[Test] Rose Edelrose Metrea, vélo urbain sportif vintage

6 novembre 2017

Dans les années 50, les modèles Edelrose étaient les vélos de piste de la marque allemande Rose Bikes. Pour reprendre le flambeau de ces années fastes, elle avait relancé un modèle Fixie Edelrose, puis un modèle urbain confort avec le Edelrose CityMax. Il y a peu, elle a dévoilé une version urbaine plus sportive, le Edelrose Metrea, que notre testeur Thomas a eu en mains quelques semaines...

À l'ouverture du carton, le coté premium saute aux yeux. Tout est bien rangé, le cadre avec la fourche au milieu, protégé par de la mousse, la roue avant dans son carton, la trousse à outils Rose avec dedans le manuel, les pédales est également dans son carton. C'est propre, net, rangé, rien ne dépasse. 20 minutes plus tard, nous sommes devant le Rose Edelrose, monté, posé sur un mini pied d'atelier.

Un mot : beau. Non, ce n'est pas objectif, mais entre le cadre, les jantes profilées, la selle Brooks, le guidon Bullhorn, la transmission Shimano Metrea avec ses belles poignées, ses pneus "mixtes", nous n'avons qu'une envie, sauter dessus et partir rouler.

Nous étions un peu sceptique sur la forme du guidon, "mais où allons nous poser les mains,"ça ne va pas être évident comme position". Et à l'instant où on s'assoit sur la selle pour un galop d'essai, tout devient évident, les poignées tombent sous la main naturellement, assis juste comme il faut, pas trop en appui, mais pas trop droit.

Bien que neuf, les freins offrent déjà un très bon mordant, progressif et assez efficace; La prise en main du vélo est facile, intuitive, il est maintenant temps de tester ce vélo en profondeur.

Une bien belle bicyclette

Après un court trajet, premier arrêt dans un parc pour détailler le vélo. Le cadre noir avec ses soudures polies donne un coté classieux très sympathique. On dirait presque un cadre carbone, ce n'est qu'en regardant de très près que quelques marques de soudure au niveau du pédalier trahissent l'aluminium qui compose ce vélo.

La selle brooks et les poignées de même origine ajoutent la petite touche premium qui fait que l'on passe d'un vélo à une Bicyclette (avec B majuscule s'il vous plait). La transmission Metrea, avec son dérailleur et son pédalier poli donnent quand à eux un coté high-tech. Les roues profilées et les freins à disque hydraulique apportent la dernière touche manquante, ce coté performance.

Seul petit bémol, les pédales font un peu "basiques". Si l'on rapprochait ça du monde motorisé, on appellerait ça un "street sleeper", un genre de véhicule très performant, "maquillé" en classique.

Et c'est exactement ce que cet Edelrose nous inspire. Un très beau vélo, avec un look classique, presque vintage, et des composants haut de gamme et un ADN sportif qui donne envie d'envoyer sans que personne (ou presque) ne se méfie.

La ville

Sans surprise, dès les premiers mètres, le vélo laisse transparaître son coté sportif. Les accélérations sont impressionnantes pour un vélo urbain. La position est confortable (sur route lisse, nous parlerons des chemins et pavés plus tard), le cycliste assis dans une position similaire à celle adoptée sur un VTT. Cela permet de porter le regard loin sans avoir mal aux cervicales.

La transmission est très efficace, un léger mouvement de rotation du poignet droit, et les vitesses passent sans à-coups . A la différence d'un vélo de route où seul le levier de frein pivote, là, l'ensemble de l'extrémité de la poignée tourne. Un peu étonnant au début, mais on s'y fait. Pour la descente des vitesses, le bouton qu'on déclenche avec l'index surprend un peu au début, mais pareil, on s'y fait très vite.

À lire  [Test] Specialized Alibi, petit utilitaire qui ne manque pas d'air

La position est très agréable en ville, aussi bien pour se balader que pour rouler à un rythme sportif. Le pilote est moins en appui que sur un cintre route classique, mais avec une position plus "sport" que sur un cintre plat. Les pneus "mi chemin" tiennent bien sur le sec, les freins sont très progressifs, mais un disque de 160mm aurait peut être été un plus à l'avant.

