Une lueur dans la nuit, la visibilité du cycliste urbain

Une lueur dans la nuit, la visibilité du cycliste urbain

20 décembre 2012

L'utilisation du vélo en milieu urbain augmente chaque année en France et l'on ne s'en plaindra pas. Malheureusement, le taux d'accident a lui aussi augmenté dans les mêmes proportions.

Cette étude, commandée par Arrow Europe, une société spécialisée dans l'éclairage LED, soulève une autre problématique : un nombre croissant de cyclistes urbains roulent également de nuit, et sont pour la plupart mal équipé question éclairage. Une infographie a été réalisé pour illustrer les statistiques recueillies.

Sur ce document, l'on y apprend tout d'abord que le nombre de cyclistes accidentés a augmenté de 7,2 % en 2011. Sur les 4567 cyclistes tués ou blessés sur les routes françaises l'année dernière, 1/5 était des enfants ou de jeunes adultes (preuve également d'un cruel manque de formation de nos bambins à la pratique cycliste).

Mais le pourcentage que l'on retiendra de cette étude, c'est surtout que 35% de ces accidents ont été dus à une insuffisance, voir même un manque total, d'équipement de visibilité.

Et la proportion de victimes augmente durant la période hivernale, là où les trajets pendulaires des cyclistes se font principalement de nuit.

L'infographie enfin, rappelle quelques conseils simples pour rester visible aux autres usagers de la route : Porter des vêtements clairs ou bien encore le gilet jaune (non obligatoire en agglomération), porter des accessoires réfléchissants, et dernier point bien sûr, toujours vérifier le bon état de l'éclairage de votre vélo, qui lui est obligatoire, je le rappelle.

Loin de nous l'idée de vouloir faire peur avec cet article, et bien que cette étude ai été commandité par une société qui fabrique de l'éclairage, l'idée est plutôt d'éveillez les consciences sur ce problème qu'est le manque de visibilité des cyclistes urbains à la nuit tombée. Sachez-le, un bon éclairage sur votre vélo pourra vous sauver la vie, ces chiffres en attestent. Concernant le port du gilet jaune, un petit rappel de la loi ici.

À lire  Soundary Cycle, le sac à dos design pour cycliste urbain

L'infographie est disponible ici.

Crédits photos : Arrow Europe, B-Nack.

Shopping Vélo urbain

Trouvez votre bonheur chez nos partenaires shopping

Vélo urbain, vélo de ville, vélo hollandais, vélo à assistance électrique, vélo pliant, casque vélo, antivol vélo, protection pluie vélo, vêtements cycliste urbain...

LeCyclo
Wiggle FR
Alltricks

Articles relatifs
  • Benji

    Plus que voir, c'est être vu qui est important en vélo. Maintenant tout le problème est le choix de la lumière. Sauf erreur de ma part, il n'y a pas de législation sur la puissance minimal ni maximal des lampes à utiliser. On voit encore beaucoup de cycliste rouler avec une toute petite lampe à LED quasiment inutile.
    De même quand on veut plus efficace on ne sait pas si on est hors-la-loi : les magic-shine avec une puissance de 900 lumens sont vraiment efficaces, mais sont elles légales ? on ne le saura pas tant que personne ne légifèrera là dessus.
    Maintenant, le gilet jaune reste indispensable !

  • http://www.preventionroutiere......-cyclistes

    => 4441 blessés ou tués (141)

    De bien meilleurs études

  • Colibri

    "1/5 était des enfants ou de jeunes adultes (preuve également d'un cruel manque de formation de nos bambins à la pratique cycliste)"

    Ouais, c'est clair, c'est de leur faute même, il n'avait pas suivi le stage kung-fu / défense en milieu hostile, d'une durée de 6 mois et avec un couteau entre les dents...
    En quoi se faire rouler sur la gueule est synonyme de manque de formation ?
    Et les piétons qui se font écraser, eux aussi n'avaient pas suivi la formation piéton ?!

