[Test] Origine Graxx 2, un vélo gravel tempéré, pour rouler longtemps

[Test] Origine Graxx 2, un vélo gravel tempéré, pour rouler longtemps

"Ni fougueux, ni trop sage, le Origine Graxx 2 est un vélo tempéré." d'infos

(4/5)

Origine Graxx 2 ; nous vous avions présenté ce modèle il y a quelques mois (juste ici). Dans l’entrefaite, la marque du Nord nous a fait parvenir un modèle, pour que nous puissions le tester en bonne et due forme. Voici donc notre verdict sur ce vélo gravel qui fait beaucoup parler de lui.

Origine Graxx 2 en montage personnalisé

Votre Origine Graxx 2 n'est pas le même que celui du voisin

Mais avant de nous enfoncer dans ce test, attardons nous sur le modèle, économique cette-fois, du fabricant Origine Cycles. Basée à Somain, dans le département 59 (entre Douai et Valenciennes), le fabricant propose pour tout ses vélos, du montage à la carte. Le ou la futur.e client.e sélectionne ses composants et même son coloris, depuis un configurateur en ligne. Les châssis proviennent de Taïwan, la plupart des pièces d'Asie, mais toute la conception puis l'assemblage sont réalisés en France, à l'usine de Somain.


Le Origine Graxx 2 que vous voyez ici n'est pas un montage fait par Weelz. Le vélo que nous avons eu entre les mains est un modèle du parc presse de la marque, et dont ils ont réalisé eux-mêmes la sélection des composants. Chaque vélo Origine est unique en fonction des pièces choisies. Dans ce test, nous nous attarderons donc plutôt sur le comportement global du châssis. Autre précision : nous n'avons eu ce modèle en main que quelques semaines, en même temps que d'autres modèles. Nous n'avons donc pas eu le loisir de rouler longtemps avec (à peine 200 km au total). Maintenant que les bases sont posées, jetons un coup d’œil à ce vélo.

Esthétique sobre et travail sur le cadre

La cosmétique de cet Origine Graxx 2 ne fait pas dans l'exubérant. On retrouve le logo du fabricant sur le tube diagonal et en plus petit sur la fourche, le "O" sur la douille de direction et le nom du modèle sur le tube supérieur (mais les détails cosmétiques peuvent être modifiés via le configurateur). D'autres petits détails esthétiques ont été ajoutés, comme le message "Ce vélo Origine a été produit et assemblé à la main dans nos ateliers de Somain - France", ainsi que les coordonnées GPS de l'usine, juste sous la tige de selle. Une manière de rappeler l'attachement profond que voue la marque à son territoire.

Une esthétique sobre donc. Pour autant, quand on s'y attarde un peu, on découvre sur le cadre le long cheminement de la conception. Au-delà de l'excellente finition et de la qualité de la peinture, on note le travail sur le cadre, qui a nécessité de long mois de travail et plusieurs prototypes 3D. On le voit notamment lorsque l'on regarde de plus près le boitier de pédalier et la jonction avec les bases. La jonction du tube supérieur avec le tube de selle est épaisse et tout en muscles. La base gauche est massive, et surtout, elle est asymétrique avec celle de droite. Tout le triangle arrière du cadre est fait d'un seul bloc de carbone (technologie maison CCT+). Cela garantit une meilleure rigidité. Pour vérifier cela, rien de mieux que d'aller pédaler.

Origine Graxx 2, un subtil dosage entre asphalte et chemin

Comme nous le précisions dans le précédent article preview, le Graxx 2 est une refonte complète de son petit frère le Graxx. L'un des principaux changements réside dans sa géométrie. Le Graxx 2 a pris de la hauteur. Le reach et le stack ont été augmenté. Le vélo est ainsi plus haut et plus long. Comme vous le constatez sur les photos, la douille de direction est longue. L'utilisateur se retrouve ainsi plus en confiance et plus en confort, avec une position qui diffère d'un vélo de route orienté racing.

