[Test] Vélo électrique Nakamura E-FIT 150, un VTC qui fait fi des a priori

[Test] Vélo électrique Nakamura E-FIT 150, un VTC qui fait fi des a priori

Un VTC bien né

"Si vous cherchez un vélo discret, volontaire, bien conçu, bien équipé et à un prix abordable." d'infos

(4.5/5)

Nous avons eu ce vélo électrique Nakamura E-FIT 150 en test pendant une dizaine de jours et nous en pensons beaucoup de bien. Voici pourquoi. Un VAE qui s'affiche dans la catégorie VTC. Vélo Tous Chemins. Le test fut principalement dans un milieu urbain, avec quelques passages de pavés. Nous ne l'avons pas emmené dans les sous-bois ou sur des chemins de gravier.

La Défense, sa verdure, ses arbres.

Faire fi des a priori

Nakamura. L'évocation de cette marque n'appelle pas véritablement un imaginaire, pour le cycliste que je suis, très sexy. Je suis peut-être un peu snob, mais il est vrai, en tout cas pour moi, que c'est une marque distributeur qui ne m'inspire pas grand chose. Pas grand chose signifie spontanément, une marque Française, proposée chez Intersport, qui propose des vélos pas très chers, ni très beaux. Sont-ils biens ? Jusqu'à ce test, je n'en avais aucune idée. Je ne suis pas loin d'avouer que j'aurai pu jeter un regard dédaigneux à une telle marque de vélos.


Derrière la forêt de câbles, se cache un Nakamura.

Bien m'en à pris de ne pas devenir snob et d'être plus animé par la curiosité que les a priori. La marque et le groupe propriétaire méritent que l'on s'y attardent quelques instants.

Intersport, propriétaire de Nakamura

Nakamura est la marque de cycles de l'une des trois grosses enseignes de magasins de sport en France. Intersport pour la citer. Les deux autres ? Decathlon, que tout cycliste, vélotafeur connaît, avec ses marques Btwin, Riverside, Triban ou encore Van Rysel. La troisième enseigne, étant Go Sport, avec des marques telles que Scrapper, Railway ou encore BiwBik. La marque Nakamura a été créée en 1989, elle a donc 32 ans au moment où nous écrivons ces lignes. De la draisienne à 49,99€ jusqu'au vélo de route cadre carbone a 2999,99€. Entre ces deux extrêmes, toute une gamme de vélos, pliants, musculaires, VAE, VTT, VTC, BMX etc. Les vélos de la marque Nakamura sont majoritairement conçus et assemblés en France*, dans leur usine à Machecoul, en Loire-Atlantique**.

Et Intersport, c'est sérieux?

Ca en à tout l'air. Un réseau très visible dans les périphéries des villes, dans les stations de ski, avec un réseau de loueurs de matériel très puissant. Chaque station de ski, ou presque, à son magasin Intersport. Bon, nous ce qui nous intéresse ici, c'est plus le vélo que glisser sur les planches. Intersport c'est malgré tout 650 magasins en France, n°1 mondial de la distribution d'articles de sport, une présence dans 57 pays et 6,000 magasins dans le monde pour 11,4 milliards d'euros de chiffre d'affaire. En France, la marque Nakamura est distribuée dans 400 magasins. Distribuée et entretenue. La précision est importante. Puisque le site web de Nakamura annonce 400 ateliers en France. Intersport serait donc une enseigne sur le podium des trois plus grands réseaux de vélociste de France (un vélociste pour moi c'est un revendeur et réparateur de vélo) dans l'hexagone. Si ce n'est le plus gros ?!

(Chiffres, sources Intersport.fr ou le site corporate)

Le VTC du jour

Vtc pour vélo tout chemin par pour voiture avec chauffeur.