  • jogger78

    Je penses que la formation y en a besoin pour tous piéton, vélo et motorisé. Je peux te dire que chaque semaine j'en vois du comportement étrange dans la rue de nuit sur mon vélo. Des cycliste sans éclairage, sans gilet, des piéton traversant sans regarder en dehors des passages "protégés", des automobilistes roulant sans phares ou alors en plein phares.

  • Jean-Marc

    "L'utilisation du vélo en milieu urbain augmente chaque année en France et l'on ne s'en plaindra pas. Malheureusement, le taux d'accident a lui aussi augmenté dans les mêmes proportions."

    "dans les même proportions" = FAUX :
    le nombre d accident impliquant un cycliste a augmenté, mais, normalement, le taux d accident a diminué.

    C est ce qui se voit partout dans le monde :
    plus il y a de cyclistes, moins il y a d accident par cycliste
    c.f.
    http://tinyurl.com/cyclingriskandintensity

    Et il serait surprenant que la france soit le seul pays au monde où cette règle ne se vérifie pas...
    (tableau issu de http://www.copenhagenize.com/2.....-krag.html )
    --
    " 1/5 était des enfants ou de jeunes adultes (preuve également d’un cruel manque de formation de nos bambins à la pratique cycliste)"

    preuve surtout de... rien du tout, si ce chiffre de 1/5 est donné seul, sans autre proportion...

    les "enfants et jeunes adultes" représentent quelle proportion des cyclistes ?
    - si c est 1/6 ou moins des cyclistes ? alors ils sont plus blessés que leur nombre ne le laisserait supposé : ils subissent une sur-accidentologie (trouver les causes, pour qu'ils améliorent leur comportement : plus petits, donc moins visibles par les automobilistes (mettez un chapeau haut de forme/un fanion orange) ? plus de chutes par eux-même ? comportement plus hératique ?,...)

    - si c est 1/4 ou plus des cyclistes ? alors ils sont moins blessés que leur nombre ne le laisserait supposé : ils subissent une "sous"-accidentologie (trouver les causes, pour que les autres cyclistes les appliquent : ils roulent plus sur les trottoirs? ils roulent plus en groupe, que ce soit avec leur parents ou leurs copains de collèges/lyçée, et les groupes sont plus visibles/subissent moins d accident ?...).

    -si c est 1/5... ben.. rien.. c est normal, alors.

    --
    Précision : moi et mon vélo, on ressemble à un sapin de noël, car je tiens à être le plus visible possible.

    Cependant, quand, dans une ville avec un éclairage urbain, un automobiliste ne voit pas un cycliste qui, avec son vélo, fait plus d'1.70m et a une largeur de plus de 60 cm,
    c est que l automobiliste devrait plutôt avoir un chien d aveugle qu'une voiture...

    et, une des cause de leur cécité est la vitesse (angle de vue qui se réduit avec la vitesse), mais SURTOUT, la nuit, c est la différence de luminosité, et les problèmes d adaptation de l oeil passant de la lumière à la pénombre :
    si, au lieu de rouler en feux de croisement, les automobilistes roulaient, en agglo éclairée, en veilleuses, comme le demande la loi, leurs yeux, adaptés à la pénombre, leur feraient bien mieux repérer les objets "sombres", que ce soit les cyclistes, mais aussi les piétons.

    En roulant en feux de croisement, on ne voit plus que les feux des autres, sans voir les autres (on ne voit pas les voitures qu'on croise, mais leur feux... donc s'il y a un vélo, même avec un éclairage, à coté de la voiture, il est invisible : on ne voit pas les étoiles la journée, mais la nuit, quand le soleil des feux de croisement est éteinds)

    De plus, les feux de croisement éclaire loin devant... ce qui est pratique sur nationale ou autoroute,
    mais éclaire peu sur les cotés :
    à chaque carrefour, l automobiliste en feux de croisement ne voit réellement pas le cycliste qui vient de gauche ou de droite :
    le cycliste vient d'une zone sombre, non éclairée par les feux de le voiture, et ne devient visible que quand il passe devant les phares de la voiture... et donc qu'il est deja trop tard pour que l'automobiliste réagisse.

