Renovo Bikes fait feu de tout bois

Renovo R4, vélo en boisCirculez à vélo est déjà en soi une activité résolument "verte", dans tous les cas non polluante et donc bonne pour notre environnement. Mais peut-on en dire autant de sa fabrication, je ne pense pas.

Même si le cout écologique de la fabrication d'un vélo n'équivaut pas à celui d'une voiture, il a tout de même un impact, certes faible, ne serait ce que pour fabriquer les nombreuses pièces de métal ou de plastique qui le compose.

Alors ce fabricant situé à Portland s'est dit qu'il serait bon de s'affranchir finalement de la plus grosse partie métallique, à savoir le cadre, pour le remplacer par ...du bois ! Avec une précédente expérience dans la conception de pièces composites pour de petits avions, dont beaucoup en bois, Ken Wheeler (son nom le prédestinait) fonde Renovo Bikes en 1997, à l'aide de ses deux fils, Stu et Barkley, et de sa fille Sam. Une affaire de famille.

Du bois donc, mais pas que...

Renovo R2, vélo en bois, détailIci donc, point d'aluminium, de carbone ou autre scandium, mais du wenge, du padouk, du maple, ou encore du sapelli. Des bois dont on connait depuis longtemps les incroyables vertus de souplesse, de flexibilité, de robustesse et d'absorption des chocs, et qui n'ont donc rien à envier au très tendance carbone en terme de confort d'utilisation.

Lorsque vous regardez les modèles R2 et R4, il y a quelque chose de charnel qui se dégage, qui vous donne envie de toucher, presque de caresser et de sentir le travail que peux représenter la conception de tels cadres.

Les cadres Renovo sont des cadres monocoques, composés de deux parties collées l'une à l'autre dans l'axe longitudinal par une colle époxy à haute température. Les R2 et R4 sont des modèles typés route et tous deux sont proposés dans différentes version de bois, selon l'envie du futur utilisateur. Avec leurs composants, ceux-ci font également la part belle au carbone. Potence, tige de selle, fourche et même les haubans pour le R2.

Sur le même sujet  Berlin, à l'aube d'une révolution vélo ? Ep. 1

Wenge ici, Bambou là...

Une autre gamme de Renovo laisse de coté les modèles routiers sportifs pour s'intéresser au vélo urbain ! Et comme vous le découvrez, les modèles sont vraiment superbes. Leur particularité : un cadre, non pas en bois, mais entièrement en bambou, l'une des ressources les plus durable de notre planète, le bambou étant l'une des plantes qui poussent le plus vite au monde.

Renovo Pandurban, vélo en bambou Renovo Pandurance, vélo en bambou Renovo Pandamonium, vélo en bambou

Les Pandas (c'est ainsi qu'ils se nomment) se déclinent en 3 versions : le Pandurban, un commuter, équipé de gardes-boue, porte-bagage et éclairage dynamo, et livré au choix en dérailleur classique ou moyeu Sram i-motion, le Pandurance, un cyclosportif équipé du nouveau groupe Sram Rival carbone et d'une fourche Easton également en carbone, et enfin le dernier, le Pandamonium, un fixie (nous sommes à Portland) sur lequel on trouve un moyeu flip-flop, également une fourche Easton carbone ou encore un pédalier Truvativ Elita.

Coté tarifs, assurément, ça n'est pas donné. Comptez 1775$, 1950$ et 1450$, respectivement pour un Pandurban (1950$ en moyeu Sram), un Pandurance et un Pandamonium. Pour les R2 et R4, on s'envole à plus de 2600$, avec bien sûr la possibilité de choisir soi-même les bois qui composent le cadre !

> Renovo Hardwood Bicycles.

Si vous êtes intéressé par des modèles de vélos en bambou, vous pouvez aussi allez voir ceux de Craig Calfee ou encore ceux de Panda Bicycle.
[poll id="8"]

Soutenez l'indépendance du mag' vélo Leader de Pignon!

Retour en haut de page
Fermer cette popup
Ne pars pas comme ça !
On a encore plein de choses à te montrer...

Ne rate rien des prochains articles en t'abonnant à la WeelzLetter ! ( Et parfois, tu peux même y gagner des cadeaux)