[Test] Ossby Curve, le petit pliant madrilène

[Test] Ossby Curve, le petit pliant madrilène

Weelz-test-Ossby-Curve (1)Alors qu'elle venait tout juste d'obtenir sa certification européenne, la petite entreprise espagnole Ossby s'est décidée fin 2014 à attaquer le marché français après s'être implantée de l'autre coté des Pyrénées.

Assemblée dans la capitale espagnole Madrid, la gamme est encore restreinte, avec un seul pliant, décliné en version classique et électrique, ainsi que deux modèles destinés aux plus petits (dont un tandem 16 pouces !).

C'est au modèle pliant que nous nous sommes intéressé, le Ossby Curve, qui nous a accompagné au mois d'octobre dans les rues de Lille, Amsterdam et Bruxelles.

Design

Weelz-test-Ossby-Curve (7)La bouille de ce Ossby Curve est plutôt sympathique, avec un dessin de cadre triangulaire, tout en courbe sur la partie supérieure et avec un plongeant droit et net sur l'avant.

Les gardes-boues intégrés surlignent les petites roues de 14 et 12 pouces. On notera les passages internes de la câblerie.

Le Curve intègre un support à l'avant qui permet de venir fixer un sac à dos (fourni) ou bien un panier en tissu (en option).

Pliage/dépliage

Ici point de clips ni de serrage complexe, le pliage et dépliage s'effectue sur la base d'une articulation principale située juste au-dessus du boitier de pédalier, accompagnée de trois charnières, deux à l'avant et une à l'arrière.

Weelz-test-Ossby-Curve (13) Weelz-test-Ossby-Curve (12)

Pour plier, on tire sur l'une des pédales ou bien sur le tube au-dessus de la roue arrière (attention toutefois à ne pas se pincer les doigts). Le boitier de pédalier remonte et roues avant et arrière viennent presque se rencontrer. Ensuite on rétracte les pédales et on pli le cintre.

Le pliage du cintre Ergotec n'est pas des plus aisé, c'est un coup à prendre. Il a au moins l'avantage de faire passer une longueur de cintre de 550 mm dans moins de 200 mm une fois bloqué.

Weelz-test-Ossby-Curve (9) Weelz-test-Ossby-Curve (11)

Pour le dépliage, en plus de remettre en place les pédales et le cintre évidemment, il suffit de repousser l'articulation principale vers le sol, qui vient simplement en butée au-dessus du boitier de pédalier. C'est assez déroutant au début car on a une réelle impression d'avoir oublié quelque chose à serrer !

Un bon rouleur

Pour autant, en roulant, la rigidité est bien là et bien sûr, je dirais-même heureusement, aucun repli intempestif constaté ! Pour augmenter la résistance aux contraintes, le cadre est un mélange d'acier et d'aluminium. Acier pour la partie inférieure, là où les contraintes sont les plus fortes, y compris la fourche, et alu pour la partie haute.

Weelz-test-Ossby-Curve (5) Weelz-test-Ossby-Curve (8)

Point de vue roulage, le petit madrilène a fait preuve d'une agilité assez étonnante et l'on pourrait même dire que c'est un bon rouleur, si l'on oublie bien sûr le fait qu'il soit monté sur de petites roues, 14 pouces à l'arrière et 12 pouces à l'avant, ce qui le cantonne à de courts trajets.

Cadre compact oblige, la position du pilote est plutôt ramassée, mais l'angle et la longueur de sortie de la selle permettent de placer le bassin suffisamment en arrière pour ne pas adopter un pédalage de "grenouille". Même avec mon grand gabarit (1m83),  je ne me suis pas senti mal à l'aise au guidon.

La petite roue de seulement 12 pouces à l'avant nous a fait craindre une direction approximative et peu précise, mais ce n'est franchement pas le cas. A basse vitesse, le Curve est maniable et se faufile aisément dans le trafic. A haute vitesse, sans parler de sportivité, la direction reste précise, il faudra toutefois refréner ses ardeurs en descente, l'empattement court fait que l'engin peut manquer parfois de stabilité (Pour l'anecdote, une descente pavée en plein cœur de Bruxelles nous a donné quelques sueurs froides !).

