Train et Vélo, une enquête en ligne SNCF TER de France

Train et Vélo, une enquête en ligne SNCF TER de France

Décidément, c'est le temps des enquêtes, des baromètres et autres questionnaires... Jérôme vous parlait hier de Fiona et son étude psychologique sur les profils de cyclistes. Cette-fois c'est la SNCF qui vous demande votre avis sur le train et le vélo. OUI ! Vous avez bien lu, le réseau ferré français qui s'intéresse aux cyclistes. C'est une enquête diligentée par TER de France, porté par la SNCF et Régions de France. Plus d'infos dans ce billet.

Enquête Train : vos habitudes en lien avec le vélo

Tout ceux qui ont déjà tenté l'expérience, ne serait-ce qu’une fois, savent que voyager dans les trains français avec son vélo relève d'une gageure. C'est l'association Cyclotranseurope qui nous a fait signe de l'existence de cette enquête. Ce collectif se bat depuis de nombreuses années pour une meilleure prise en compte des cyclistes dans les trains nationaux. "Il y a de moins en moins de destinations accessibles avec un vélo non démonté. Le nombre de places vélos dans les TGV se réduit fortement, depuis ces derniers mois." dénonçait déjà l'association en 2018.


Montera, montera pas ? C'est le grand jeu de la loterie pour les cyclistes avec la SNCF

Un amendement du parlement européen, voté le 9 octobre 2018, souhaite imposer aux opérateurs ferroviaires européens, un minimum de 8 places vélos dans les rames. Toutefois, pour être applicable, le texte doit passer le trilogue et être validé par le Conseil Européen. "La présidence croate souhaiterait un accord d’ici la fin de son mandat (fin juin) repris au second semestre par l’Allemagne. Certains États sont favorables à ce nouveau droit pour les cyclistes (l’Autriche, le Luxembourg) mais pas la France." d'après Cyclotranseurope.

L'une des solutions envisagée par la SNCF (il manque un porte-vélo à l'arrière)¹

Jean-Baptiste Djebbari, Ministre délégué aux transports, se fait actuellement le chantre des trains de nuit. Ce dispositif serait une formidable solution pour les cyclistes voyageurs, en plus, bien entendu, d'une offre cohérente en journée. Espérons que la situation se soit améliorée d'ici l'été 2022. Si ce n'est pas le cas, on risque de voir encore de nombreux cyclistes refoulés sur les quai des gares françaises. On parle bien sûr ici de cyclotourisme, mais n'oublions pas que des milliers de navetteurs à vélo empruntent chaque jour les lignes régulières pour se rendre à leur travail, en multimodalité. Eux aussi sont régulièrement ennuyés par une prise en compte du vélo à géométrie variable de la part des agents de quai.

Sur le même sujet  La Seine à Vélo, un nouvel itinéraire vélo tourisme de la capitale à l'estuaire

➡️ Pour répondre à l’enquête en ligne TER de France (anonyme), c'est par ici.

¹ C'est une blague (Photo prise du vélorail des collines normandes)

Retour en haut de page