Vélo et train, le parlement européen impose plus de places

Vélo et train, le parlement européen impose plus de places

Mais le conseil européen doit encore valider

C'est le 9 octobre dernier que le parlement européen, via sa commission transports, a voté un amendement pour que les futurs trains mis en circulation en Europe (ou ceux qui seront rénovés) comportent au minimum huit places pour vélos (non démontés). On parle ici de la rame complète et pas du wagon bien sûr.

Le parlement européen entend améliorer le règlement des droits des voyageurs ferroviaires, qui était actuellement plutôt laxiste sur cette question du vélo dans les trains. Trop souvent, les opérateurs se cachaient derrière de pseudo-excuses de sécurité ou des contre-arguments commerciaux. Avec ce nouveau texte, il ne sera plus possible d'interdire les vélos.

C'est un premier pas encourageant, toutefois le parlement doit maintenant faire valider ce texte par le conseil européen. Et, d'après l'association CycloTransEurope, ce n'est pas gagné : "Lors d‘une première réunion du conseil des Etats, au printemps, les prises de position reflétaient les demandes des compagnies ferroviaires nationales et n’étaient pas très favorables à les contraindre à créer des places pour les vélos dans tous les trains".

L'association, qui oeuvre pour la réalisation de véloroutes nationales, avait déjà demandé l'ajout d'un amendement pour davantage de places vélo dans les trains français, et ce dans le cadre de la future Loi d'orientation sur les Mobilités. Une loi qui devrait arriver à l'assemblée nationale d'ici début novembre. Si un tel amendement était voté au niveau français, cela permettrait de faire pression sur le conseil européen.

+ d'infos.

Sur le même sujet  Libérez votre vélo avec Bikerr, location de vélo entre particuliers
Retour en haut de page
Fermer cette popup
Ne pars pas comme ça !
On a encore plein de choses à te montrer...

Ne rate rien des prochains articles en t'abonnant à la WeelzLetter ! ( Et parfois, tu peux même y gagner des cadeaux)