[Test] Le Petit Porteur, le mini vélo cargo longtail bien urbain

[Test] Le Petit Porteur, le mini vélo cargo longtail bien urbain

"Le Petit Porteur est un vélo cargo compact, confortable et modulable." d'infos

(3/5)

Pléthorique est l'offre de vélos urbains aujourd'hui. L'avantage est qu'il est devenu plus facile de trouver pédale à son pied, car la bicyclette dans son usage utilitaire est protéiforme. La proposition du Petit Porteur est à mi-chemin entre différentes typologies de cycle. L'équipe de Châtillon offre un vélo de ville à la croisée des chemins entre un vélo cargo biporteur et un longtail. Détails dans notre test ci-dessous.

Le Petit Porteur, designed in Châtillon

Le Petit Porteur, c'est un vélo urbain compact, monté sur deux roues de 20 pouces. Son design est né dans la tête de Renaud Gohin. Il avait l'envie de remettre au goût du jour les vélos porteur du siècle dernier. Ces anciennes bicyclettes, affublées d'une large plateforme avant, servaient tantôt aux professionnels pour livrer leurs marchandises, tantôt aux particuliers pour partir à l'aventure dès les premiers congés payés de 1936. A Paris, ces machines ont longtemps été à l'honneur avec la célèbre course des porteurs de journaux.


Critérium des porteurs de journaux, départ rue Réaumur (© Agence Mondial Photo-Presse)

Ce Petit Porteur, version 21e siècle, a des faux airs de Pashley Delibike (1) avec une touche plus moderne. Le châssis principal (cadre et fourche) est en acier CrMo. L'énorme rack avant de 40x40 cm est en aluminium. L'objectif est de proposer un vélo compact pour un stockage plus facile, avec un centre de gravité bas et une position utilisateur relevée. Coté fabrication, on sent une attention du détail et un montage sérieux. Les soudures du cadre sont propres et bien finies. La peinture et sa surcouche de vernis semble relativement robuste pour endurer un usage en ville.

Surtout, ce qui rend le Petit Porteur intéressant, c'est sa capacité d'emport de charge. Le fabricant annonce un poids maximum de 160kg (pilote compris). Le rack avant peut accepter jusqu'à 40kg, et le porte-bagage arrière est annoncé à 80kg. De quoi mettre un bon plein de courses, un chien à l'avant, un enfant à l'arrière (ou vice versa). Vous pouvez aussi faire des combinaisons (CF galerie ci-dessus). La plaque centrale est prévue à la base pour personnaliser l'engin, notamment pour des professionnels. Mais le particulier sera ravi de pouvoir customiser son Petit Porteur avec les stickers de son choix.

Un Petit Porteur personnalisable

Conçu et assemblé en France, cadre et composants du Petit Porteur restent fabriqués en Asie. La marque propose un modèle unique que vous pouvez ensuite personnaliser à votre guise. Il y a trois versions de base : l'Urbain (notre test) avec moyeu intégré Nexus 8 ; Le Sportif avec transmission dérailleur et enfin l’Électrique avec moteur moyeu avant. Sur ce dernier, la plaque centrale est retirée pour laisser place à la batterie. La différence entre l'Urbain et le Sportif se situe au niveau de la transmission. Moyeu à vitesses intégrées Nexus 8 pour l'Urbain et dérailleur classique pour le Sportif.

Un Petit Porteur qui fait tourner les têtes

A l'usage, ce vélo cargo compact Petit Porteur s'avère un compagnon sympathique. Au-delà de sa position de conduite relevée et confortable (une position hollandaise que ne renierait pas Stein, lui qui réside non loin de Châtillon), le Petit Porteur possède ce don de faire tourner les têtes et de susciter de l'enthousiasme.

On pourrait comparer cela à une personne qui baladerait son jeune chien (si vous avez déjà eu un jeune chien, vous savez de quoi je parle). Le plus souvent, on a le droit à "Ho, il est sympa ce bicloune !" ou encore "Tiens, il est rigolo vot' vélo !". Il est même parfois difficile de s'en défaire ; Idem quand vous aimeriez bien juste aller faire la balade du toutou, mais qu'on ne vous lâche pas la jambe. La différence étant qu'ici, les curieux ne cherchent pas à caresser le vélo, mais juste à avoir de l'info.

Pour flâner tranquillement (et surtout pas trop vite)

Donc, comme je le disais ci-dessus, le Petit Porteur est facile à l'usage. On l'enfourche volontiers, avec plaisir, tant pour aller au boulot que pour une petite course à la Biocoop du coin. Mince j'ai oublié un sac ! Pas grave. On sait que l'on pourra se débrouiller grâce au rack avant. Encore plus facile si vous avez optez pour l'imposant panier en maille ostréicole de chez Matlama que nous avions également en test (promis, ça ne sent pas la marée).

