Visite chez le fabricant VAE Neomouv à La Flèche

26 juillet 2018

La Flèche. On connaît cette petite commune de la Sarthe plutôt pour son zoo (une saison au Zoo sur France 4) et son Prytanée national militaire voulu par Napoléon. Point de vue vélo, elle a récemment fait parler d'elle lors du dernier congrès de la FUB à Lyon. Elle était en effet sur le podium des meilleures villes cyclables de moins de 20 000 habitants, ex-aequo avec la ville de Sceaux.

C'est ici qu'est née Neomouv. Derrière la société sarthoise, se cache un entrepreneur d'expérience, Philippe Vaxelaire.

Lors d'un voyage d'affaires en Chine pour ses diverses autres activités, il découvre le vélo à assistance électrique. Nous sommes au début des années 2000 et le marché en est seulement à ses balbutiements.

Mais l'entrepreneur y voit un fort potentiel. De retour en France, il va lancer la machine pour créer sa propre marque de vélo à assistance électrique. Dès 2003, il rachète l'activité de la société EasyMouv. La marque change de nom pour devenir Veleix en 2009, avant de se baptiser définitivement Neomouv en 2011.

Il n'y a pas de ligne d'assemblage sur le site fléchois. Les vélos sont imaginés sur place, mais la conception et la fabrication reste basée en Asie (c'est le cas pour beaucoup de fabricants cycles). Une fois livrés en France, les batteries sont installées, puis le vélo est préparé. Il repart ensuite en carton vers le détaillant. 

Toutefois, avec la future loi anti-dumping qui tend à limiter l'import asiatique, devrait arriver une taxe sur le vélo fini. Neomouv avait déjà anticipé et va tendre vers un assemblage sur le sol européen, probablement en Italie et au Portugal.

En revanche, tout le SAV est assuré sur le site de La Flèche pour l'activité France et à Vitoria, en Espagne, pour l'activité espagnole. Le site dispose d'un important volume de stockage (+ de 6000 m²).

À lire  Chiffres vélo 2017, l'envolée spectaculaire du VAE

En terme de volume, l'entreprise Neomouv est aujourd'hui leader sur le marché des vélos à assistance électrique doté de moteur roue (avant ou arrière) mais sont présents également au catalogue des moteurs centraux (lire notre test du Neomouv Nova en motorisation Brose).

De 9500 vélos vendus en 2016, ils sont passés à 14 000 unités dès 2017, soit une croissance de plus de 45 %. Il y a aujourd'hui 450 revendeurs Neomouv sur toute la France.

Le Montana est le modèle Trekking (ici en motorisation Brose)

Au-delà de promouvoir l'image de la marque sur le territoire national (Neomouv est encore peu connue), la volonté est aussi de s'étendre à l'international. Déjà présente en Espagne, elle souhaite développer son implantation à l'export vers d'autres pays européens, mais également au Canada et jusqu'en Nouvelle-Calédonie.

Un catalogue varié

Nouveauté 2018: Le Kalyso, avec moteur Neo Assist de 60nm de couple

Le fabricant possède un catalogue varié de vélos à assistance électrique. De nombreux vélos typés ville, avec enjambement bas, notamment un 24 pouces spécial senior avec un centre de gravité abaissé, mais également un pliant, un urbain sportif ou encore un trekking. Bientôt, un singlespeed devrait aussi arriver, avec une intégration discrète batterie + moteur dans la roue arrière, le tout pour 13 kg seulement.

La marque s'est également lancée sur le segment VTT avec quelques modèles semi-rigides et bientôt un tout-suspendu. Elle propose également un VTTAE pour enfant en 24 pouces, qui se destine plutôt aux loueurs, afin de permettre aux minots de suivre leurs parents sur des randos plus soutenues.

> Neomouv.com/fr

Shopping Vélo urbain

Trouvez votre bonheur chez nos partenaires shopping

Vélo urbain, vélo de ville, vélo hollandais, vélo à assistance électrique, vélo pliant, casque vélo, antivol vélo, protection pluie vélo, vêtements cycliste urbain...

LeCyclo
Wiggle FR
Alltricks

Articles relatifs