Vélentrepreneur : Fernand & Paulette et le Pop-Cycle

Vélentrepreneur : Fernand & Paulette et le Pop-Cycle

fernand-paulette

Voici Fernand & Paulette, un duo, qui circule grâce à un triporteur et qui vend des granités qu'on appelle Popsicle. Ce sont des sorte de glace qu'ils vendent sur un vélo d'où le jeu de mots : à partir d'un gros bloc de glace qu'on vient râper, on mélange du sirop avec la glace pilée et ça fait un granité.

W : Vous ne communiquez jamais sur vos vrais prénoms, c'est voulu ?

Fernand & Paulette, ça vient de la chanson d'Yves Montand « À bicyclette », c'est un moyen pour que les gens se souviennent de nous (Ndlr : Maintenant, vous l'avez dans la tête. De rien, c'est cadeau).

W : Pourquoi avez-vous choisi ce vélo ?

Paulette : C'était une manière d'être assez libres, c'était facile de tout stocker à l'intérieur de la caisse plutôt que d'avoir un porte-bagage rempli de plein de choses. On avait entendu dire que c'était un vélo très léger et très maniable. Après, on l'a un peu customisé selon notre envie.

Au départ on voulait le fabriquer, trouver un vieux triporteur et l'aménager mais on a vu que c'était un peu compliqué… et en plus on ne s'y connaissait pas trop en vélo, du coup par hasard on est tombé chez Cyvéa¹.

C'est lui qui nous a présenté ce vélo-là avec tous les points positifs qu'il pouvait nous apporter et nous a mis en contact avec Vecto qui distribue les triporteurs Christiania Bikes et fait de la location dans la région bordelaise.

W : Vous allez garder ce triporteur ?

F : Oui, on va le garder et on va ce servir de ce triporteur l'an prochain car nous avons d'autres projets… teasing (rires). On va garder le système de granité instantané mais on va adapter notre offre pour travailler un peu plus longtemps dans l'année avec un autre produit, toujours en triporteur.

Sur le même sujet  Canal des 2 mers à vélo, un petit tour entre Bordeaux et Toulouse - Ep. 3

W : Quel est votre background d'entrepreneurs ?

F : Aucune expérience dans l'entrepreneuriat puisque c'est ma première entreprise. Auparavant, j'étais dans l'industrie pharmaceutique en tant que technico-commercial, rien à voir.

J'ai travaillé un an dans une boîte de biotechnologie puis j'ai décidé de tout plaquer et de partir en voyage en Asie. C'est grâce à ce voyage qu'on a trouvé ce concept de granité qu'on a ramené en France. Le background, il est quasi nul… On a tout appris sur le tas à notre retour de ce voyage en Asie.

P : J'ai fait un Master de Droit parce que je voulais être avocate. En parallèle ma mère avait une entreprise de traiteur à domicile et je travaillais un peu avec elle sur le projet. Aussi quand j'ai eu envie de monter un café restaurant à Bordeaux, j'ai orienté mes études vers un Master 2 entrepreneuriat à l'IAE.

Pour essayer de monter mon projet, j'ai travaillé un an dans la restauration et ensuite on est parti ensemble en Asie. Je me suis rendu compte que je voulais commencer petit pour avoir l'expérience de l'entrepreneuriat et voir peut-être plus grand par la suite. Pour l'instant, nous sommes auto-entrepreneurs.

W : On vous souhaite de vous développer dans l'année qui vient ?

C'est ça ! L'idée c'est de grossir et créer de l'emploi par la suite. Ce serait le top !

¹ Magasin de vélos, cours du Chapeau Rouge à Bordeaux

Retour en haut de page
Fermer cette popup
Ne pars pas comme ça !
On a encore plein de choses à te montrer...

Ne rate rien des prochains articles en t'abonnant à la WeelzLetter ! ( Et parfois, tu peux même y gagner des cadeaux)