Le top 5 des excuses bidons du GCUM

25 octobre 2017

Ils fleurissent un peu partout sur vos trottoirs et vos infrastructures de transports en communs ou cyclables. "Ils", ce sont les décérébrés du bulbe incapables de comprendre un picto au sol ou un panneau devant leur yeux. "Ils", ce sont les amputés des jambes qui peuvent conduire une voiture mais pas marcher 5m supplémentaire pour trouver une vraie place. "Ils" ce sont les lents du siphon qui pensent qu’égoïste, c'est juste une marque de parfum...

Je veux bien sûr parler de nos chèrs #GCUM* qui pullulent littéralement sur ta route tels des morpions. Bien entendu, le "ils" fonctionne aussi avec "elles". Lorsqu'il s'agit d’égoïsme et de stupidité, il y a rarement souci de parité.

La plupart du temps, l'auteur du GCUM est invisible. Il a juste laissé son emprunte grâce à son véhicule - camion, voiture, moto, scooter - planté là, ici, en plein milieu, comme un pigeon laisse sa fiente sur la voie publique, le tout sans être nullement inquiété.

Soit tu passes ton chemin comme tu le peux, le plus souvent en étant obligé de mettre ta vie en danger (contourner, s'insérer dans le trafic motorisé, rouler à contresens...).

Cette étape peut s'accompagner d'un petit pliage de rétro en règle, voire éventuellement, si tu es équipé, d'un stickage en bonne et due forme. Ça ne règle pas le problème, on est bien d'accord, mais ça soulage sur l'instant. Si tu as du temps à perdre, un appel à la police municipale peut aussi aider.

Mais parfois, ô joie, on le coince. On le gaule. On le prend en flag'. Oui, en flagrant délit d'irrespect, d’égoïsme et de stupidité avérés. Quand cela ne se termine pas en agressivité, verbale ou physique, c'est à ce moment-là que tu as le droit en général aux plus magnifiques excuses, dignes de celles qu'entendrait un prof de CE2 qui gaule ses élèves en plein bavardage... On a compilé pour toi les meilleures...

N°1 : "J'en ai pour 5 minutes"

Un classique indémodable. L'automobiliste se doit de pouvoir quitter son véhicule à tout moment pour répondre à une situation d’extrême urgence : dépôt de courrier dans la boite aux lettres, achat d'un paquet de clope... La bonne nouvelle c'est qu'en te contournant, il nous faut moins de 5 secondes de notre coté pour shooter un gamin sur le trottoir ou terminer sous les roues d'un bus. C'est un choix.

À lire  Montréal, la ville nord-américaine pionnière en matière de vélo

N°2 : "J'avais pas vu"

Le "J'avais pas vu", c'est comme le "C'est pas faux" de Perceval. Une technique imparable. "Pis, faut dire, l'art plastique, ça jamais été mon fort. Z'êtes sûr que c'est un cycliste dessiné par terre là ?"

N°3 : "C'est bon, ça passe à coté"

Ouais, t'as vachement raison, ça passe en fait. J'ai le choix entre deux options : à droite , faire un strike sur le trottoir dans un petit vieux, une maman et sa poussette et un blaireau en hoverboard. Ou bien, à gauche, tenter l'insertion sur la voie motorisée et, au choix, finir sous les roues d'un camion ou sur le pare-brise d'une bagnole... Putain, mais ouais, en fait ça passe...

N°4 : "Et les cyclistes qui grillent les feux ?!"

On détecterait presque une once d'intelligence avec cette technique de rhétorique qui consiste à renvoyer la faute sur l'autre (projection psychologique), mais c'est au final une excuse niveau CP 1er trimestre du type "Mais c'est pas moi ! T'assons j'l'ai vu m'sieur l'aut' tout à l'heure, hein..."

N°5 : "Je bosse moi"

Merde, mais quel idiot je suis ... ! Je me disais bien que prendre mon vélo, mettre mon éclairage, mes vêtements réfléchissants et me peler les miches à -5° en ce lundi matin n'était peut-être pas la meilleure des idées pour faire une joli balade en pleine heure de pointe... Mais où ai-je la tête ?!

Bonus : "J'suis pas d'ici"

Parfois ce n'est même pas de l'intelligence qu'on recherche mais juste un peu de créativité. Cela n'arrive pas souvent malheureusement, mais ce "J'suis pas d'ici" est une équivalence verbale au "J'avais pas vu" auquel on ajoute une petite distance géographique, qui passe comme une lettre à la poste. Merci @Cyclocastor.

Hors-catégorie : "Dégage, connard"

Le conducteur motorisé dans toute sa magnificence. Une étude a démontré que l'homme au volant d'une voiture perdait toute réflexion logique pour revenir à ses instincts primaires. Force est de constater que cela fonctionne lorsqu'il est en mouvement autant que lorsqu'il est garé (comme une merde)...

* #GCUM, le hashtag officiel pour Garé Comme Une Merde. Merci à Dami1A pour la photo.

 

Shopping Vélo urbain

Trouvez votre bonheur chez nos partenaires shopping

Vélo urbain, vélo de ville, vélo hollandais, vélo à assistance électrique, vélo pliant, casque vélo, antivol vélo, protection pluie vélo, vêtements cycliste urbain...

LeCyclo
Wiggle FR
Alltricks

Articles relatifs