[Test] Sac à dos vélo Chrome Bravo 3.0, la vélo culture US sur votre dos

[Test] Sac à dos vélo Chrome Bravo 3.0, la vélo culture US sur votre dos

"Un sac à dos sobre, stylé et ultra-résistant" d'infos

(4/5)

La période de confinement a ralenti notre activité, mais elle n'a pas été completement stoppée. Pour divers déplacements utilitaires (courses, trajet bureau...) voilà quelques semaines qu'il se suspend à mon dos : le nouveau sac à dos Bravo 3.0 de la marque Chrome Industries.

Chrome Industries est une marque d'origine californienne (aujourd'hui basée à Portland) fondée en 1995. Elle a démarré en fabriquant des sacs bandoulières (messenger bag) à partir de toile de bâche et de sangles en ceinture de sécurité. Nous leur consacrions un article dans les toutes premières semaines de Weelz, en 2008. Ça ne nous rajeunit pas!


De l'eau a coulé sous les ponts et la marque a bien évolué. Elle est distribuée dans le monde entier et possède des flagship stores dans plusieurs métropoles américaines : New York, Chicago, San Francisco et Portland (j'avais eu l'occasion de visiter celui de New York).

Ils sont parvenus à faire de leur sac coursier un emblème de la culture vélo urbaine, presque indissociable de l'image même du coursier à vélo. La boucle métallique surmontée du logo au cheval ailé sur fond rouge est facilement reconnaissable.

Steve McCallion - © photo Gearjunkie

La marque est aussi à l'origine d'une autre marque de vêtements et bagagerie pour le cycliste urbain : Mission Workshop. Steve McCallion, ancien responsable du design de la marque devenu président du groupe depuis 10 ans, est un homme heureux.

BlckChrm 22x - plus résistant, plus léger

Sac à dos Chrome Bravo 3.0

Nouveauté 2020, le sac à dos Chrome Bravo 3.0 est en réalité une mise à jour d'un autre modèle emblématique de la marque, le Soyuz (on le testait en 2009, pfiou, le temps passe!). Nom de code de cette collection : BlckChrm 22X. 22X est l’appellation du nylon utilisé pour ce sac, un nylon extrêmement résistant mais aussi plus léger que les anciennes générations de sac. Un tissu utilisé notamment dans la fabrication des voiles de bateau.

BlckChrm 22X

Le volume global proposé par le Bravo 3.0 est de 35 litres. Deux compartiments, l'un principal d'environ 30L et un autre secondaire, sur le devant d'environ 5L.

Pour la poche principale, la revue est assez rapide ... puisqu'il n'y a rien dedans ! Pas la moindre poche, filet, pochette, gousset à l'intérieur pour optimiser le rangement. C'est une coquille vide que vous n'avez plus qu'à remplir.

Ce compartiment est fourni avec un sac interne amovible dont je n'ai pas bien vu l’intérêt, puisqu'il fait la même taille que le sac (autant remplir directement le sac non ?). D'autant qu'il se fixe avec deux bandes velcro internes et qu'il est difficile à retirer une fois rempli (en gros quand vous en décollez une, l'autre se recolle). Personnellement je l'ai laissé à la maison, mais vous pouvez toujours vous en servir en tote bag (étanche) d'appoint.

Sur le même sujet  Le mal au cul - Ep. #3, QUID de la solution du cuissard?

Evidemment, le volume d'accueil est conséquent à l'intérieur. Il faut en revanche avoir le bras assez long pour retrouver quelque chose que vous auriez mis au fond. Ouvert, le sac fait plus de 60 cm de hauteur. Mais il faut avouer que ce volume est pratique et semble pouvoir engloutir tout ce que vous voulez. Si la hauteur de chargement est appréciable, j'aurais toutefois aimé que le sac soit un peu plus profond (épais).

Ce premier compartiment principal se referme par un système "rolltop". Vous n'avez qu'à enrouler le tissu sur lui même et le bloquer avec la lanière supérieure. Ainsi refermé le sac est totalement étanche (même principe de fermeture que la plupart des sacoches vélo du marché).

Sur le second compartiment, la bonne nouvelle, c'est qu'il est accessible même lorsque la poche principale est enroulée et donc fermée. L'accès est donc beaucoup plus rapide puisque celui-ci se ferme par un rabat sur une bande velcro. C'est dans cette partie qu'on va retrouver beaucoup plus d'astuces et de compartiments pour organiser son bazar (pas difficile puisque l'autre partie n'en a pas).