Sur le même sujet  Vélo tourisme : L'itinéraire de La Vélomaritime est désormais 100% continu

Ce que j'ai surtout constaté, au fur et à mesure des kilomètres roulés avec ce Graxx 2, c'est le subtil mélange des genres. Le vélo oscille entre un comportement de pur gravel dans les chemins et de pur routier sur le bitume. C'est bien ce que l'on demande à un gravel me direz-vous, mais certains modèles peuvent positionner le curseur plus à gauche ou plus à droite. Ici, le comportement du Graxx 2 est tempéré. Il faut dire que le châssis est léger. Seulement 950 grammes pour le cadre nu, et un vélo complet que j'ai pesé ici à 9,4 kilos avec pédales. Pas si léger que cela vous dira un routier, mais une charge plutôt light pour un vélo destiné à une pratique gravel.

Résultat : un vélo équilibré, qui place bien les curseurs pour une pratique tantôt appuyée sur les sentiers, tantôt rapide sur la route. On dirait que le Graxx 2 est à l'aise partout. En revanche, j'ai trouvé que la monture manquait un poil d'agilité sur les petits singles trialisants. Il faut dire que l'empattement est assez long (distance entre axe arrière et axe avant, 1045 mm sur mon taille L) et les bases pas si courtes que cela (430 mm). Grâce à cela, on obtient à contrario un vélo extrêmement stable. Et c'est ce que j'ai pu constater. Le Graxx 2 est un tapis volant, qui survole les obstacles aisément, et donne envie de rouler longtemps.

Des composants en adéquation

Comme je le disais, chaque Graxx 2 sera différent, selon les pièces que les futurs propriétaires auront sélectionné. Voici les principaux composants du modèle que nous avions en test :

➡️ Groupe complet Shimano GRX (dérailleur, pédalier, freins et jantes)
➡️ Périphériques Ritchey WCS alu
➡️ Selle Italia SLR X-Cross FLOW
➡️ Pneus Continental Terratrail 700x40C

Coté périphériques, le cintre Ritchey WCS Ergomax est confortable, notamment grâce à sa partie plate sur le dessus. Il correspond bien au programme du vélo, bien que je l'ai trouvé court et manquant un peu de flare à mon goût. Pour la transmission, j'apprécie toujours autant le groupe GRX, pour l'onctuosité des changements de braquets, ainsi que la précision du freinage. Au niveau des roues, je m'attendais à quelque chose d'un peu plus rigide latéralement, mais le rendement des jantes GRX RX570 reste excellent (dommage, j'aurais aimé tester en même temps les roues maison carbone d'Origine, les Prymahl).

Pour les pneumatiques, les Continental Terratrail accrochent bien sur tout types de terrain et reste assez roulants sur l'asphalte. Sur ce point, notez que les dégagements de pneus ont été revus sur ce Graxx deuxième du nom. Le vélo peut être monté en roues de 700 ou 650, et acceptent des sections jusqu'à 47 mm sur ce second diamètre.

➡️ Plus d'infos sur Origine-Cycles.com

👇 Retrouvez le verdict pour ce Origine Graxx 2 juste ci-dessous.

Notre verdict

[Test] Origine Graxx 2, un vélo gravel tempéré, pour rouler longtemps
(4/5)

Ni fougueux, ni trop sage, le Origine Graxx 2 est un vélo tempéré, harmonieux. Une force tranquille. Il ne surprendra pas son propriétaire mais l’invitera au contraire à une prise en main sereine. Avec sa géométrie rehaussée, ce vélo met en confiance rapidement. Problème : vous y prenez vite goût. Le Graxx 2 est une invitation à la longue distance et vous donne envie de rouler fort, longtemps. On regrette de ne pas avoir eu assez de temps pour emmener cette monture lors d’un trip bikepacking, qui lui aurait probablement sied à merveille. En attendant, les sorties dominicales (ou parfois nocturne en semaine) se sont révélées forts agréables au guidon de ce nouveau Graxx 2, que ce soit sur les routes bitumées ou les sentiers gravillonnés.

Vous reste le plus dur à faire : ouvrir le configurateur Origine Cycles (qui mériterait un peu d’amélioration ergonomiques) et réussir à vous décider du coloris et des bons composants. Question budget, la première configuration démarre à 2699€.

Retour en haut de page