Vélo à assistance électrique: Kymco reprend Klever

Vélo à assistance électrique: Kymco reprend Klever

La révolution de la mobilité urbaine est en marche. La plupart des constructeurs de véhicules à moteur thermique l'ont compris et se tournent vers les alternatives au diesel ou à l'essence. Mais la plupart restent campés sur leur position (même produit, mais technologie moteur différente).

Ce n'est visiblement pas le cas du constructeur taïwanais de deux-roues motorisés Kymco, qui vient de dévoiler une nouvelle marque ... de vélos à assistance électrique. Kymco fabrique des scooters depuis 1963, mais c'est dès 2010 que Victor Ko s'intéresse à ce marché naissant et fonde Klever Mobility, une filiale de Kymco.

Nous avions découvert cette marque, uniquement focalisée sur le segment VAE, lors de l'Eurobike 2016 (lire notre article). La compagnie possède en effet son siège à Cologne en Allemagne. Présente sur le marché allemand depuis 2013 (puis Belgique et Pays-Bas en 2016), la marque débarque donc dans l'Hexagone.

"Clever" signifie "intelligent" en anglais, mais l'origine du nom vient de KYMCO Light Electric Vehicles - KLEV.

Le dessin original des vélos, notamment des modèles X, nous avait tapé dans l’œil.

Basé sur un cadre au sloping très prononcé, la batterie se loge à l'intérieur du triangle, et va alimenter un moteur roue arrière. Klever a fait le choix d'une technologie moteur maison: le Biactron, dont il vante la douceur et le silence.

La gamme se décline sur trois modèles (X, B ou S) et leurs variantes, avec des tarifs oscillant entre 2399€ pour un modèle S (VTC cadre ouvert polyvalent - photo ci-contre), 2599€ pour un modèle B (24 pouces) et jusqu'à 4899€ pour un modèle X en version speedbike (modèle standard à 3599€).

Retour en haut de page
Fermer cette popup
Ne pars pas comme ça !
On a encore plein de choses à te montrer...

Ne rate rien des prochains articles en t'abonnant à la WeelzLetter ! ( Et parfois, tu peux même y gagner des cadeaux)