Vélo fat bike électrique, une alternative touristique grand public ?

Vélo fat bike électrique, une alternative touristique grand public ?

Expérience dans les Vosges en hiver

À l'approche des fêtes de Noël, nous avons testé avec Fabien Barret la pratique du fat bike assistance électrique en plein cœur du Massif des Vosges. Si ces "vélos à gros pneus" étonnent toujours autant le grand public, c'est qu'ils ne sont pas monnaie courante partout. Pourtant, face à la diversification des activités proposées aussi bien en station hivernale que balnéaire, ces engins montés en électrique propose une alternative sans pareil pour des touristes aussi bien curieux que frileux, voire explorateurs !

Mais qui guide les guides en fat bike électrique ?

Le rendez-vous était donné devant le front de neige de la station de La Mauseleine à Gérardmer, perle des Vosges. C'est avec Fabien Barret que j'ai décidé de partager cette initiation à la pratique du fat bike électrique. Ce quadragénaire n'est pas seulement mon tuteur accompagnateur montagne. Il est aussi pratiquant cycliste depuis des années et propose de nombreux séjours touristiques à deux roues, en autonomie ou accompagnés, du massif des Vosges jusqu'aux Alpes Juliennes (pour les amateurs, c'est ici).


"On aura fini pour 15h tu penses ? Car je dois encore couper des arbres sur un single d'un itinéraire que je propose pour le printemps". La tronçonneuse ne fait que trop bien le vosgien.

Alors que nous sommes étonnés par la diversité d'activités proposées par la station depuis le front de neige : du ski à la raquette, en passant par la luge jusqu'au buggy électrique...Timothée nous alpague depuis son Algeco tout neuf. C'est depuis ce bureau de fortune que ce jeune diplômé, labellisé par l'Institut de Formation du Vélo(1), propose des sorties hivernales grand public. Public parfois ingrat avec lui. Il est obligé d'appeler ses deux seuls clients de la matinée à la dernière minute pour apprendre qu'ils ne viendront pas. Qu'à cela ne tienne, nous aurons un guide rien que pour nous!

Moustache pour tous et tous à son Moustache !

Après un briefing bien complet, place à la présentation de nos montures. Montés sur des pneus Maxxis Minion de 26 pouces avec des sections de 4,8 (comprenez la largeur double d'un pneu VTT classique), nous attendent deux Moustache Bikes Samedi 26 FAT 4. Un choix de fabricant qui se justifie facilement : la marque vosgienne est leader dans le secteur de l'assistance électrique. Dans ce monde d'après, savoir qu'une marque s'est construite une réputation mondiale à moins de 50 kilomètres de notre lieu de pratique, donne forcément un supplément d'âme à l'engin.

À peine installé, la sensation d'être sur un coussin d'air est enivrante. Ces grosses sections de pneu, combinées à un gonflage restreint de moins d'un barre, représentent l'une des caractéristiques principales du fat bike. Depuis presque 10 ans, leur utilisation première sur la neige ou le sable n'est plus à prouver (Ndlr : CF notre reportage Fat bike au cœur du massif du Sancy). Seulement, ce qui nous intéresse aujourd'hui c'est bien d'envisager la pratique du "fat" en version électrique pour une pratique touristique. Pour cela, Timothée qui s'est très vite remis de l'annulation de dernière minute, nous propose le menu :

  • Entrée chaude : grimpette sur 8 kilomètres d'une large piste damnée
  • Plat : zig zag forestier en single escarpé
  • Dessert : débriefing mérité à l'auberge de Vexel

L'entrée reste l'alternative touristique grand public proposée par Timothée. N'ayant pas encore attaqué les fêtes de fin d'année, nous allons avec Fabien déguster l'ensemble pour une poignée de tour de pédalier.

Ludique le fat bike électrique sera

La mousse s'accroche jusqu'aux vêtements du rider en fat bike !

Une fois lancé au milieu des skieurs et autres lugeurs, le plaisir est immédiat. L'assistance électrique nous aide à grimper sans aucune difficulté une piste damée (à se damner) pour raquette à neige à fort pourcentage. La station de ski de Gérardmer a fait le pari de la cohabitation. C'est plutôt bienvenue quand la découverte du lac de la station vosgienne se fait à travers les sapins, sans trop d'efforts. Le bruit discret de l'assistance nous berce gentiment dans ce flot (flow ?) blanc et vert.

Fabien, curieux de nature, tente de couper entre les lacets pour rejoindre la piste du dessus. Son stop dans une trop grosse quantité de neige nous offre un premier élément caractéristique de la pratique en fat bike pour des touristes en station : rouler en toute sécurité sur la neige tout en prenant un malin plaisir à gravir en parallèle les pistes de ski nécessite un sentier damé. Il ne s'agit pas ici de créer des autoroutes pour fat bike électrique mais d'imaginer des itinéraires cyclables sur neige (comme envisagé il y a un an dans cet article en Auvergne), à l'image des parcours d'enduro en été.

Timothée nous partage ses différents retours d'expériences durant cette longue montée. Selon lui, ces fat bike s'adaptent parfaitement à un très large public pour appréhender le pilotage sur la neige. Ses larges pneus adhérents et amortissants offrent un confort de roulage sur une surface méconnue, tout en gommant les carences physiques grâce aux différents modes d'assistance électrique plus ou moins soutenus pour passer partout avec une monture de 25 kilos.