On y retrouve une partie rembourrée pour accueillir un ordinateur jusqu'à 15 pouces. Devant une autre poche, plus petite, mais assez grande pour accueillir par exemple une tablette 10 pouces. Placé ainsi, votre ordinateur se retrouve bien protégé.

Encore devant, un tas de petites poches (carnet, crayons...) et encore une autre poche très profonde pour venir y mettre votre nécessaire de vélotafeur (kit de réparation, chambre à air, pompe, veste de pluie...). Sous la bande velcro, et donc facilement accessible, on retrouve une autre poche, zippée celle-ci, pour y mettre du petit bazar et/ou des clés.

Au dos on retrouve une plaque dorsale en mousse EVA, dont les coussinets permettent d'améliorer le confort d'appui sur le dos (et c'est le cas). C'est censé également améliorer l'aération en favorisant le passage de l'air, mais cela reste un sac à dos (comprendre : à vélo, on sue).

Les bretelles sont renforcées d'un tissu réfléchissant sur lequel ont peut venir fixer ce que l'on souhaite (les "vrais" bike messengers y fixent souvent leur clés avec un mousqueton, mais je trouve que c'est un risque de se les prendre dans la face en roulant). On retrouve aussi une sangle pectorale qui permet de bien maintenir le sac à dos lorsque vous pédalez.

J'ai apprécié les deux poches "secrètes" zippées de chaque coté du dos, qui permettent notamment d'y glisser son portefeuille pour que celui-ci soit moins accessible à un éventuel pickpocket. Vous avez également deux poches extérieures (bouteille, antivol...), dont la construction extensible permet de ne pas se déformer à vide.

Le dessous du sac est renforcé en Cordura et devrait résister longtemps à l'abrasion due à de multiples poses à même le sol.

Les sangles de compression en croix sur le devant du sac sont prévues pour venir fixer un casque. Mais elles sont amovibles et Chrome a prévu d'autres points d'accroche à l'arrière de façon à les placer comme vous le souhaitez et attacher différentes choses (un skateboard, un autre sac, un colis...).

En dehors de la bagagerie, Chrome conçoit aussi une ligne de chaussures et de vêtements. La marque nous a envoyé quelques échantillons : une veste hoodie Cobra en mérinos et un short Union 2.0.

Notre verdict

[Test] Sac à dos vélo Chrome Bravo 3.0, la vélo culture US sur votre dos
(4/5)

On apprécie depuis longtemps le design des produits Chrome. Ce sac à dos Bravo 3.0 est sobre et son large volume s’avère pratique même si le compartiment principal manque de compartimentation (pour cela vous préférerez le sac français Karkoa). Les matériaux sélectionnés par la marque sont toujours aussi résistants. L’avantage de cette nouvelle gamme, le tissu utilisé 22x, mélange de nylon, de cordura et de tarpaulin, est plus léger que les anciennes générations de bagages Chrome. A moins d’un usage extrême, il nous semble difficile d’être capable d’abîmer un sac Chrome au point de le rendre inutilisable. D’ailleurs, Chrome garantit toute sa ligne de bagagerie à vie.

S’offrir un sac Chrome, c’est s’offrir une part de la culture vélo underground et « straight from the US« , à base de tatouages, de skids, de mecs barbus et de chemises à carreaux (qui a dit hipster ?). Cela dit si t’es imberbe et que tu préfères les tee-shirts, t’as le droit d’en porter quand même (la preuve, c’est mon cas – et je n’ai pas de tatouages). Les tarifs restent élevés (ce sac Bravo 3.0 s’échange contre 200€) mais pour ce prix vous avez un produit très bien fini et extrêmement résistant.

Un mot sur le sac à dos et la transpiration. Dans notre article sur la transpiration et le vélo, nous vous déconseillions le sac à dos pour préférer la sacoche. Oui, c’est vrai le sac à dos favorise la sudation de votre dos. Néanmoins, selon nous, un sac à dos reste pratique dans la vie quotidienne urbaine, puisqu’il va servir autant sur qu’en dehors du vélo. Et puis votre vélo n’est peut-être pas équipé en porte-bagages, ou bien vous préférez peut-être les vélos dépouillés d’accessoires. Pour toutes ces raisons, le sac à dos à vélo reste un objet essentiel. A vous de choisir. Et si vous aimez les deux, vous pouvez toujours accrocher votre sac à dos à votre sacoche vélo Bakkie Cycles.

Retour en haut de page