Vélo à New York, quand la ville transforme ses ponts pour les cyclistes

Vélo à New York, quand la ville transforme ses ponts pour les cyclistes

Chez Weelz, vous le savez, on aime allez voir ce qu'il se passe ailleurs dans le monde pour le vélo. Certes, on est parfois un peu trop dano-centré. Non, toutes les bonnes idées cyclables ne viennent pas nécessairement de Copenhague. Les américains n'ont peut-être pas grand chose à nous apprendre sur l'usage du vélo. Mais c'est justement ce qui fait l'attrait du sujet : comment un pays aussi auto-centré parvient-il à se transformer, petit à petit - "one pedal at a time" ? Même au pays de la grosse bagnole, les mentalités évoluent vers toujours plus de vélo.

"Des ponts pour le peuple"

La preuve avec la ville de New York, qui, accrochez-vous bien, a l'intention de réserver définitivement une voie voiture aux cyclistes newyorkais, sur deux ponts emblématiques de la ville, le Queensboro et le non moins célèbre pont de Brooklyn. "Bridges for the People", c'est le nom du plan vélo présenté par le maire Bill de Blasio le mois dernier pour faciliter la traversée de l'East River. C'est une nouvelle avancée pour le vélo, après que la municipalité de la Grosse Pomme ait dévoilé en 2019 un budget vélo de 1,7 milliards de dollars (oui, milliards) pour "briser la culture de la voiture".


D'après les chiffres de cette étude du DOT (le Department of Transport de la ville), New York est la ville dans laquelle le nombre de cyclistes a évolué le plus rapidement. Entre 2012 et 2017, les trajets domicile-travail à vélo ont fait un bond de plus de 50%. Même dans des villes dites "bike friendly" aux Etats-Unis comme Portland ou Chicago, cette augmentation n'est que de 22%. Nul doute que cette augmentation a continué en 2020, avec la situation épidémique.

Une décennie de lobbying vélo

"c'est une petite révolution cyclable qui se passe dans cette ville"

"Les hommes construisent trop de murs et pas assez de ponts." nous disait le sage Isaac Newton. Souvenons nous de cette expression de l'urbaniste canadien Brent Toderian : "On ne construit pas un pont en comptant le nombre de personne qui traverse la rivière à la nage". Ici, à New York, les ponts existent depuis longtemps pour rallier l'île de Manhattan au-dessus de l'Hudson ou de l'East River. Néanmoins, ils ont toujours été pensé uniquement pour l'usage automobile, c'est donc une petite révolution cyclable qui se passe dans cette ville.

Sur le même sujet  Briser la culture de la voiture, New York dévoile un plan vélo de 1,7 milliards de dollars

Ainsi, tandis que des villes comme Nantes préfèrent ne pas prolonger des expériences de fermeture à la circulation (Le pont Saint-Mihiel cristallise les tensions dans la capitale des Ducs de Bretagne. Une pétition est en ligne.), c'est à New York que l'on va dédier 100% d'une voie voiture aux cyclistes, sur les ponts de Brooklyn et de Queensboro. Une décision qui fait suite à une pétition, aussi appelée "Bridges for the People", lancée en septembre 2020, mais qui est le fruit d'une décennie de lobbying du collectif pro-vélo Transportation Alternatives.

Sur le pont de Brooklyn, datant de 1883, les cyclistes doivent aujourd'hui se contenter d'une bidirectionnelle très étroite sur la partie haute du pont. Une voie cyclable rendue dangereuse (vécu) à cause du mélange avec les piétons, sur un monument historique dont l'attrait fait venir des hordes de touristes venues immortaliser un selfie sur Instagram (probablement un peu moins en ce moment). Demain, les cyclistes pourront rouler en contrebas des piétons, sur une voie dédiée de 8 pieds (environ 2,40m), protégée des automobilistes par un parapet de béton comme le montre le schéma.

Quant au Queensboro bridge (1909), déjà longé par une ligne de téléphérique jusqu'à Roosevelt Island, la voie automobile nord devrait voir apparaitre une piste cyclable bidirectionnelle, les piétons auront le droit à une voie dédiée sur la partie sud. Ouverture prévue second d'ici la fin de l'année.

"Convertir des voies réservées aux voitures en pistes cyclables sur deux de nos ponts les plus importants est un pas de géant pour la ville de New York." selon Danny Harris, le président de Transportation Alternatives. Quand au Maire De Blasio, il a déclaré "qu'il était temps de faire entrer les deux ponts dans le 21e siècle et d'adopter la vision d'un avenir sans voitures.".

➡️ Via le NYTimes.

Retour en haut de page