VeloSpot, Bienne expérimente son propre VLS

Je vous en parlais dans le Sur la toile de la semaine dernière, mais j'ai eu l'envie d'approfondir un peu le sujet sur ce nouveau système de vélo en libre-service qui a vu le jour chez nos amis helvètes, plus précisément dans la ville de Bienne (prononcé Biel en langue suisse), située à une quarantaine de kilomètres au nord de Bern.

L'équipe municipale de Bienne a étudié les différents services VLS déjà existants en Europe, pour en arriver à une simple conclusion qu'aucun d'entre-eux n'étaient réellement intéressants. D'une part car ils représentent un coût global trop élevé pour une ville moyenne, et d'autre part parce qu'ils impliquent des modifications de voirie assez lourdes.

C'est donc ainsi qu'a vu le jour VeloSpot, un système de vélo en libre-service conçu en partenariat avec la ville de Bienne, Suisse Énergie, la marque Simpel pour les vélos et la manufacture des montres Rolex (nous sommes en Suisse) pour l'industrialisation du concept.

Alors que le dernier concept VLS dont je vous avais parlé, SoBi, fixait l'intégralité du système électronique directement sur le vélo, VeloSpot lui, propose un entre-deux.

Lui aussi s'affranchit des fameuses bornes "vélibienne", les zones de location étant délimitées par une boite communicante perchée sur un mat métallique, capable de communiquer par ondes radios avec les vélos, et qui délimite donc une zone circulaire dans laquelle elle autorise la location ou le dépôt. Les vélos, eux, sont équipés d'un simple cadenas fixe de cadre (type Abus Amparo), dont l'ouverture et la fermeture s'opère électroniquement.

Sur le même sujet  Le covélotaf, inciter au premier coup de pédale

La location est assez simple. Muni d'une carte électronique VeloSpot, vous appuyez sur le bouton rouge situé sur le boitier fixé sous le tube de selle, puis vous passez devant votre carte. L'antivol est déverrouillé.

Durant le trajet, vous pouvez verrouiller à tout moment lors d'un arrêt votre vélo hors d'une zone VeloSpot. Pour le déposer, il suffit de re-verrouiller le vélo au dessous d'un VeloSpot.

Le système VeloSpot n'est pour le moment qu'en phase expérimentale, de Octobre 2010 à Avril 2011, et recherche d'ailleurs des usagers pour tester le service gratuitement durant cette période (vous devez résider dans le centre-ville de Bienne).

Il n'y a actuellement que 6 stations pour 50 vélos, mais il sera étendu dès le printemps prochain, et comptera 40 stations pour 300 vélos. Le système sera alors ouvert au public, y compris aux touristes qui pourront acheter une carte journalière.

Du coté des vélos, c'est la marque Suisse Simpel qui les conçoit. Un vélo col de cygne assez classique, moyeu 7 vitesses Shimano Nexus, freins à tambour, carter de chaine (qui servira également à la pub) et grand panier à l'avant. D'un point de vue social, ce sont des chômeurs et chômeuses en réinsertion qui s'occupe de l'entretien et la réparation des vélos.

> Via LeMatin.ch.
> VeloSpot.ch.
> Simpel.ch.

Crédit photos : Alain Germond, VeloSpot.

Retour en haut de page
Fermer cette popup
Ne pars pas comme ça !
On a encore plein de choses à te montrer...

Ne rate rien des prochains articles en t'abonnant à la WeelzLetter ! ( Et parfois, tu peux même y gagner des cadeaux)