A l'arrêt, de loin

Et bien à l'arrêt, posé sur sa béquille, ce VTC E-Fit 150 coche d'assez prêt mon impression initiale sur la marque. Il ne m'inspire pas grand-chose. Ce vélo n'est pas nécessairement vilain, ni absolument repoussant (de plus ceci est une question de goût). Le E-FIT 150 semble malgré tout bien conçu. L'allure générale montre un vélo équilibré, plutôt pas mal équipé, avec une position offrant un compromis entre sport et confort, une batterie intégrée dans le tube diagonal, des freins à disque, une suspension de fourche,... le E-FIT 150 inspire quand même confiance.

Le VAE Nakamura E-Fit 150 est un vélo chauvin

A l'arrêt, de près

Toujours posé sur sa béquille, c'est quand on s'approche du vélo que l'on aperçoit les petits détails qui font la différence entre un VAE à 3,500.54€ et celui-ci, qui n'affiche que 1,499.99€ à la caisse. Il y a beaucoup de câbles ici et là qui vont et viennent du cintre. Les cordons de soudure (le cadre est en aluminium) ne sont pas d'une finesse incroyable, la batterie semi-intégrée n'est pas très bien... intégrée - quelques millimètres par-ci, quelques millimètre par là (cf photos). Disons que le vélo donne une impression de machine rustique. Avons-nous à faire à la Dacia Sandero du vélo ?

Ni orfèvre de la soudure, ni précision d'horloger pour l'intégration de la batterie.

En mouvement, il se révèle

"Les impressions visuelles négatives à l'arrêt sont absolument oubliées dès que l'on met ce vélo en mouvement"

Premiers tours de roue, en ville

Disons-le tout de suite. Les impressions visuelles négatives à l'arrêt sont absolument oubliées dès que l'on met ce vélo en mouvement. Je fais mes premiers tours de roue, dans Paris. L'assistance électrique en mode off. J'ai, sous les fesses, le premier vélo électrique urbain qu'il m'est donné d'essayer, qui propose un rendement très agréable sans l'assistance nucléaire. Vous pouvez comparer avec l'Electra Townie testé ici-même il y a peu).

La Défense, son lac.

Il suffit simplement de jouer sur les gâchettes du dérailleur Shimano Altus (7 vitesses, 14/28) pour trouver, sur le plat en tout cas, le bon développement pour passer sans forcer de 0 km/h à sa vitesse de croisière jusqu'au prochain ralentissement. Cette sensation que l'on retrouve souvent sur les vélos électriques, même assistance en off, d'avoir une friction dans le pédalier gênant le rendement est ici complètement absente. Le vélo est volontaire et dynamique. Pour celles et ceux qui connaissent, la montée de la rue de Rome (sur Strava la côte de la gare Saint-Lazare 0,25km, pente à 4,9%) se fait en facteur, a une vitesse très honorable sans forcer outre mesure.

C'est dans les côtes, lorsqu'il faut repartir de l'arrêt, que le développement proposé combiné au poids du vélo (poids annoncé 23kg) affiche ses limites et l'arrivée de l'assistance électrique, sans être salutaire (et oui, au pire je bourrine), facilite grandement la manœuvre.

Impressions confirmées sur une sortie plus longue

Le bleu lui va si bien...

Mon ressenti initial mentionné ci-dessus est confirmé sur ma sortie "test-étalon". Ma sortie "Observatoire de Meudon". En ville, en acceptant de jouer avec 2 ou 3 vitesses sur le dérailleur, aucunement besoin de jouer sur le mode d'assistance. En mode éco, le moteur délivre la puissance exactement comme il faut, de l'arrêt ou en demandant une accélération pour s'extraire du trafic. Evidemment la notion "d'accélération pour s'extraire du trafic" reste relative, c'est un VAE que je teste, pas un T-Max.

Idem, sur les parties roulantes et plates, le compteur affiche aisément et rapidement 27-28km/h (qui sont en fait 26-27km/h sur mon gps). Le vélo a de l'allant, il est vaillant. A noter, quand je suis en vitesse de croisière, sur du plat, au-delà de l'assistance, je peux couper l'assistance et la mettre en OFF, sans ressentir aucune perte d'efficacité. C'est donc bien que j'enroule au-delà des 25km/h sans être assisté. Ce qui prouve, non pas la qualité de mon pédalage (quoique) mais bien les qualités dynamique du vélo.

