Pédaler du Luxembourg à Lyon sur la Voie Bleue - Moselle-Saône à vélo

Pédaler du Luxembourg à Lyon sur la Voie Bleue – Moselle-Saône à vélo

Du pays de Sierck à la Citée des gones

Cet été, sur La Voie Bleue, ne manquez surtout pas de visiter l’impressionnant château fort de Sierck-les-Bains ainsi que l’abbaye monastique de Prémontrés ! Attendez, vous n’en avez jamais entendu parler ? Si on vous cite alors les vignobles du Mâconnais ou le site archéologique Solutré-Pouilly-Vergisson... Pas beaucoup plus ?

Il est vraiment temps que vous alliez faire un tour du côté de la Moselle et de la Saône, deux régions hyper riches en patrimoine bâti et naturel qui se découvrent avec bonheur depuis la selle d’un biclou. Ça tombe bien, la Voie Bleue - Moselle-Saône à vélo, c’est 700 km d’itinéraire cyclable entre Apach, à la frontière luxembourgeoise, et Lyon, la Cité des gones. Vous ne savez pas non plus ce qu’est un gone¹ ? Bon, plus le choix alors !


La beauté des vallées de la Moselle et de la Saône le long de La Voie Bleue

Projet collectif porté par 29 collectivités issues des trois régions Grand-Est, Bourgogne-France-Comté et Auvergne-Rhône-Alpes, la Voie Bleue est née en 2017 avec comme vocation de mettre en valeur la beauté des vallées de la Moselle et de la Saône. Celles-ci sont reliées par le très agréable canal des Vosges et de multiples anciens chemins du halage qui se prêtent à merveille au cyclotourisme. Le temps d’une belle journée printanière, d’un long weekend cet été ou même de vacances tardives en automne, planifiez votre itinéraire à vélo au fil de l’eau. 

Réaliser la Voie Bleue au complet demande dix bonnes journées de pédalage à raison de 60 à 70 km par jour. Comptez deux semaines si vous préférez des étapes plus cool - vous êtes en vacances, après tout - ou bien vous accorder des journées de visite dans de superbes villes fluviales (Metz, Nancy, Épinal, Chalon-sur-Saône ou encore Mâcon) et les vignobles traversés. Vignobles ? Oui, oui, vous avez bien entendu. Au sud de Metz, la véloroute sillonne les côtes de Moselle, tapissées de vignes, puis elle longe les bords de Saône à proximité des vignobles du Beaujolais et du Mâconnais, où vous pourrez faire une (ou plusieurs) dégustation entre deux coups de pédale.

Sur le même sujet  5 podcasts vélo à écouter pendant le couvre-feu (Sélection n°1)

Histoire, architecture, gastronomie...

En cours de route, vous croiserez également de nombreux châteaux, abbayes, sites historiques et cités de caractère mais également plusieurs plans d’eau qui se prêtent bien à quelques heures de repos pour les mollets. Parlant de repos, le site de la Voie Bleue est une mine d’informations pour trouver les hébergements labellisés “Accueil Vélo” qui jalonnent le parcours ainsi que des arrêts pique-nique et des restaurants proposant les plats typiques de la région traversée. Flammekueche, kneffes aux pommes de terre des Vosges, volaille de Bresse, cuisse de grenouilles ou encore bugne et tarte praline, les grandes régions de l’Est n’ont pas leur pareil question gastronomie. Il va alors falloir pédaler doublement plus fort pour rejoindre les faubourgs de Lyon, la fin officielle du parcours.

Ceci-dit, si vous pensez qu’il vous faudra quelques kilomètres supplémentaires pour évacuer les calories du vin et des gourmandises découvertes sur la Voie Bleue, il est possible, depuis Lyon, de rallier la ViaRhôna (EuroVelo 17) et ses 350 km jusqu’à la mer Méditerranée...

➡️ LaVoieBleue.com

¹ Psitt, au fait, un gone, si vous vous demandez, c’est un gamin dans le langage populaire des Lyonnais.

Crédits photos : Guillaume ROBERT-FAMY.

Retour en haut de page