[Test] VanMoof n°3, un hollandais original et tranquille

[Test] VanMoof n°3, un hollandais original et tranquille

weelz-test-vanmoof-n3 (11)C'est en juillet 2010 que nous vous avions présenté cette jeune marque venue d'Amsterdam (elle avait à peine deux ans à l'époque). Amsterdam, une terre ô combien propice au vélo.

Créée par deux frères, Taco et Ties Carlier, VanMoof avait pour volonté de changer le paysage vélocipédique de leur contrée, lassé des classiques vélos hollandais croisés à tout coin de rue, en créant un vélo à la fois "sexy, durable et abordable".

Il semble que cinq ans plus tard, le pari soit réussi, car aujourd'hui, VanMoof se vend et s'exporte dans de nombreux pays du monde, et semble avoir acquit en peu de temps une notoriété certaine. Compte-rendu de plusieurs semaines passées au guidon d'un de leur modèle phare, le VanMoof n°3...

On ne peux pas plaire à tout le monde

Pas de doute, dès que l'on pose les yeux sur ce VanMoof, son design interpelle. Les avis restent mitigés, on aime ou on déteste. Il est vrai que le dessin du cadre est à la fois classique et pour autant, fort peu conventionnel. Ses tubes à gros diamètres et surtout cette énorme "poutre" centrale qui accueille à ses extrémités l'éclairage intégré, rendent un design très paradoxale, à la fois grossier mais tout en ayant une pointe d'élégance malgré tout.

weelz-test-vanmoof-n3-(10) weelz-test-vanmoof-n3 (1)

Plus paradoxale encore, dénotant avec le large diamètre des tubes principaux, le cadre se termine à l'arrière sur des haubans et bases très fins, et qu'à l'avant, on retrouve une fourche aux fourreaux courbés. Pour terminer l'ensemble, VanMoof a opté pour de larges pneus ballons aux flancs dorés ainsi qu'une selle également très large.

Bref, le design est assurément original, et force est de constater qu'au fur et à mesure des semaines passées à ses cotés, sa bouille nous en est devenue presque sympathique... Mais qu'en est-il de l'agrément de conduite ... ?

Position confort

weelz-test-vanmoof-n3 (4)La position au guidon de ce VanMoof n°3 est relevée, mais la selle, à l'assise très large, devra être réglée très basse, au risque sinon d'être gêné dans le pédalage. De même, il faudra aussi ajuster son angle d'inclinaison, car la texture très lisse la rend autrement assez glissante.

Une fois ces bons réglages trouvés et qui sont, somme toute, très importants pour pouvoir apprécier réellement le vélo, le confort sur ce VanMoof n°3 apparait bien réel et le roulage est très agréable. La courbe du cintre permet une prise en main facile et naturelle (s'il ne vous suffit pas, un autre, encore plus large, est disponible en option).

weelz-test-vanmoof-n3 (6)Point de vue transmission, pas grand chose à redire sur le choix d'un moyeu à vitesses intégrées Shimano Nexus en 7 vitesses. Celui-ci fait le job, de manière plutôt souple, et l'étagement des vitesses couvre largement une plage d'utilisation disons "classique" pour ce type de vélo, c'est-à-dire avec peu de bosses et sur des relances à allures modérées.

Conçu pour la balade

weelz-test-vanmoof-n3 (5)Car vous l'aurez deviné aisément : l'engin n'est pas ce que l'on pourrait appeler un urbain sportif. La position plutôt sur l'arrière et relativement basse ne vous invite pas à réaliser de vives relances au feu rouge ou bien atteindre des vitesses "folles" (supérieures à ... 25 km/h), et quand bien même, ce n'est pas ce à quoi il est destiné.

Son embonpoint le pénalise à ce niveau, puisque la bête pèse pas loin de 16 kilos. Ce qui le sauve : ses pneus larges au profil très arrondis, qui apportent un confort non négligeable, sur tous types de revêtements. Cela rend le trajet, bien que lent, beaucoup plus agréable, et invite à tout simplement prendre son temps en selle (et gageons parfois que cela fait du bien).

"la bête pèse pas loin de 16 kilos"

D'autant que ça n'est pas non plus dans les vitesses de pointe qu'il excelle, la faute, en plus du poids, à un empattement (distance entre l'axe de la roue avant et arrière) assez court, ce qui en revanche à l'avantage de rendre la direction du vélo plutôt agile.