Quand on décide de relancer, même sans passer en danseuse, le vélo part instantanément. Le guidon Bullhorn permet de bien tenir le vélo et de s'aider en montée et à l'accélération, et il est facile de maintenir un bon rythme (voir très bon pour un trajet urbain).

L'impression de vélocité sera d'ailleurs confirmé au vue des chiffres sur Strava au retour :) . Quand le pilote décide de hausser le rythme, l'association du cadre rigide, de la position (grâce au guidon), et de la transmission permettant de passer les vitesses du bout du doigt donnent de bonnes sensations sportives.

En parlant de sport, la selle Brooks B17 fait peur au premier abord (si si) , mais elle est très confortable, même sur terrain un peu chahuté. Le vélo étant livré avec la petite clé permettant d'ajuster la tension de la selle, et les flancs de la selle étant reliés entre eux par des lacets, il sera possible à chacun d'ajuster (légèrement) la souplesse de la selle.

Vous l'aurez compris, en ville, cette bicyclette, en plus d'être jolie, vous permettra de vous amuser à rouler à un bon rythme, tout en restant confortable. Comme nous l'a dit une personne devant le vélo, "un très beau vélo avec un look vintage et des chouettes composants" (Street Sleeper :) ).

Les chemins

Le vélo est livré avec des pneus Schwalbe G-one en 700x30. Ce pneu est classé dans les pneus "gravel" chez Schwalbe. Nous ne pouvions donc pas nous empêcher d'aller le tester en chemin. Etant raisonnable, nous sommes restés sur du chemin assez roulant, un chemin de bord de rivière, en terre battue. Avec des racines. Et des cailloux. Et des montées aussi. Et quelques passages techniques pour s'amuser.

Nous avons été bluffé par la motricité du pneu arrière, et donc la capacité à franchir des obstacles. Certes, dans une montée sous la pluie avec des cailloux, un développement un poil plus court aurait peut être été le bienvenue, mais nous sommes passés sans aucun soucis dans des portions "un peu technique".

La position qui était confortable sur route et en ville reste assez bonne sur chemin. Oui, c'est un peu moins précis qu'un large cintre plat, mais on a bien le vélo en main. Le fait que le freinage soit accessible avec un seul doigt et également appréciable. Nous avions dit un peu plus tôt qu'un disque un peu plus grand aurait pu être sympa. Après avoir emprunté des descentes en chemin sous la pluie, 140mm en usage gravel, c'est pas mal.

Niveau confort, forcément, le pilote aura une tendance naturelle à se mettre debout sur les pédales. En position assise, la rigidité du cadre lui permettra de bien profiter de chaque caillou, racine ou autre trou.

En conclusion, un beau vélo urbain, très classe, avec une excellente finition, qui vous permettra aussi de vous évader un peu sur les chemins. Le tarif, supérieur à 1800€, peut sembler un peu élevé, mais en regardant le niveau de finition et l'équipement, il est dans la norme.

> Rose Bike Edelrose Metrea.

Les Plus

  • Equipement
  • Efficacité
  • Confort
  • Finitions

Les Moins

  • On aurait apprécié un disque de 160mm à l'avant
  • Les pédales qui dénotent un peu

Shopping Vélo urbain

Trouvez votre bonheur chez nos partenaires shopping

Vélo urbain, vélo de ville, vélo hollandais, vélo à assistance électrique, vélo pliant, casque vélo, antivol vélo, protection pluie vélo, vêtements cycliste urbain...

LeCyclo
Wiggle FR
Alltricks

Articles relatifs
  • dlambfra

    'Le tarif peut sembler un peu élevé...' dommage qu'il n'est pas donné dans l'article (en tout cas je ne l'ai pas trouvé) !

  • Oups, corrigé dans l'article ! -> 1814€ exactement