[Test] Sac Lowepro Streetline, robuste et stylé pour un usage urbain

[Test] Sac Lowepro Streetline, robuste et stylé pour un usage urbain

"La gamme Lowepro Streetline propose des produits de grande qualité pour les cyclistes photographes urbains ! Leur volume n'est pas énorme, mais permet de bien protéger votre matériel, le tout…" d'infos

(3.5/5)

weelz-test-sac-lowepro-streetline-velo-urbain-1

Créé par l'alpiniste Greg Lowe au début des années 70, la marque Lowepro s'est bâti une solide réputation de fabricant de bagage pour photographe aventurier.

Mais comme chacun sait, l'aventure se trouve parfois au coin de la rue. La marque américaine a sorti en début d'année, une gamme complète de bagages à vocation urbaine, la gamme Streetline.


Cette gamme se compose de quatre sacs, avec des volumes et des portages différents. Nous avons reçu en test le sac à dos Streetline BP 250 ainsi que la besace Streetline SH 180.

Gamme-Lowepro-Streetline

Avec ce genre de sac, on sort clairement d'un contexte sportif (matériaux étanches, coloris flashy...) pour tendre vers un usage beaucoup plus citadin, et donc un look qui va sied autant à une tenue jean-basket qu'à un habit plus chic.

Tenue chic, détail choc

weelz-test-sac-lowepro-streetline-velo-urbain-2

Le matériau utilisé, de coloris anthracite, est un tissu aspect coton chiné, revetu d'un enduit 3X polyuréthane, donc imperméable. Les coutures sont réalisées dans un nylon noir solide, mais qui manquent un peu de finesse, notamment au niveau des angles. On retrouve des zips de fermeture étanches.

weelz-test-sac-lowepro-streetline-velo-urbain-4

La base des sacs est plutôt bien pensée, car elle est renforcée dans une matière bâche cuir, qui résiste bien à l'abrasion, et protège aussi vos effets de l'humidité. Dans l'ensemble, les sacs Streetline possèdent un niveau de finition plus que correct, fidèle à l'image de la marque.

Le système de fermeture se fait par une poche rabat, avec des clips plastiques (doublé d'un velcro sur la besace). Ce n'est pas le plus pratique si vous avez besoin d'accéder rapidement à vos affaires, surtout sur le vélo (voir notre test de la besace Vertical8), mais c'est efficace en terme de maintien.

weelz-test-sac-lowepro-streetline-velo-urbain-6

Le sac à dos BP 250 possède une ceinture ventrale qui peut se cacher à la base du dos. Malin. Une ceinture pectorale aurait pu être la bienvenue. Dommage.

StreetLineSH_180_Model_Back_SQ_16625Quand à la besace SH 180, la bandoulière est intelligemment, non pas fixée sur le haut des extrémités du sac, mais légèrement plus bas, déportée par une pièce de tissu qui la décale et permet un bon maintien en place du sac sur le dos.

Il manque toutefois une petite sangle anti-retour pour éviter que le sac ne revienne sur l'avant.

On retrouve à l'arrière des deux sacs un panneau en mousse assez fin, qui n'apporte pas grand chose en terme de confort. Celui de la besace est ouvert en haut et en bas, ce qui permet de fixer le sac à une valise trolley.

Sur le même sujet  21 petits plaisirs du vélo urbain

Petits volumes

weelz-test-sac-lowepro-streetline-velo-urbain-3

N'escomptez-pas y fourrer l'ensemble de vos effets personnels. Les volumes des sacs Streetline ne sont pas des plus généreux. C'est notamment par leur largeur qu'ils pêchent, à peine 12 cm, sans possibilité de l'agrandir en l'absence d'un soufflet.

A lire également notre sélection de sac à dos pour la rentrée.

Vous pourrez donc y mettre un ordinateur portable 13 pouces, une chemise de documents, des affaires en cas de pluie, quelques effets personnels et, bien entendu, un appareil photo et un objectif supplémentaire.

Photographe heureux

weelz-test-sac-lowepro-streetline-velo-urbain-7

Car c'est en revanche sur ce segment que les sacs Lowepro évidemment excellent. Les sacs Streetline embarquent un système nommé FlexPocket. Il s'agit d'une cloison possédant deux poches, qui permettent d'y insérer un appareil photo reflex dans une et un objectif dans l'autre.

Leurs cloisons sont rigides, ce qui assurent une excellente protection à votre matériel. Là où c'est encore plus astucieux, c'est que ces deux poches sont à soufflets rabattables, et que vous pouvez les replier à plat lorsque vous ne vous en servez pas.

weelz-test-sac-lowepro-streetline-velo-urbain-8 weelz-test-sac-lowepro-streetline-velo-urbain-9

De plus, cerise sur le gâteau comme vous le voyez sur les photos (uniquement sur le BP 250), cette cloison FlexPocket peut être totalement retirée du sac, si vous n'avez pas de matériel photo à transporter (malgré tout, ces poches rigides restent pratiques pour transporter d'autres objets fragiles).

weelz-test-sac-lowepro-streetline-velo-urbain-10

Dans la besace SH 180, une fois que les pochettes FlexPocket sont remplies, le volume se réduit à peau de chagrin. Dommage.

La mention revient donc au sac à dos BP 250, qui lui, en revanche, garde un volume encore acceptable, au-dessus et en-dessous des deux pochettes. D'autant plus qu'il possède une fermeture éclair latérale, qui vous permet d'ouvrir totalement le sac pour accéder à vos affaires.

weelz-test-sac-lowepro-streetline-velo-urbain-5

Dernier point coté tarif. Cette gamme est conforme au reste du catalogue Lowepro, avec un positionnement haut-de-gamme. Les prix sont donc en conséquence : 179,90 € pour la besace SH 180 et 229,90 € pour le sac à dos BP 250.

Les Plus
  • Style et coloris élégant
  • Construction robuste et finition de qualité
  • Astucieux rangement photo
  • Tissu imperméable
  • Gamme complète
  • + de rangement dans le sac à dos BP 250

Les Moins
  • Pas assez large
  • Petit volume (surtout la besace SH 180)
  • Rangement trop petit sur le rabat
  • Tarif élevé

Notre verdict

[Test] Sac Lowepro Streetline, robuste et stylé pour un usage urbain
(3.5/5)
La gamme Lowepro Streetline propose des produits de grande qualité pour les cyclistes photographes urbains ! Leur volume n'est pas énorme, mais permet de bien protéger votre matériel, le tout avec style.
Retour en haut de page
Fermer cette popup
Ne pars pas comme ça !
On a encore plein de choses à te montrer...

Ne rate rien des prochains articles en t'abonnant à la WeelzLetter ! ( Et parfois, tu peux même y gagner des cadeaux)