Vélo électrique, le nouveau moteur Mahle X20 se réduit encore

Vélo électrique, le nouveau moteur Mahle X20 se réduit encore

L'équipementier allemand Mahle présentait au dernier salon Eurobike son nouveau moteur pour vélo électrique léger X20. Le système complet gagne à la fois en poids, mais aussi en puissance et en fonctionnalités. De quoi rendre de plus en plus discret les vélos à assistance électrique. A tel point qu'on va finir par avoir du mal à faire la différence avec un vélo "sec". Couvrez ce moteur que je ne saurais voir...

Mahle ou eBikeMotion ? Les deux

A l'origine, Mahle Gmbh est un équipementier automobile classique ; comprenez par là que la compagnie de Stuttgart produit des moteurs à combustion interne, depuis 1920. 160 sites de productions dans 30 pays à travers le monde. Le groupe pèse 10,9 milliards et emploie près de 72 000 collaborateurs.


Comme de nombreux acteurs de cette filière, ils ont senti le vent tourner vers une mobilité alternative à la voiture individuelle. L'entreprise est désormais tournée vers la motorisation électrique (automobile, camion). C'est en octobre 2018 qu'elle acquiert la compagnie espagnole eBikeMotion (Palencia), spécialisée dans les moteurs pour vélo électrique.

Nouveau moteur Mahle X20 : + léger, + de couple

Pour ce nouveau moteur, Mahle remporte l'Innovator Prize lors de cet Eurobike 2022 dans la catégorie composants. D'après le fabricant : "Le X20 marque le début d'une nouvelle ère, car nous combinons design léger, esthétique et personnalisation dans une solution de propulsion sans précédent." Le nouveau système a en effet subi une belle cure d'amaigrissement. L'ensemble complet moteur + batterie + tous les autres éléments nécessaires ne pèsent que 3,2 kilos, contre 3,5 kilos avec la version précédente X35. Il est aussi plus puissant, avec un couple annoncé à 60 Newton mètres (contre 40 Nm pour le X35).

Autonomie accrue et mieux gérée

En ce qui concerne l'autonomie, comme tous les constructeurs, Mahle dévoile des chiffres qui semblent difficilement atteignables en conditions réelles. En conditions optimales (niveau d'assistance faible, dénivelé absent, pilote léger et température extérieure clémente), le moteur X20 est annoncé avec une autonomie de 100 km avec la batterie de 250 Wh ; et 140 km avec la batterie de 350 Wh.

Un gain de 60 km supplémentaires avec le le Range Extender, batterie externe format bidon

La batterie est intégrée à l'intérieur du tube oblique et ne peut être retirée que pour la maintenance (par un technicien). Cela implique évidemment d'avoir accès à une prise dans votre local vélo. Mais l'avantage d'un VAE léger est qu'il peut facilement être monté par un escalier (ou mis dans l’ascenseur). Mahle propose en option le Range Extender qui, comme son nom l'indique, permet d'augmenter l’autonomie du VAE, avec une batterie externe format bidon (180 Wh), avec un gain de 60 km supplémentaires. Cette batterie supplémentaire peut ainsi se recharger directement chez vous. Et elle viendra recharger la batterie interne une fois posée sur le cadre.

Techniquement, ce nouveau moteur Mahle X20 pousse encore un peu plus loin la technologie et l'expérience utilisateur. Premièrement avec la nouvelle commande. Exit l'ancien système iWoc. Ce nouveau contrôleur n'a lui aussi qu'un seul bouton de commande pour modifier le niveau d'assistance (avec toujours le même principe de couleur. Mais cette-fois, il affiche également le niveau de batterie, de façon plus précise. La commande peut être installée sur le tube supérieur du vélo, ou directement sur la potence, comme sur le nouveau Wilier Filante Hybrid (photo ci-dessus).

Sur le même sujet  [Étude] Shimano et le désir de vélo électrique en Europe

Cette commande à bouton unique peut aussi recevoir en complément un afficheur grand écran, qui permet d'avoir accès à des données plus précises (heure, niveau d'assistance, vitesse réelle, vitesse moyenne, pourcentage de batterie...etc).

Un boitier de pédalier avec capteurs de couple et de puissance

Autre avancée technique : le moteur Mahle X20 est couplé à un boitier de pédalier avec capteurs de couple et de puissance. Ceux-ci communiquent avec le moteur, ce qui va permettre une restitution de l'assistance électrique beaucoup plus précise et offrir un pédalage plus naturel (sans à-coups). Une gestion plus fine qui va aussi permettre d'optimiser la consommation d'énergie et donc augmenter l'autonomie de la batterie.

Autre progrès moins visible mais tout aussi intéressant : l'axe du moteur. Le modèle X35 forcait l'utilisateur à emporter avec lui une clé BTR de 18 en cas de crevaison sur la roue arrière (pour démonter la roue). Cette fois, le moteur Mahle X20 est compatible avec les axes traversants classiques. La connectique avec le système se fait simplement via une fiche qui s'enclenche automatiquement lors de l'insertion de la roue. Plus besoin de reconnecter manuellement le moteur.

Enfin, notez que le corps de roue libre est aussi plus facilement remplaçable sur ce nouveau moteur Mahle X20. Le CRL est détachable et le système sera compatible avec des corps Shimano/Sram, Sram XDR et Campagnolo.

Des VAE légers contre des VAE puissants

Nous avons déjà eu plusieurs fois l'occasion de rouler sur des vélos électrique équipés du moteur Mahle eBikeMotion (modèle X35), comme par exemple sur ce Orbea GAIN ou encore lors de notre Roc Gravel avec le Cannondale Topstone NEO SL. On a hâte d'essayer un modèle équipé de ce nouveau moteur Mahle X20.

On reste convaincu que ce type de système a un réel avenir. Parce que de nombreuses personnes ont besoin d'un vélo doté d'une assistance électrique. On ne revient pas sur tous les intérêts de cette technologie pour le déplacement quotidien - contrairement à ce que certains peuvent penser, nous ne pensons pas être des "élitistes" ou encore des puristes ne s'intéressant qu'au vélo musculaire.

Pour autant, nous sommes aussi convaincus, dans un usage utilitaire classique quotidien (trajet domicile-travail par exemple), tout le monde n'a pas besoin d'un moteur pédalier surpuissant, ou encore d'une batterie d'une autonomie supérieure à 150 km. Un vélo (électrique ou pas) très léger peut-être très plaisant à rouler, pour vous rendre d'un point A à un point B.

Retour en haut de page