Sur le même sujet  La Vélo Francette, une tranche de France en version originale

Les descentes ? Sans forcer, sans mouliner, sans glisser la tête dans le guidon, sans poser mon séant sur le top tube (c'est interdit par l'UCI depuis peu), j'atteins les 42-43 km/h, les doigts dans le nez (façon de parler évidemment, se curer le nez à vélo en roulant à 43km/h n'est pas recommandé).

Les montées ? Pas de miracle. Quand la montée se corse, il faut accepter de monter en cadence de pédalage pour aller chercher une assistance moteur salutaire cette fois, même en mode Turbo. D'ailleurs, les capacités de grimpeur de ce E-FIT 150 seraient certainement améliorées avec une cassette plus généreuse (de série je vous rappelle, la cassette est en 12/28). Je me suis surpris à monter en danseuse une portion sur laquelle je trouvais que je me traînais.

...A moins que ce ne soit le rose qui lui aille mieux.

En danseuse - une position comme une autre

"tout le monde n'aura pas toujours envie de rouler en facteur"

Dans nos tests, chez Weelz! nous évoquons rarement le confort proposé par le vélo dans cette position. C'est pourtant, à mon sens un vrai point. Tentez une danseuse sur un vélo pliant anglais ou un vélo hollandais et vous comprendrez mon propos. Certes, tout le monde ne se mettra pas en danseuse sur son vélo. A l'inverse, tout le monde n'aura pas toujours envie de rouler en facteur. Se mettre en danseuse est aussi une façon de changer de position et donc soulager des groupes musculaires pour en faire travailler d'autres. C'est aussi un bon moyen de frimer (si vous avez envie, si vous y croyez). Si l'envie vous prend de pédaler en danseuse sur ce E-FIT 150, n'hésitez pas, le vélo se comportera très bien et vous trouverez votre position naturellement.

Et assis ?

Quand vous ne serez pas en danseuse, vous serez assis (ou assise) sur votre bicloune. Et vous serez bien. J'ai bien aimé la selle, plutôt racée. J'ai bien aimé les pédales, en aluminium (toujours mieux que les pédales en plastoc souvent proposées en montage de série). J'ai bien aimé la position, un bon compromis, entre sport et pépère. J'ai bien aimé la possibilité de régler la hauteur du cintre et sa distance par rapport à la selle.

Je n'ai pas aimé ? pas grand chose en fait pour être honnête. Même si, en y repensant, les boutons + ou - pour modifier l'assistance auraient mérité d'être plus gros, parce qu'il faut des doigts de fée en l'état. Et en ce mois de janvier, mes doigts de fée étaient engoncés dans des gants chauds et monstrueux. J'aurais aussi aimé que mes chaussures soient mieux protégées par le garde-boue avant, un peu courts à mon sens.

Avant de se quitter, encore un petit mot

Le moteur et système d'assistance

Domine la Défense en Nakamura.

Vos cuisses seront assistées par le Nakamura E-POWER. Un moteur central à capteur de puissance offrant un Couple de 60Nm et une Puissance de 250W. Un système maison, qui n'a pas à rougir à l'usage des comparaisons avec les moteurs Bosch, Shimano ou Yamaha que j'ai eu l'occasion de tester. Comme sur ses fabrications, on peut se demander l'intérêt d'avoir 4 niveaux d'assistance. Trois ou même deux seraient amplement suffisants.

Les informations livrées sur l'écran sont basiques et suffisantes (état de charge restante de la capacité de la batterie, niveau d'assistance, vitesse instantanée, distance (parcours et totale), temps de parcours, rétroéclairage). Est-ce si compliqué d'ajouter l'heure ?

