Un vélo Mercier conçu par GIRS et peint par Cyfac

Un vélo Mercier conçu par GIRS et peint par Cyfac

La marque Manufacture Mercier présente un vélo Mercier sur la base d'un vélo de route GIRS Oscar². Le cadre est passé dans les mains expertes des ateliers de peinture de Cyfac. En réalité, c'est un vélo Mercier qui n'est pas tout-à-fait un vélo Mercier. Vous n'avez pas tout compris ? Weelz! vous explique.

Le vélo Mercier des Cycles Mercier

Ils étaient stars des podiums dans les années 60, glorieuse époque du cyclisme français (merci Poupou). Ils l'ont même encore été jusque dans les années 80 (avec un certain Joop Zoetemelk). Ces vélos roses (parfois verts aussi) sont également devenus des objets de collection très prisés des amateurs de vélo vintage (on en trouve de jolis chez Saikle). Ici, on veut bien sûr parler des vélos acier originaux. Ceux imaginés par Émile Mercier 1er du nom, et fabriqués dans l'usine Mercier, d'abord à Saint-Étienne, puis à une dizaine de kilomètres, à Andrézieux-Bouthéon.


Nous en parlions dans cet article, le renouveau des Cycles Mercier devait arriver dans une ancienne friche industrielle, à Revin dans les Ardennes. Je dis "devait" car le projet est définitivement enterré. L’État, qui apportait un soutien financier à l'opération, s'est complétement désengagé. En cause, des subtilités politico-financières du PDG Jean-Marc Seghezzi que nous nous garderons bien de commenter plus avant.

Toujours est-il qu'une autre marque est venue surfer sur le succès de ces vélos Mercier. Elle s'appelle la Manufacture Mercier et n'a aucun lien avec la société Cycles Mercier. Vous suivez toujours ? C'est une "Marque de vêtements dédiée à la pratique du cyclisme sur route". En réalité, les liens sont plutôt d'ordres familiaux. Il se trouve que derrière cette Manufacture Mercier se cache Émile Mercier, deuxième du nom, fils et neveu des fondateurs (Émile Mercier avait fondé la marque en 1919 avec ses frères Marcel et Constant). Associé avec lui, Alexis Descollonges, également consultant en management de la transition.

Sur le même sujet  Ekoï Cycling, des tenues vélo en conception française et qualité italienne

Ce vélo Mercier n'est pas un vélo Mercier

Bref, pour revenir à ce qui nous intéresse, la Manufacture Mercier dévoile donc un vélo Mercier qui n'est pas un vélo Mercier. En tout cas, pas au sens Cycles Mercier. Ce vélo a été conçu et assemblé par une autre marque française, GIRS. Cette jeune compagnie est née dans la tête de deux ex-coureurs cyclistes professionnels, Guillaume Girout (Marlux, 2002) et Alexandre Girout (Agritubel, 2005). Les frères GIR's, en gros. La société est basée à Cormeilles-en-Vexin. Elle appartient au distributeur DAGG.

Ce vélo Manufacture Mercier (notez la nuance) est basé sur un GIRS Oscar², le modèle route ultra-light du fabricant français. Seulement deux exemplaires sont disponibles. Pour magnifier les couleurs de la marque à la couronne (l'identité graphique a été pensée par le designer Yorgo Tloupas), la peinture des cadres a été confié au spécialiste tourangeaux Cyfac. Le cadre arbore le proverbe français et devise originelle des établissements Mercier : "Bien faire et laisser dire".

Vélo Mercier x Girs Oscar² Disc brakes

Cadre : Girs - Oscar2
Pédalier / Boitier / Chaîne : Shimano Dura Ace
Dérailleur avant / arrière : Shimano Dura Ace Di2
Roues Moyeu / Jantes / Pneus : Ceramic Speed / Black Inc - Black Fifty / GoodYear - Vector
Freins / Leviers : Shimano Dura Ace Di2
Ceintre / Potence : Combo Black Inc 40cm x 100mm
Selle / Tige de selle : Fizik Arione R3 Open K:ium Black / Black Inc
Peinture : Cyfac

➡️ Plus d'infos sur le site officiel de la Manufacture Mercier.

Retour en haut de page