[Test] TRP Hy-Rd, le frein à disque hybride californien

[Test] TRP Hy-Rd, le frein à disque hybride californien

test-TRP-Hy-Rd (1)Quand le trajet vélo-travail s'allonge, le choix d'un vélo typé route ou randonneuse apparait comme une solution pour certains.

En tout cas, pour moi, qui m'avale la cinquantaine de km au quotidien entre la grande banlieue Est et le centre de Paris, c'est primordial. Tout comme un bon freinage, qui répond tant sous la pluie (qui nous a gâté ce printemps) qu'en cas d'urgence. Les solutions sont légions, mais, venant du VTT, j'ai toujours eu une prédisposition pour le freinage à disque.


Avec la généralisation de ce type de freinage sur les vélos de cyclocross depuis que l'UCI les a autorisé, on attendait avec impatience les vrais freins à disques hydrauliques. Des solutions bricolées existaient (adaptateurs TRP ou Hope, avec un boitier hydraulique assurant la liaison entre le levier de frein et l'étrier).

La sortie des nouveaux groupes SRAM (et bientôt Shimano) sont peut-être une solution (étrier à patin hydraulique, comme le propose Magura avec les HS 10 et HS 33 depuis quelques années ; ou véritable système copié sur le monde des vélos à gros pneus) mais le tarif reste rédhibitoire… et nécessite changement des cocottes, voire de la transmission pour les groupes 11 vitesses

test-TRP-Hy-Rd (2)Je me suis donc tourné vers les derniers nés de la maque californienne TRP, à savoir les Hy-Rd (prononcez "High Road"), un combiné mécanique-hydraulique. le câble actionné par le levier de frein va agir sur un piston, logé dans l'étrier. Ledit piston se chargera de mobiliser l'huile contenue dans le circuit fermé, qui, de la même façon que sur un frein a disque "traditionnel", se chargera de faire bouger les plaquettes. A l'inverse d'un frein a disque mécanique, les deux plaquettes sont en mouvement. Gain de puissance, réglage facilité, bluff réalité ?

test-TRP-Hy-Rd (3)Annoncés en début d'année, ils sont enfin disponibles, j'ai équipé d'une paire mon Croix de Fer de chez Genesis (les photos du test ont, elles, été empruntées à notre confrère BikeRadar). Commandés directement à la maison mère (aucun soucis, sauf la douane française…), les Hy-Rd en 160 mm (avant ) et 140 (arrière) ont été aussitôt déballés et montés.

Le bundle est complet et dans un très bel écrin. Disques, vis et adaptateurs (un supplémentaire, pour les disques de 180mm, est livré avec le modèle de 160mm) sont présent, tout comme le patch à insérer entre vos plaquettes au cas ou vous transporteriez votre vélo roues démontés.

Si vous avez l'habitude de faire vous-même le montage de vos vélos, c'est un jeu d'enfant. Notice claire, en anglais mais bien illustrée. Les réglages et le centrage de l'étrier se font avec aise. Un ajustement est toutefois nécessaire après les premiers kilomètres. Pensez à changer gaines et câbles par la même occasion, on gagne en qualité ! Une vidéo est dispo sur le compte YouTube de la marque :

Pour les novices en la matière, en prenant son temps, ce n'est pas trop compliqué, il faudra juste veiller à suivre à la lettre le plan de montage, et en pas hésiter à reprendre dès le début en cas de doute ou de mauvais réglages. La finesse de ce dernier est parfois délicate. Je n'ai pas eu de soucis à l'arrière, un peu plus à l'avant. Une molette de réglage, présente sur l'étrier, aidera les plus impatients sur ce point.

Sur le même sujet  [Test] Cube NuRoad Race FE, un routier prêt à tout faire

test-TRP-Hy-Rd (4)A cet effet, une molette de sécurité, qui évite d'actionner accidentellement le piston doit impérativement être déverrouillée. Ce qui fait craindre, l'avenir me le dira, de prendre ladite molette en roulant… mais qui ne joue pas, dans l'action en tout cas, un rôle de premier ordre. Après 1000 km, rien n'a été perdu, tant mieux

Une fois monté, on remarque, si on en avait l'impression au déballage, la finesse « relative » de l'étrier, compensée par un embonpoint en hauteur. Les puristes les trouveront peut-être trop massifs… faut bien chipoter. Côté poids, le même, vérifié, que mes Avid BB7 road. Sur la balance, opération nulle. Voyons sur le bitume.

Après avoir rodé les plaquettes (marque TRP, mais compatibilité totale avec toute la gamme Shimano) en freinant 40 à 50 fois (préconisations de TRP) autour du quartier, test grandeur nature sur un trajet quotidien rallongé, avec montées ET descentes. On sent, nettement, la différence avec du pur mécanique (monté en Avid BB7 depuis 3 ans, le mordant est bien plus présent) mais aussi avec du 100% hydraulique (pas le même « touché », progressivité du freinage différente).

test-TRP-Hy-Rd (7)En ville, on peut désormais piler à la moindre incartade d'un taxi qui coupe la route, d'un piéton distrait ou d'un pigeon suicidaire. Dès que la déclivité s'annonce, on se surprend à freiner plus tard, plus fort, la sensation de sécurité est bien présente. Pas de bruit parasite, pas de grincements, compatibilité parfaite avec mes commandes Shimano Tiagra.

Après 100 km, une petite re-tension des câbles, neufs, et c'est reparti. Au bout d'une semaine d'utilisation, et pas loin de 400 km, pas de soucis.  Histoire de s'assurer de la constance du freinage et des réglages, une petite rando de 380 km confirmé mes premières impressions. Le centrage des plaquettes tient la distance, le freinage est toujours identique, et sous la pluie, c'est presque du bonheur ! En montagne, même si je ne suis pas un as de la descente, on est tout de suite rassuré par la régularité et la puissance constante au fil des lacets.

En résumé, une solution simple et rapide à mettre en place sur un vélo équipé pour la monte de frein à disque. 149$ l'étrier avec disque et visserie. Disponible en 160 ou 140 mm, noir ou argenté. 194 gr vérifié.

Les Plus
  • Freinage de qualité
  • Compatible avec tous les leviers de freins route, et les plaquettes Shimano
  • Esthétique moins pataude que les Avid BB7
  • Plus de réglages de rattrapage d'usure

Les Moins
  • Touché pas 100% hydraulique
  • Réglage fin pas évident pour les non-habitués
  • Avec des pneus à section étroite, gare aux freinages d'urgence
  • Tarifs + port + frais de douane

Crédits photos : TRP, Jesse Pisel/CXMag,  James Huang/BikeRadar.

Retour en haut de page
Fermer cette popup
Ne pars pas comme ça !
On a encore plein de choses à te montrer...

Ne rate rien des prochains articles en t'abonnant à la WeelzLetter ! ( Et parfois, tu peux même y gagner des cadeaux)