Sur le même sujet  Pourquoi le vélo peine t’il autant à s’imposer ?

Weelz-test-Ossby-Curve (3) Weelz-test-Ossby-Curve (10)

La transmission Sturmey-Archer n'est pas la plus efficace que nous ayons pu tester. Le bon braquet n'est pas évident à trouver, car selon notre allure il est souvent soit trop ferme, soit trop souple. Cela mériterait un étagement plus graduel. Cela dit c'est un bon point d'avoir un moyeu à vitesses intégrées sur un pliable à ce tarif, et si vous n'êtes pas à la recherche de sportivité, il fera le job.

Multimodalité à revoir

Weelz-test-Ossby-Curve (13)Replié, le vélo tiens dans un périmètre assez restreint de 93 cm de haut pour environ 70 cm de longueur sur 17 cm de large. On est loin de la compacité d'un Brompton, certes, mais l'engin se glisse facilement dans le coffre d'une voiture, même petite, ou bien dans la soute d'un camping-car ou d'un bateau.

Seul bémol, les dimensions citées plus haut s'entendent "hors selle". Car pour plier le Curve totalement, il faut retirer totalement la tige de selle ou tout du moins la laisser en sortie au plus haut, ce qui n'est pas idéal et prend de la place. C'est d'autant plus regrettable qu'il faut retrouver sa bonne hauteur de selle chaque fois que l'on repart.

En terme de multimodalité, ce n'est pas le compagnon idéal. Son poids reste encore assez conséquent (11 kg) pour être transporté aisément à la main dans un métro ou un bus. Et bien qu'une fois plié, ses roues roulent toujours, le pousser d'une seule main s'avère plutôt difficile, la direction n'étant pas bloquée.

Weelz-test-Ossby-Curve (2) Au final, ce petit Ossby Curve est une bonne base avec quelques bonnes idées, mais qui souffre à notre avis de défauts encore perfectibles qui peuvent rendre son utilisation parfois un peu pénible.

Et aussi des petits soucis de finition inhérents à ce genre de production, comme cette béquille qui tient très mal l'équilibre du vélo (notre vélo de test est tombé plusieurs fois en stationnement), les étriers de freins V-brake qui appuient sur les gardes-boues ou encore les stickers de cadre qui commençaient déjà à s'en aller...

Dommage car d'un point de vue purement pédalage, ce petit pliant s'en sort très bien. Espérons que les prochaines versions corrigeront les quelques imperfections !

Weelz-test-Ossby-Curve (6)Bref, si vous prenez régulièrement les transports en commun et êtes à la recherche de l'arme multimodale idéale, passez votre chemin.

Le Curve sera un bon allié en revanche pour un marinier ou un camping cariste pour lesquels le poids et la facilité de transport ne sont pas des critères primordiaux. Ce petit Ossby rendra bien service pour une petite ballade sur les chemins de halage ou pour longer le remblai.

Prix public en France : 595 €. 4 couleurs standards: blanc, vert, bleu ciel et graphite (notre test). Le Curve existe aussi en version VAE.

Les Plus

  • Maniable et roulant
  • Position confortable
  • Assez compact
  • Pliage et dépliage sans serrage
  • Poids correct
  • Gardes-boues intégrés

Les Moins

  • Béquille
  • Réglage de la selle
  • Roule mal une fois plié
  • Pliage du cintre
  • Transmission moyenne
  • Roues de 12 et 14 pouces

Notre modèle porte une veste Btwin Urban proof et un antivol Hiplok.

Soutenez l'indépendance du mag' vélo Leader de Pignon!

Retour en haut de page
Fermer cette popup
Ne pars pas comme ça !
On a encore plein de choses à te montrer...

Ne rate rien des prochains articles en t'abonnant à la WeelzLetter ! ( Et parfois, tu peux même y gagner des cadeaux)