"Après des écarts gourmands durant la pause déjeuner en ferme auberge, le fat bike deviendra votre meilleur ami !"

Timothée Willem, guide nutritionniste à vélo

Une cohabitation touristique en milieu naturel

À peine arrivés au télésiège de l'auberge de Grouvelin, un coup d’œil à droite, un coup d’œil à gauche, et nous traversons les pistes de descente pour rejoindre le début d'un sentier raquette. Monotrace balisé par le club vosgien(2) qui annonce un tout autre pilotage que sur une piste large. S'il faut éviter de s'écarter des traces laissés par les randonneurs à raquette, nous pouvons faire confiance à notre fat bike, qui se remet aisément d'un écart sur le bas côté. Il faudra cependant pour ce type de chemin une certaine technique de pilotage en VTT. On doit jouer entre les vitesses de cette cassette passe-partout de 11-51 et les modes d'assistance, pour relancer lors de courtes montées, parfois verglacées et donc glissantes.

"Le fat bike assistance électrique confirme bien son alternative touristique pour découvrir autrement un territoire"

Obligés de poser le pied à terre à plusieurs reprises, nous sommes tout de même sortis vainqueurs de ce single pour découvrir les hauteurs vosgiennes. Le fat bike assistance électrique confirme bien son alternative touristique pour découvrir autrement un territoire. On oublie très vite que nous sommes à proximité des pistes tant les chemins traversants parcourus tranquillement nous permettent d'ouvrir l’œil sur les alentours. On fera rapidement le parallèle avec la randonnée à raquette, qui offre ces mêmes plaisirs, sauf peut-être... en descente !

Sur le même sujet  Marche, mobilité vélo, physique, voyage... une cure de courts reportages ARTE

Le fat bike électrique : des sensations à disposition

Timothée, en position de guide averti, nous propose de rejoindre la ferme auberge pour la pause déjeuner par deux voies possibles. La plus directe par la piste de ski ou la plus engagée au cœur de la forêt. Ni une, ni deux, nous mettons le clignotant à gauche pour basculer sur un toboggan bosselé de neige. Comme mon appréhension en descente grandit à fur et à mesure que la déclinaison augmente, Fabien en profite pour me doubler par l'intérieur dans une épingle. Il ne faudra qu'une poignée de seconde à ces deux là pour me mettre à l'amende.

C'est approuvé. Même en étant chahuté, le fat bike nous permet de descendre à vive allure en toute sécurité. Il suffit de faire confiance à sa machine dans les creux de neige, les parties verglacées et les virages serrés. Le fat bike fera le reste ! Il est d'autant plus impressionnant de confort lorsque nous rejoignons les chemins du bas des pistes, délaissés par l'or blanc. L'alternance des racines et des roches saillantes n'empêchent pas la progression. Même si, sur les conseils de Timothée, il vaut mieux faire attention ou on met ses pneus pour écarter les risques de crevaison.

Dernier point fort de l'assistance électrique dont sont équipés nos vélos : l'itinérance chargée. Alors que nous sommes sur le point de rejoindre la ferme auberge après plus de deux heures de parcours, notre guide lancé à fond de cale s'engage sur une piste forestière qui ne s'avère ne pas être la bonne. Bien chargé par mon sac qui accueille le matériel sonore dédiée à la réalisation du podcast de cet article, il m'est aisé, voire fun, de remonter cette rampe boueuse en augmentant simplement le mode d'assistance. Le fat bike assistance électrique laisse le droit à l'erreur.

Le fat bike comme alternative 4 saisons pour les stations ?

Immersion au cœur de l'expérience "fat bike" dans ce podcast 👆

NDLR : Loïc (le bienheureux qui est parti en découverte du Fat Bike dans les Vosges et l'auteur de ce billet) vous propose aussi ce podcast. Pour une découverte différente de sa journée. Pour une narration auditive. Quand vous écoutez ce podcast, si vous le faites, n'hésitez pas à nous faire vos retours, vos commentaires en fin de billet. Nous allons tenter en 2022 chez Weelz! de vous en proposer de temps en temps. Weelz! doit bien évoluer avec son temps !

Pour conclure sur cette découverte du fat bike à assistance électrique dans les Vosges, cela vient à proposer une alternative intéressante aux nombreuses activités touristiques proposées dans les massifs à court de neige. Hiver comme été, neige comme piste forestière, la location de ces bijoux vous apportera entière satisfaction. Peu importe votre condition physique ou votre niveau de pilotage, l'assistance électrique remplira pleinement son rôle d'accessibilité et de partage.

Si son coût élevé et sa pratique hivernale sur des pistes damées peuvent être un frein de développement, nul doute que les stations et autres accueils touristiques proposeront à terme ce bel outil de déplacement ludique et pédagogique pour le grand public. Quant à notre débriefing à l'auberge, cette dernière n'était accessible que sur réservation. Nous finirons au self de la station avant que Fabien ne se lève pour "nettoyer" ses sentiers. Sur un Moustache avec la tronçonneuse dans le dos comme image d'Épinal ?

(1) : L'Institut de Formation du Vélo à Voiron (38).
(2) : Le Club Vosgien, créé en 1872, reconnu d'utilité publique en 1879.

Retour en haut de page