[Test] Vélo cargo YUBA Supermarché, le biporteur agile et robuste

[Test] Vélo cargo YUBA Supermarché, le biporteur agile et robuste

"Le Yuba Supermarché est un vélo cargo fun et costaud, avec lequel vous aurez du mal à atteindre la limite de charge !" d'infos

(4/5)

- "Supermarché ? C'est un vélo de supermarché ?!"
- "Non c'est un vélo cargo. Mais on peut aller au supermarché avec !"

Pourtant présente sur le marché depuis longtemps, la marque YUBA est encore peu connue sur le sol hexagonal. Si la sonorité apparaît comme japonisante*, en réalité la marque est née de l'autre côté du Pacifique, en Californie.

Des vélos cargo au pays de la bagnole ?! Et oui ! Et le pari paraît encore plus risqué lorsque l'on sait que c'est un français expatrié au pays du surf qui a lancé cette marque de vélo. Benjamin Sarrazin a beaucoup voyagé à vélo, en Europe, en Afrique et en Amérique Latine. L'occasion pour lui de découvrir partout le potentiel du vélo comme mode de déplacement.

Avec Yuba, son credo, c'est le vélo longtail. Un vélo cargo dont l'allure ressemble presque à un vélo normal. Pas ces énormes vélos avec la "bassine" à l'avant qui auraient certainement effrayé les ricains !

Mais maintenant que les américains sont plus habitués à côtoyer ce nouveau type de vélo, et aussi pour satisfaire le marché européen, sur lequel il est implanté depuis quelques années maintenant, il a lancé l'année dernière un biporteur, qui répond au nom de "Supermarché" et que nous avons eu en mains quelques semaines…

Le châssis du vélo est imposant, notamment lorsqu'on lui ajoute la large caisse en bambou. Les lignes manquent de finesses mais le Supermarché n'en reste pas moins agréable à l’œil, dans cette livrée blanche, orange et bois.

Les tubes aluminiums sont épais et respirent la solidité. La hauteur de la tige de direction étonne avec l'emploi d'une dizaine d'entretoises !

Comme d'habitude sur ce type de vélo cargo, la prise en main est quasi-immédiate. Il suffit d'une quinzaine de minute pour un novice pour s'y habituer. La position est relevée ce qui permet une bonne vision vers l'avant. On a trouvé toutefois le cintre un peu trop large (mais rien n'empêche de le réduire, une opération facile à faire par vous-même ou votre bouclard).

Grâce à l'angle du tube de selle, la variation de hauteur de selle permet une plage de taille assez large et donc convenir à plusieurs utilisateurs (de 1m60 à 2m). C'est souvent le cas dans le cadre d'une utilisation familiale d'un vélo cargo.

Yuba a opté pour un train roulant en 20 pouces à l'avant et à l'arrière, monté sur des jantes 48 rayons (et 36 à l'avant - le même type utilisé en BMX). Du robuste donc, prêt à endurer des chocs sévères en usage urbain. Mais ce diamètre permet également l'abaissement du centre de gravité de la machine, ce qui facilite d'autant plus sa prise en main, surtout chargé.

Car le Yuba Supermarché est plus agile qu'on ne pourrait le penser. Sa maniabilité est très correcte, que l'on roule vite ou non. Evidemment ce ressenti peut varier selon plusieurs facteurs, comme l'habileté du pilote et le poids embarqué. Question confort, la bête l'est assurément. Le choix de pneus en 2.4 de section (largeur du pneu) et au profil arrondi apporte de la souplesse, tout en restant roulant.

Les freins hydrauliques Tektro Auriga, couplés à des disques en 180 mm, freinent efficacement la monture, mais le mordant n'est pas phénoménal. Coté transmission, on aurait bien sûr préféré un moyeu à vitesses intégrées comme un Alfine, mais cela aurait ajouté du poids (et augmenté le tarif).

Sur le même sujet  Huppe Bike, le vélo cargo compact de La Rochelle

Ici, le combo triple plateau et K7 8 vitesses, assuré à l'arrière par un dérailleur Shimano Acera, fait correctement le job. En bon pédaleur, j'ai trouvé le grand plateau en 42 dents un peu court, on se retrouve vite à mouliner (mais cela conviendra à un utilisateur "basique").

Coté caisse, elle est faites de bambou compressé, ce qui garantit une bonne résistance aux éléments extérieurs. Je l'ai chargé de différentes choses - enfant, chien, objets divers (même mon Brompton) - et la résistance aux frottements et aux rayures est plutôt bonne.

Le porte-bagage à l'arrière est également robuste, avec une capacité supérieure à un porte-bagage classique (36 kg contre 25). Inconvénient en revanche : il fait partie intégrante du châssis, et le diamètre des tubes empêchent l'utilisation d'accessoires standards comme porte-bébé ou sacoche.

Terminons par un mot sur la direction. Ici point de tringle, mais un système à câbles, très (très) largement inspiré du système de direction du français Douze Cycles sur leur V2 que nous avons testé récemment.

La direction du vélo est souple et permet un maniement facile du biporteur, que l'on soit à basse ou haute vitesse. L'avantage de ce type de système, c'est notamment l'angle de braquage important qui permet de faire des demi-tours facilement.

Un bémol toutefois : la câblerie a parfois tendance à se détendre. La tension des quatre câbles est assez facile à réaliser, via des tenseurs à vis à l'avant, mais il faut surveiller régulièrement, au risque d'avoir une direction moins réactive et légèrement faussée.

Verdict: À mi-chemin entre un lourd biporteur "old-school" (type Bakfiets, Workcycles ou Babboe) et un agile biporteur sportif (type Douze ou Bullitt), ce vélo est un excellent compromis pour qui souhaite un cargo avec une forte capacité d'emport sans pour autant sacrifier à la réactivité et au côté fun du pilotage de ce type de véhicule.

Deux caractéristiques ressortent de notre test: confort et robustesse. On sait que l'on peut charger sans mal la large caisse en bambou (180 kg !) mais aussi mettre un (voire deux) siège(s) enfant à l'arrière, et que l'ensemble avancera toujours convenablement et confortablement.

Le modèle que nous avons testé était dénué d'assistance électrique. Je dois avouer que, dans ma configuration de trajet quotidien, elle m'a parfois manqué. On y réfléchi à deux fois avant de charger et savoir que l'on a un peu de dénivelé et/ou de distance qui nous attend.

Qu'à cela ne tienne, on met "tout à droite" (petit plateau - grand pignon) et on parvient à avaler les côtes tranquillement. Il faut reconnaître que le Yuba Supermarché, malgré son allure un peu pataude, à un dynamisme plutôt agréable.

Tarif de notre modèle d'essai : 2499€. Avec l'option caisse bambou : 2749€.
La caisse en bambou peut être remplacée par une softbox avec uniquement le plancher bois (70€).

* La marque tient son nom d'une rivière en Californie où Benjamin aime faire du kayak

Notre verdict

[Test] Vélo cargo YUBA Supermarché, le biporteur agile et robuste
(4/5)

À mi-chemin entre un lourd biporteur « old-school » (type Bakfiets, Workcycles ou Babboe) et un agile biporteur sportif (type Douze ou Bullitt), ce vélo est un excellent compromis pour qui souhaite un cargo avec une forte capacité d’emport sans pour autant sacrifier à la réactivité et au côté fun du pilotage de ce type de véhicule.

Retour en haut de page
Fermer cette popup
Ne pars pas comme ça !
On a encore plein de choses à te montrer...

Ne rate rien des prochains articles en t'abonnant à la WeelzLetter ! ( Et parfois, tu peux même y gagner des cadeaux)