Troy, Cycliste urbain à Munich [Weelz sur la Planète]

Nous continuons notre série "Cyclistes urbains du Monde" avec Troy, un Français travaillant à Munich en Allemagne.

Weelz : Qu'est-ce qui t'a frappé dans le cyclisme urbain à Munich ?

Le réseau de pistes cyclables, assez énorme, il y en a quasiment partout. Et deuxièmement les équipements et tarifs pour transporter les vélos, notamment en S-Bahn et trains régionaux. Il y a souvent des documentations sur des présentoirs pour expliquer les différentes possibilités.
Comportement des automobilistes : impeccable. Vraiment surprenant, ils jettent toujours un coup d'oeil pour vérifier qu'il n'y a pas un cycliste qui arrive dans l'angle mort. Ils s'arrêtent toujours bien en avance, ils sont super bien éduqués vis à vis des cyclistes.

Weelz : Les cyclistes autochtones : comment sont il équipés, habillés (tenue séciale ? gilet fluo ?) ?

Tenue normale pour la plupart, quoiqu'il y a quand même une bonne proportion de gilets/brassards fluos.
Ca circule à toute heure du jour et de la nuit (notamment grâce à un éclairage assez standard, j'y reviendrai plus loin), et pas mal aussi par mauvais temps.

Weelz : Les enfants et le vélo : laisse-t-on communément aller son enfant aller à l'école/collège etc... ?
Alors là aucune idée, mais ça ne m'étonnerait pas que ce soit effectivement très utilisé.

Weelz : Le prix d'un vélo pour un autochtone : grosse dépense d'investissement à garder longtemps ou bien achat coup de coeur dont on changera facilement ?

Hyper difficile à dire, là il faudrait vraiment faire une étude approfondie pour avoir quelque chose de vraiment objectif. J'y fais relativement attention donc je vais quand même donner mon impression. On voit de tout, du businessman cravaté qui roule en Patria Trondheim Rohloff à plus de 2000 yoyos la bête, au vélo de supermarché à 139,90.
Il y a quand même deux tendances qui se dégagent :
- pas mal de vélos "semi-vintage", en bon état et visiblement entretenus régulièrement. On sent que c'est pas du neuf, mais on voit aussi qu'il y a un minimum d'entretien effectué dessus. D'une manière générale je suis tenté de dire qu'il y a moins d'épaves roulantes qu'en France (je compare avec Strasbourg où j'ai vécu quelque temps et où le vélo est très en vogue).
- des vélos milieu de gamme récents dont voici le profil typique :

  • Cadre alu gros tubes
  • Guidon plat
  • Fourche avant suspendue
  • Equipé Shimano Deore
  • Eclairage halogène
  • Dynamo de moyeu
  • roues de 700
  • Freins V-Brakes
  • Pneus Schwalbe assez larges (genre 37C)
  • Porte bagage arrière et garde-boue

Vendu en général aux alentours de 400 euros (+/- 100 euros en supprimant la dynamo et en Shimano Sora)
Un point sur lequel j'insiste, je pense qu'une majorité des vélos "urbains" (ou trekking) qui sont vendus en Allemagne ont maintenant une dynamo de moyeu.

Weelz : Les aménagements cyclables: Y en a-t-il? A-t-on l'impression d'un réseau homogène et sans discontinuités ?

Oui, il y en a, à peu près partout. Réseau homogène, certainement, bien sûr il y a des petites discontinuités mais ça dure jamais longtemps. Il y a des pistes cyclables ou des trottoirs partagés avec les piétons à peu près dans chaque rue. A côté de ça il y a des grands axes cyclables qui ont des panneaux de direction avec des indications de distances comme pour les voitures. Il y a aussi des cartes de ces grands axes.

Il y a environ une quinzaine de ces grands axes cyclables qui partent des différentes banlieues et convergent vers Marienplatz au centre de Munich. Pour ce que j'en ai vu, il n'y a pas de discontinuités du tout sur ces axes et ça roule hyper bien.
Cartes visibles ici. Document en Anglais sur le système de signalisation des pistes cyclables de Munich.

Weelz : Coté signalisation et règlement: y a-t-il des trucs différents de la France ?