L'autonomie constatée est beaucoup plus proche des 55 kilomètres que des 70 annoncés. Ca pourrait être un point gênant, sauf que le vélo se débrouille très bien même sans assistance (en tout cas pour moi). Croyez-moi sur parole, ma sortie étalon s'est terminée batterie à plat. D'ailleurs, comme souvent avec ces appareils électriques, on passe trop souvent tout doucement de 30% à 20% de charge restante puis les 20 derniers pourcents fondent comme neige au soleil.

Pneus et freins

"Il passe crème sur les pavés que je suis allé chercher"

Le vélo testé est livré avec des pneus Michelin Protek en 700x40c. Ils offrent grip, confort et rendement correct. En tout cas ils n'ont pas été pris à défaut pendant les 10 jours de test. Le test s'est déroulé en alternance sur une chaussée mouillée ou sèche. Il a toujours fait froid, parfois très froid. Aussi il faut le préciser, le vélo est tout-chemin. Il passe crème sur les pavés que je suis allé chercher. Je ne l'ai pas testé dans les allées forestières en ce cœur de l'hiver. Ceci dit, vu le comportement global du vélo, il n'y a aucune raison qu'il rechigne à rouler sur des chemins peu carrossés (défoncés ? non).

Le porte-bagage, non testé, fera probablement très bien son boulot de porte-bagage. Les freins Shimano, hydrauliques, MT-200 sont une valeur sûre.

Proposé en deux tailles, on ne sait pas bien à quel saint se vouer ! Tailles M-L comme annoncé sur la fiche de présentation du produit ou S-M comme l'indique la fiche détaillée du vélo sur le même site. Sachez, que j'ai posé mon mètre quatre-vingt-dix sur un vélo, à ma taille, avec un tout petit peu de marge pour accueillir quelqu'un de plus grand que moi, avec beaucoup de marge aussi pour accueillir quelqu'un de plus petit que moi (épouse et ado peuvent en attester). Notez aussi que les multiples réglages possibles de la hauteur de la potence, de la distance entre le cintre et la selle font que 2 tailles devraient couvrir une large majorité de futur(e)s propriétaires.

Pour lire notre verdict suite à ce test, filez-là.

*Majoritairement, comme c'est indiqué sur leur site internet. Cela veut donc dire, quelques références sont conçues, ou assemblées ou conçues et assemblées en-dehors de France. Conception et assemblage en France ne veut pas dire "made in France".

** Début février 2021, les salariés de l'usine s'occupant d'assembler ces vélos ont débrayé quelques heures, le temps d'obtenir une meilleure valorisation de leurs salaires. Pour en savoir plus, vous pouvez lire ici.

Notre verdict

[Test] Vélo électrique Nakamura E-FIT 150, un VTC qui fait fi des a priori
(4.5/5)

Un super vélo avec un rapport qualité/prix très intéressant (1499,99€). A l’usage voici un VAE enthousiasmant pour le quotidien ou pour aller un peu plus loin le week-end. Attention quand même à son autonomie si vous n’envisagez pas de pédaler sans un minimum d’assistance. On peut regretter des finitions qui laissent à désirer (soudures, intégration de la batterie sur le cadre, gaines de câbles), d’un autre côté si votre vélo doit vous attendre attaché sur la voie publique, vous louerez peut-être sa discrétion et sa sobriété esthétique.

Allez au-delà de l’apparence, vous ne serez pas déçus. A ce prix là, franchement, pourquoi se priver ? Foi de Weelz ! on a testé des vélos plus chers qui étaient moins bien alors que non, nous n’avons jamais testé de vélo à assistance électrique moins cher et mieux ! Tout est résumé dans cette phrase.

(Notez tout de même, le vélo a été testé sur environ 200 kilomètres. Trop peu pour se faire un idée de la tenue du vélo dans le temps. Nous n’avons pas non plus testé le SAV. Le moteur étant Nakamura, il y a fort à parier que seuls les magasins Intersport pourront faire les révisions de la partie électrique de l’engin).

Retour en haut de page