-y mais ne traînez pas, y'en à qui bossent ici).

A la Maison du vélo de Rennes, c'est possible

C'est bon tout le monde est revenu ? On peut continuer la visite. Cette fois ci notre guide va être Aurélien Gautier. Sur sa carte de visite il est "Chef de projet Services Vélo" chez Keolis. Traduire, Aurélien est le daron de la maison (du vélo de Rennes). Daron et intarissable. J'ai failli rater mon train. Oui la Maison du vélo est au pied de la gare SNCF de Rennes. A la maison du vélo de Rennes, c'est possible.

Sur le même sujet  Vélo tourisme : L'itinéraire de La Vélomaritime est désormais 100% continu

Ca irait plus vite de vous dire les services qu'ils ne proposent pas. Par exemple, je ne crois pas qu'ils proposent de la location de housse de vélo pour pouvoir glisser ce dernier dans le train pour respecter le règlement de notre cher transporteur ferroviaire*. Vous avez besoin d'un Brompton, à la journée ? C'est possible. A la semaine ? C'est possible. A moins que vous n'ayez besoin d'un Hugbike ? C'est possible. Votre kif c'est le triporteur ? C'est possible. Un bon vélo électrique des familles en location longue durée avec siège enfant ? Mais oui c'est possible.

Pour combien ? 200€/an le Gitane. Vous voulez l'acheter en fin de location ? Evidemment que c'est possible. 569€ après un an de location. 769€ le vélo ! Y'a moins bien et plus cher. Où trouver moins bien et plus cher ? Appelez la rédac, on vous filera des tuyaux sous le manteau. Facile. Vous cherchez des idées où aller vous promener dans la région avec vos vélos ? Passez à la maison, vous trouverez l'info.

C'est cadeau de la maison

Vous résidez dans un hôtel de Rennes et souhaitez profiter des vélos en libre-service de la ville ? Ce sera bientôt possible. Une carte magnétique, 1 heure offerte. C'est cadeau de la maison (du vélo). Vivement que la pandémie soit derrière nous, vous pourrez ainsi profiter de l'amphi pour des conférences, des récits de voyages, des projections de films. Et si, comme nous, vous vous dites... "Mais cette maison du vélo elle va tuer le game. Avec tous ses services, toute cette offre soutenue par la municipalité, elle va ruiner les commerces de cycles alentours. Ils ne vont jamais pouvoir s'aligner." Et bien non. Pas du tout. Parce que, par exemple, quand vous achetez un vélo à la maison du vélo (celui que vous aviez en location longue durée par exemple), et bien vous filez avec un bon d'achat de 50€ valable pour l'atelier l'entretien de votre bicloune à dépenser dans l'ensemble des vélocistes de l'agglomération. Les Brompton en location, ils sont mis à disposition (loués ?) par Cyclable et comme un Brompton essayé, c'est souvent un Brompton vendu, c'est tout bénéf... Pour Brompton !). Bien foutu ?

➡️ Plus d'infos sur la Maison du Vélo de Rennes

Weelz! n'est pas l'office du tourisme de Rennes

Quitter (ou entrer dans) Rennes par le canal d'Ille-et-Rance

L'objet de notre visite à Rennes n'était pas de transformer Weelz! en Lonely Planet du vélo ou en Petit Futé du coin. On vous raconte ce qu'on a vu, il y a encore plein de magasins, de vélocistes, d'associations, de cafés, de bars et de crêperies qui méritent votre attention. Aussi comme dit plus haut, se déplacer à vélo dans la ville et son agglomération (oui nous sommes sortis de Rennes, nous sommes des fous) est très facile, agréable. Aux heures de pointe, les cyclistes sont là, ils semblent plutôt bien intégrés dans le schéma mental des motorisés. On a adoré cet aménagement cyclable le long du canal d'Ille-et-Rance, qui n'était pas vilain.

Et si vous voulez voir une autre partie de la Bretagne, calez vous dans le canapé et regardez cette belle production maison by Weelz! :

*Je ne crois pas mais je n'en suis pas certain. J'ai oublié de demander. Par contre la contrôleuse n'a pas oublier de m'houspiller. "Monsieur, les vélos pliants, pliés c'est bien. Dans une housse c'est obligatoire". J'ai pris un air bête (je sais très bien faire) et me suis retenu de lui dire, que le truc plié n'importe comment, c'est leur politique d'embarquement des vélos.

Retour en haut de page