Sur le même sujet  [Visite] Vaude, ou l'engagement écologique et social

Pour l'autorisation de tourner à droite à un feu rouge, aucune idée. Et je peux difficilement chercher sur le site vu que je ne parle toujours pas Allemand (je bosse en Anglais exclusivement).
Pas d'immatriculation nécessaire, pour l'assurance je ne sais pas mais je doute, éclairage obligatoire, je ne sais pas pour le casque.

Weelz : Multimodalité: prendre son vélo en train/bus: est-ce commun? Ou bien les parking dans les gares : peau de chagrin ou immenses ?

Les vélos ne sont pas autorisés dans les bus et les trams. Par contre pas de soucis pour les U-Bahn (équivalent du métro parisien), S-Bahn (équivalent du RER) et trains. Il faut acheter un supplément à son ticket qui est valable pour la journée.
Les vélos pliants et vélos avec des roues jusqu'à 20 pouces sont admis gratuitement.
Il est cependant interdit de monter avec un vélo en semaine aux heures de pointe (6h-9h et 16h-18h) dans les U-Bahn/S-Bahn.
Les S-Bahn (fabrication française Alstom) sont tous conçus de manière à recevoir des vélos, c'est à dire que les wagons ont des espaces avec strapontins et des sangles pour attacher les vélos pendant le trajet. Il y a également des hangars à vélos dans la plupart des stations de S-Bahn.

Weelz : Y a-t-il des vélos spéciaux (pour gros chargement ou transport de passagers ?). Ou du système D ?

D'après ce que j'en ai vu, il n'y a que peu de système D.
Niveau vélos spéciaux, deux choses :
- des tricycles avec deux roues à l'avant (et non à l'arrière) avec deux sièges pour bébés à l'avant et le cycliste à l'arrière donc.
- des rickshaws dans le centre de Munich, ou vélo-taxis je sais pas comment on dit exactement. Moi j'ai habité un an en Inde donc je dis Rickshaw.

Weelz : Associations ou groupes de pressions pour le vélo: y en a t -il ? Sont ils très visibles ?

Oui il y a, tout à fait. La plus visible étant l'ADFC (Allgemeiner Deutscher Fahrrad Club), sur le même principe que l'automobile club (ADAC). Ca doit être une sorte d'équivalent de la FFCT française j'imagine. Ils organisent tout un tas de tours, des ateliers pour sensibiliser à la sécurité, pour apprendre à entretenir son vélo, ils éditent également des cartes et guides, et aussi des actions ponctuelles.
Par exemple en ce moment il y a une opération "Mit dem Rad zur Arbeit 2008" (à vélo au boulot 2008) en association avec une des plus grosses assurances santé d'Allemagne, l'AOK.
Entre le 01/06 et le 30/08 ils encouragent à aller au taf à vélo le plus souvent possible (au minimum 20 jours sur la période) et il y a des prix à gagner.

Weelz : De retour en France, conseilleriez vous de copier certaines pratiques de ce pays (tant règlementaires pour nos élus, que des idées pratiques pour tout un chacun sur son vélo, ou encore pour nos associations) ?

Difficile à dire, ce qui fait l'attrait de Munich au niveau cyclisme c'est :
- infrastructure des pistes cyclables. Ca ne se construit pas du jour au lendemain et c'est pas quelque chose qui se met facilement en place sur un simple conseil.
- comportement des automobilistes. Il faut des années pour éduquer les automobilistes et les rendre aussi attentifs qu'en Allemagne.
- accès facile aux transports en commun. Là il y a peut-être quelque chose à faire en France. Mais une nouvelle fois, je n'ai jamais été exposé à ça en France donc je ne connais pas quelle est la situation.

Merci à Troy d'avoir accepté de répondre à nos questions ! Si vous souhaitez suivre la série Weelz sur la Planète, voici le lien permanent :
Weelz.fr/fr/velo-urbain/category/sur-la-planete/

Soutenez l'indépendance du mag' vélo Leader de Pignon!

Retour en haut de page
Fermer cette popup
Ne pars pas comme ça !
On a encore plein de choses à te montrer...

Ne rate rien des prochains articles en t'abonnant à la WeelzLetter ! ( Et parfois, tu peux même y gagner des cadeaux)