Velco Wink, le guidon connecté multifonctions

Velco Wink, le guidon connecté multifonctions

Weelz-Angers-Connected-Bike-25

Il a beau être de toutes les formes possibles et imaginables, un guidon reste un guidon. Un composant qui sert à empoigner votre vélo et avec lequel vous gérez votre direction. Mais ça, c'était avant que les p'tit gars de Velco ne se disent qu'on pouvait faire un bien meilleur usage de ce simple bout de métal...

C'est lors du salon Angers Connected Bike que nous avons pu rencontrer deux des trois fondateurs de Velco (Photo ci-dessus : Johnny Smith à gauche et Pierre Regnier à droite).

La jeune start-up est en effet une jeune pousse locale, qui a développé ses premiers prototypes au sein des laboratoires de l'ESEO, l'école d'électronique angevine. Elle est également présente sur Nantes via l'école Audencia, pour la partie commerciale et marketing.

Un guidon connecté, c'est quoi ?

Weelz-Angers-Connected-Bike-24

Pour transformer ce petit bout d'aluminium en un objet intelligent, Velco y a donc inséré un peu d'électronique, pour embarquer au final, un système antivol par localisation, de l'éclairage ainsi qu'un dispositif de navigation, rien que ça.

Si l'éclairage marche de lui-même, via deux LEDs à l'avant, les deux autres fonctions ont besoin évidemment de votre smartphone pour fonctionner, via une application mobile dédiée.

Coté système antivol, si votre vélo est déplacé à votre insu, vous recevez immédiatement une notification sur votre téléphone, et vous pouvez en connaitre la localisation exacte. Velco a lancé un partenariat avec les forces de l'ordre, afin d'accompagner le cycliste pour récupérer sa monture.

Weelz-Angers-Connected-Bike-28

Quand à la navigation, elle s'effectue par indication lumineuse (la lumière est un langage universel selon les créateurs). Deux inserts translucides de chaque coté du guidon, permettent de guider le cycliste. Des LEDs indiquent ainsi la prochaine direction à prendre. Plus vous vous en approchez, plus l'insert s'éclaire.

Sur le même sujet  Index Eco-Compteur 2018, le vélo dans le monde est stable, la France progresse

Pour alimenter le tout, la batterie n'est pas déportée, mais se trouve également dans le cintre. Cela oblige l'utilisateur à retirer un grip pour la recharger. Pas forcément très pratique. Velco annonce toutefois une autonomie plutôt longue d'environ trois mois. Le Wink peut devenir autonome s'il est relié à un moyeu dynamo.

Coté format, alors que de nombreux modèles de vélo adoptent un diamètre oversize de 31.8 mm, l'équipe Velco a opté pour un diamètre classique de 25.4 mm. Mais toutefois, le produit n'est pas finalisé et l'équipe travaille encore sur le ce type de choix technique.

Industrialisation en cours

Weelz-Angers-Connected-Bike-23Lors du salon, nous avons pu voir deux prototypes du guidon Wink, un cintre droit orienté VTC et un second plus typé ville. Pour le moment, Velco est encore en phase d'amélioration de son concept.

L'industrialisation devrait suivre d'ici fin de l'année, pour une commercialisation prévue, si tout se passe bien, au premier trimestre 2017.

Une pré-commande sera possible dès octobre prochain, lors de l'inévitable étape de crowdfunding sur la plate-forme Kickstarter. Tarif annoncé : 149 €.

Si l'ambition affichée est de pouvoir vendre directement son produit via un réseau de distribution, Velco cherche avant tout la première monte chez les fabricants, c'est-à-dire être vendu en  tant que composant de série sur les vélos en OEM.

Plus d'infos sur le site officiel. Retrouvez une interview de l'un des fondateurs ici.

Soutenez l'indépendance du mag' vélo Leader de Pignon!

Retour en haut de page
Fermer cette popup
Ne pars pas comme ça !
On a encore plein de choses à te montrer...

Ne rate rien des prochains articles en t'abonnant à la WeelzLetter ! ( Et parfois, tu peux même y gagner des cadeaux)