Sur le même sujet  Lyon Cargo Bike Festival, c'est ce dimanche 22 mai

Un vélo facile à l'usage, mais qui n'est pas non plus sans défauts. En réalité, le gros bémol de ce Petit Porteur, c'est son manque cruel de dynamisme. Le plat et les descentes sont ses meilleurs alliés. Dès que la route s'incline, ne serait-ce qu'un tout petit faux plat, il faudra savoir faire preuve de patience en tournant lentement les manivelles pour enfin atteindre le "sommet". A l'inverse, dans la pente, gare à ne pas prendre trop de vitesse. Le Petit Porteur peut avoir une fâcheuse tendance à guidonner. Pas question de lâcher le cintre des mains, et cela reste compliqué à une main. Ce comportement est dû principalement aux petites roues et à la géométrie très compacte de la monture, une chasse assez fermée et un empattement (distance entre les deux axes de roue) court.

"On n'investit pas dans un Petit Porteur pour aller taper des chrono"

EDIT : Lorsque Renaud est passé pour récupérer mon vélo de test, il tenait à me faire essayer une autre version du Petit Porteur. Il avait apporté dans ses valises un gros chien à longs poils (celui de la photo plus haut - mais ce n'est pas le sujet) et un Petit Porteur rouge à transmission classique. Je ne l'ai essayé que quelques mètres, mais il faut reconnaitre que le comportement du vélo est modifié. La monture est plus dynamique, car l'entrainement est plus rigide et plus direct.

Le moyeu Nexus est plus lourd et induit une perte de rendement. Une transmission dérailleur classique est plus légère et plus efficace au roulage, mais elle demandera plus d'entretien et de maintenance. A vous de choisir mais c'est une chose à considérer lors de votre achat.

Bien entendu, on investit pas dans un Petit Porteur pour aller taper des chrono à l’Étape du Tour. L'essentiel est ailleurs. Ce cargo bike compact à des qualités indéniables. C'est un petit flâneur urbain, certes tranquille qui ne rechignera pas à la tâche. Il faut reconnaitre le vélo est très confortable, autant en terme d'assise que de position des mains. Il a beau être petit, le pilote domine bien le trafic, notamment grâce au boitier de pédalier très haut. Il devrait convenir à diverses tailles d'utilisateur. Dans tous les cas, mes 1m83 s'y sont sentis à l'aise.

Surtout, comme dit plus haut, c'est la capacité d'emport qui demeure le principal atout du Petit Porteur. Petit mais costaud. D'autant plus lorsque le vélo est aussi compact. Vous n'aurez certes pas les mêmes litrages que proposent les caisses des biporteurs ou des triporteurs. Mais avec ses 160 kg de charge utile, le Petit Porteur offre une contenance suffisamment généreuse. Et il faut reconnaitre que le format du vélo facilite son stockage, et ce malgré l'imposant rack avant qui ne dépasse la largeur du cintre.

Un assemblage à la commande

Une fois que vous avez sélectionné l'une des trois versions de Petit Porteur (Urbain, Sportif ou Electrique), vous pouvez composer vous même votre vélo, en ajoutant les accessoires désirés. Le tarif démarre à 990€ pour un Petit Porteur classique, et à partir de 1990€ pour une version à assistance électrique. Vous pouvez aussi opter pour un kit cadre avec son rack avant, à 440€.

Le tarif des accessoires varie, mais cela reste relativement raisonnable. Comptez par exemple 69€ pour le rack avant alu - même prix pour celui de l'arrière (40x60 cm). Les paniers ostréicoles Matlama sont à 45€ (avant) ou 55€ (arrière). Pour l'arrière, Petit Porteur propose un pack Little Rider, composé d'un cintre + potence, d'une assise avec dossier et de repose-pieds (comme sur notre photo ci-dessus).

(1) Vous ne connaissez Pashley Delibike, vite cliquez-là.

Pour connaitre notre verdict sur ce Petit Porteur, c'est par ici.
Plus d'infos sur le vélo sur le site officiel du Petit Porteur, juste là.

Notre verdict

[Test] Le Petit Porteur, le mini vélo cargo longtail bien urbain
(3/5)

Difficile de ne pas tomber sous le charme de ce Petit Porteur. Le fabricant joue la carte du petit vélo cargo urbain, avec un naming un brin franchouillard, et ça fonctionne plutôt bien. Le design compact et râblé accroche. Le vélo n’est pas exempt de défauts. Il fait preuve notamment d’un comportement mollasson et manque vraiment de dynamisme dès que la route s’incline un tout petit peu. En version mécanique, il faut férocement appuyer sur les pédales pour tenter de maintenir une vitesse correcte (la version électrique gommera ce défaut).

Selon nous si le dynamisme n’est pas au rendez-vous, l’essentiel est ailleurs. Le Petit Porteur est un compagnon utilitaire au quotidien confortable, avec une forte capacité de charge (avec les bons accessoires). Le tarif de base en version classique (non électrique) est relativement élevé (à partir de 990€) cela s’explique par une petite production de série et surtout un assemblage à la commande. La monture est modulable à souhait. Vous pouvez en effet personnaliser totalement votre Petit Porteur, du choix de la peinture jusqu’à la sélection des composants et des accessoires. Si vous habitez la région parisienne, le Petit Porteur peut être essayé à l’atelier de Châtillon, ou autre endroit sur rendez-vous.

Retour en haut de page