[Tourisme] La Via Allier, un itinéraire vélo pour découvrir l'Auvergne autrement

[Tourisme] La Via Allier, un itinéraire vélo pour découvrir l’Auvergne autrement

On la nomme la Véloroute de l'Auvergne ; la Via Allier, c'est un itinéraire cyclotouriste de 435 kilomètres qui, comme vous l'aurez sans doute compris, longe la rivière du même nom. En s'éloignant des montagnes, son tracé propose une autre version de l'Auvergne. La bonne destination pour un petit trip vélo cet automne ?

Via Allier, du cyclotourisme auvergnat de la Loire jusqu'aux Cévennes

Via Allier, c'est son le petit nom du tronçon auvergnat de la V70 qui relie la Loire à la Méditerranée. Nom technique que vous retrouverez sur les cartes IGN ou encore sur des outils numériques comme OpenCycleMap. Elle sera certainement moins bondée que l'A75 un jour de départ en vacances, et elle offrira sans doute de bien plus beaux paysages.


Si on la prend du Nord au Sud, la Via Allier débute au Bec d'Allier ; zone de confluence où la rivière se jette dans la grand fleuve Loire. C'est aussi ici que la jonction se fait entre la Via Allier et l'itinéraire de la Loire à Vélo (Nevers). Après avoir traversé la plaine de la Limagne, la Via Allier se fraye un chemin, tout comme la rivière, entres les Monts du Forez à l'est et le parc des Volcans d'Auvergne à l'ouest. Le tracé finit sa course à travers les gorges encaissées de l'Allier, entre Langeac et Langogne.

Du patrimoine à découvrir

En remontant la rivière, vous découvrirez les communes de Moulins, Vichy, Issoire, Brioude, Langeac ; des villes qui, même si elles n'ont pas la cote touristique d'une Bordeaux ou d'une Marseille, ont des décors magnifiques à présenter aux cyclotouristes en itinérance. Et c'est sans compter les dizaines de petits villages traversés qui ont aussi leur carte à jouer, avec de nombreuses cités de caractère : Nonette, Auzon, Chilhac, Billy, Chauriat, Usson...

Sur le même sujet  Initiation vélo bivouac : micro-aventure réussie avec Weelz pendant Nature is Bike

Au passage, vous aurez l'occasion de découvrir des trésors du patrimoine français, qu'ils soient architecturaux (abbatiale d'Issoire, cité de Châteldon, domaine royal de Randan), naturels (Bec d'Allier, falaises du Thord, lac de Naussac), historiques (plateau de Gergovie) ou encore gastronomiques (vignoble de Saint Pourçain).

C'est dur la Via Allier ?

Depuis Nevers jusqu'à Pont-du Château, en passant par Moulins et Vichy, l'itinéraire de la Via Allier reste très accessible. En revanche, en s'approchant d'Issoire, le dénivelé se fait plus important. Le profil du tracé s'élève encore un peu plus à partir de Brioude.

Il vous faudra du mollet ou bien de l'assistance électrique (peut-être les deux) pour venir à bout de votre itinérance vélo, en passant par Chilhac, Prades, Saint-Privat, et enfin atteindre Langogne. Et si vous n'en avez pas encore eu assez, vous aurez l'occasion de continuer votre route sur la Via Fluvia, pour atteindre le Rhône, ou bien vous tenter la Grande Traversée du Volcan à vélo (GT2V).

Et comment on s'y rend sur la Via Allier ?

"C'est pas une gare TER en bas chérie ?"

Pour vous rendre au départ de la Via Allier - à Langogne si vous souhaitez la faire dans le sens Sud-Nord, ou bien à Nevers dans le sens Nord-Sud - vous avez toujours la solution du vélo. Mais si votre temps est compté, préférez la voie ferroviaire. Bien que nos amis de la SNCF aiment jouer avec les nerfs des cyclotouristes, cela reste tout de même une bonne solution. Le tracé est desservi par des gares où circulent encore des TER (Nevers, Moulins, Vichy, Clermont-Ferrand, Issoire, Langogne). Attention toutefois aux horaires et aux fréquences.

➡️ Toutes les informations sur le site officiel.

Retour en haut de page