  • Jean-Marc

    "35% des accidents impliquant des cyclistes SONT DUE à une déficience ou une absence d'équipement de sécurité"

    mouais...
    ne pas confondre causalité ("due"), corrélation ou simple juxtaposition...

    La causalité ne se décrète pas, elle se démontre : elle découle, en fin d analyse.

    Si 70% à 90% des vélos (comme c est le cas dans mon entourage) ont des déficiences ou des absences d'équipement de sécurité,
    et si sur 35% des vélos impliqués dans des accidents, on a découvert, après coup, qu'ils avaient des insuffisances d'équipement,
    alors les vélos avec déficience d équipement seraient plus sûr...

    Sans la même étude faite sur tous les vélos d un coté, et sur ceux impliqués dans un accident de l autre, on ne peut rien déduire, de la découverte, après accident, d'une déficience d un équipement légal sur un vélo impliqué dans un accident...

    Selon mon expérience personnelle,
    OUI, c est mieux d être visible.
    Mais ce chiffre de 35% ne signifie strictement rien...

    (surtout, qu'est-ce qui est pris en compte dans cet équipement ?
    l'équipement légal ? avec catadioptre rouge + orangeS + blanc + 2 feux ?

    un éclairage à dynamo, avec dynamo non mise au contact de la roue (car ralentissant l allure) est légalement un vélo équipé; alors qu'un vélo sans aucun éclairage, mais avec dessus un cycliste portant un brassard à led allumé, est légalement considéré comme non équipé, car avec aucun feux sur le vélo...)

  • Guerboyz

    Une vidéo illustrant bien cet article...

  • zatopek

    Il y a beaucoup a dire sur l'absence de dispositif de signalisation sur les vélos.
    PRIMO BEAUCOUP DE VTT SE VENDENT BIEN SUR SANS ECLAIRAGE, et cela touche beaucoup de vélos acheté par des jeunes qui vont rouler aussi bien de jour QUE DE NUIT.
    Ensuite si le fond des pur et dur du cyclisme n'a pas de probléme avec leur expérience, les newpédaleurs comme je les appelles sont les plus exposés aux cartons
    parce que a l'heure actuelle la circulation est plus dense, et les piéges
    beaucoup plus variés, et en plus ces utilisateur font preuve de négligence dans la signalisation de leurs engins plus les conduites hazardeuses ou dangereuses que l'on peu leur imputer, les chiffres parles d'eu-même et les comportement sont en adéquation avec eux.

  • zatopek

    Il y a beaucoup a dire sur l'absence de dispositif de signalisation sur les vélos.
    PRIMO BEAUCOUP DE VTT SE VENDENT BIEN SUR SANS ECLAIRAGE, et cela touche beaucoup de vélos acheté par des jeunes qui vont rouler aussi bien de jour QUE DE NUIT.
    Ensuite si le fond des pur et dur du cyclisme n'a pas de probléme avec leur expérience, les newpédaleurs comme je les appelles sont les plus exposés aux cartons
    parce que a l'heure actuelle la circulation est plus dense, et les piéges
    beaucoup plus variés, et en plus ces utilisateur font preuve de négligence dans la signalisation de leurs engins plus les conduites hazardeuses ou dangereuses que l'on peu leur imputer, les chiffres parles d'eu-même et les comportement sont en adéquation avec eux.
    prudence donc !

  • Bravo Jean-Marc, on a la du discours sérieux^^

  • jogger78

    Les furieux de vélotaf sont là !!! Les chiffres sont faux c'est eux qui détiennent la vérité !!! :-)

  • Minto

    Ah, la visibilité j'y tiens aussi par expérience : j'ai rapidement halluciné sur le fait de ne jamais être vu aux croisements sur ma route habituelle ! Depuis, rien ne vaut l'éclairage dynamo puissant, y compris le jour.

  • EN complément de l'éclairage, en milieu urbain, il existe également de systèmes qui projettent des pictos vélos devant vous pour prévnir de l'arrivée et de la présence d'une cycliste. Vidéo à l'adresse ci dessous. C'est loin d'être un gadget...

    http://www.ibikestrasbourg.com.....-vous.html