Sur le même sujet  [Test] le vélo pliant Brompton, version CHPT3

Qui dit vitesse de pointe peu élevée, dit pas besoin d'un freinage surpuissant. Cela tombe bien, les freins à tambours qui équipent notre vélo amstellodamois ne sont pas d'un mordant extraordinaire, mais toutefois largement suffisant pour ce type de vélo.

weelz-test-vanmoof-n3 (7) weelz-test-vanmoof-n3 (9)

On notera la présence d'une protection de chaine qui encapsule totalement celle-ci et qui, malgré quelques frottements qui se font parfois entendre, permet de protéger efficacement votre pantalon de toutes salissures de graisse.

On a trouvé dommage en revanche que la selle, de marque SYAD (pour "sit yo' ass down", on vous passe la traduction...) soit conçue dans une matière assez dure et un peu trop glissante. Tout en conservant une assise aussi large, une jolie (mais chère) Brooks B68 aurait été la bienvenue.

Pleins phares

weelz-test-vanmoof-n3 (2)Si la monture hollandaise a de l'embonpoint, c'est aussi par ce qu'elle ne se contente pas d'embarquer un moyeu à vitesses intégrées, mais également tout un système d'éclairage, dynamo comprise. Mais ce qui nuit un brin aux qualités dynamiques de notre VanMoof, est en revanche un véritable régal pour le cycliste urbain noctambule ! Quel puissance !

weelz-test-vanmoof-n3 (8)Élaboré en partenariat avec la marque Phillips (Luxeon technology), les feux avant et arrière, élément central du design puisqu'intégrés en proue et poupe de la monture, sont alimentés par une dynamo (Shimano) située sur le moyeu avant. On déclenche l'allumage à l'aide du bouton noir placé au bout du tube principal (ce que vous voyez sous le tube de direction n'est autre que le passage articulé du câble de la dynamo).

weelz-test-vanmoof-n3 (3)Et le moins que l'on puisse dire, c'est que l'éclairage est efficace ! Le feu avant notamment (40 Lux), vous offre un éclairage sphérique et une vision quasi comme en plein jour sur des routes non éclairées, et ce sur un angle presque à 90°. Même les voitures désactivent leurs pleins phares lorsqu'elles vous croise (ce qui, admettons-le, n'arrive pas souvent avec un éclairage basique).

Bien sûr, l'éclairage arrière reste allumé quelques minutes lorsque vous êtes à l'arrêt.

Au final, ce VanMoof n°3, loin du design de la production classique que l'on retrouve à tout coin de rue, se démarque aisément du lot par une ligne unique et un caractère affirmé, qui saura séduire une clientèle citadine à la recherche d'une monture disons différente. D'autant que son équipement font de lui un véritable vélo "urbain" au sens propre (manquerait juste le porte-bagage, mais disponible en option, avant ou arrière au choix).

weelz-test-vanmoof-n3-(11)Malgré un surpoids qui entache quelque peu ses qualités dynamiques, c'est avant toute chose un vélo robuste et très confortable, à l'utilisation souple et facile, et dont l'équipement ne demandera quasiment aucun entretien à son propriétaire. Et la présence du système d'éclairage Phillips, loin d'être un simple gadget, est un vrai argument en faveur de ce vélo.

Si vous n'êtes pas à la recherche de performance ni de vitesse, mais plutôt d'une monture simple, solide et originale à la fois, ne cherchez plus, ce VanMoof n°3 vous comblera assurément.

D'autant que son tarif reste raisonnable, surtout si l'on regarde la qualité de finition du produit : 798 € dans cette version 7 vitesses (ou 598 € en monovitesse). Prix auquel vous pouvez ajouter des options, comme le cintre plus large dont nous parlions un peu plus haut (+ 30 €) ou encore un porte-bagage avant ou arrière (+89€).

Les Plus

  • Design original from Amsterdam
  • Confortable
  • Éclairage intégré très puissant
  • Pneus larges et ronds
  • Peinture anodisée robuste
  • Chaine encapsulée
  • Béquille

Les Moins

  • Manque de vivacité
  • Selle un peu glissante
  • Freins à tambour peu puissants
  • Poids
  • Pédales glissantes

Soutenez l'indépendance du mag' vélo Leader de Pignon!

Retour en haut de page
Fermer cette popup
Ne pars pas comme ça !
On a encore plein de choses à te montrer...

Ne rate rien des prochains articles en t'abonnant à la WeelzLetter ! ( Et parfois, tu peux même y gagner des cadeaux)