[Test] Lapierre Cross 400, le commuter élégant à tout faire

26 mai 2015

Weelz-Test-Lapierre-Cross-400-12Depuis quelques années, la marque dijonnaise Lapierre tente de trouver ses marques sur le marché du vélo urbain. C'est en 2008 qu'elle était revenu sur ce segment, notamment avec la gamme Sitandgo, avec plus ou moins de succès.

En 2012, nous avions vu passer entre nos mains le Speed 400, qui nous avait plutôt séduit, mais qui a finalement disparu de la gamme.

En 2015, Lapierre revient avec quelques nouveautés sans toutefois révolutionner. Déjà présent au précédent catalogue sur la gamme city/trekking, c'est le Cross 400 qui nous intéresse aujourd'hui, modèle au guidon duquel nous avons passé quelques semaines.

Design Lapierre

La ligne de ce Lapierre, loin d'être massive malgré l'équipement, s'avère même plutôt élégante. Sa cosmétique reste assez sobre, mais la peinture anthracite mat et les touches de couleur turquoise sur le tube supérieur et la fourche apportent beaucoup de modernité à l'ensemble.

Weelz-Test-Lapierre-Cross-400-17 Weelz-Test-Lapierre-Cross-400-20

Des gardes-boues au porte-bagage, en passant par la béquille, le carter de chaîne et l'éclairage dynamo ... ici, on a le droit à l'équipement commuter complet, celui sans lequel beaucoup ne considérerait pas le vélo comme un "urbain", n'est-ce pas chers lecteurs ! ;)

Rouleur et confort

Bien sûr, les première manipulations du vélo confirme une crainte inhérente à ce type de modèle : l'équipement complet accroît considérablement le poids du vélo. 16,6 kg pesé sur la balance, ok, c'est lourd.

Weelz-Test-Lapierre-Cross-400-6 Weelz-Test-Lapierre-Cross-400-5

Mais l'une des premières choses que l'on constate lors des premiers tours de roues, c'est que ce poids est bien réparti et s'équilibre sur l'ensemble du vélo.

Weelz-Test-Lapierre-Cross-400-10Les équipes Lapierre ont bossé sur la géométrie afin de rendre le Cross stable, autant en descente qu'en montée, avec un angle de direction assez ouvert (mais pas trop) à 71° et des bases de 440 mm, plutôt courtes pour ce type de modèle.

Au-delà de la stabilité, c'est surtout le confort qui prédomine sur le Cross 400.

Un confort accru par la sélection d'éléments primordiaux pour le bien-être du cycliste urbain, comme cette Selle Royal gel Shadow, parfaite pour votre séant, ou encore des grips ergonomiques très agréables en main.

Weelz-Test-Lapierre-Cross-400-23 Weelz-Test-Lapierre-Cross-400-28

La position est naturelle et on se retrouve vite à l'aise à son guidon, et Lapierre a même ajouté une potence réglable en profondeur, ce qui permet un réglage aisé du poste avant.

À lire  Campagne 2016 FUB : Cyclistes, Brillez !

Composants

Weelz-Test-Lapierre-Cross-400-24L'alu 6061 du cadre filtre correctement les imperfections de la route et la fourche Suntour Nex, même si on lui aurait préféré une fourche rigide pour réduire le poids et gagner en nervosité, joue son rôle pour amortir les petits chocs et permet de se jouer des descentes de trottoir et autres secteurs urbains pavés.

Weelz-Test-Lapierre-Cross-400-22La transmission, panaché japonais de Deore à l'arrière et Alivio à l'avant, assure des changements de braquets corrects, même si cela manque d'onctuosité.

Weelz-Test-Lapierre-Cross-400-27Petite touche old-school des manettes Alivio avec shifters et levier intégré et indication des passages de vitesses façon compteur de vitesse ... ! Elles ont au moins le mérite d'épurer le poste de pilotage.

Coté freinage, on reste ici sur du disque à tirage câble, fourni par des modèles Novela de chez Tektro. Cela manque bien évidemment de mordant, c'est suffisant pour arrêter l'engin, mais veillez toutefois à conserver une allure modérée.

Weelz-Test-Lapierre-Cross-400-13 Weelz-Test-Lapierre-Cross-400-9

Quand aux pneumatiques, vous avez le droit à la référence en la matière, des Schwalbe Marathon Plus, réputés autant pour leur grip sur le bitume que pour leur durabilité. Aucunes crevaisons à déplorer de notre coté sur les quelques semaines d'utilisation.

Pour le reste on notera bien sûr l'éclairage avant/arrière alimenté par un moyeu dynamo avant, et évidemment le porte-bagage avec plate-forme surélevée et tringles de support pour d'éventuelles sacoches.

Weelz-Test-Lapierre-Cross-400-21 Au final, Lapierre nous donne avec ce Cross 400 un excellent vélo à tout-faire, suffisamment robuste et confortable pour vous emmener pendant de très nombreux kilomètres sans broncher.

Trajets boulot, traversées urbaines ou ballades sur chemins, il répondra à vos attentes sans problèmes si vous n'êtes pas à la recherche d'une monture trop sportive. Prix public : 759 €, un rapport qualité/prix qui reste correct pour la marque dijonnaise.

Notre modèle porte une tenue Rapha City et des chaussures Sseyt.

Les Plus

  • Ligne élégante
  • Equipement commuter complet
  • Confort

Les Moins

  • Poids conséquent
  • Peinture fragile

Shopping Vélo urbain

Trouvez votre bonheur chez nos partenaires shopping

Vélo urbain, vélo de ville, vélo hollandais, vélo à assistance électrique, vélo pliant, casque vélo, antivol vélo, protection pluie vélo, vêtements cycliste urbain...

LeCyclo
Wiggle FR
Alltricks

Articles relatifs
  • Freyr Gunnar

    > des Schwalbe Marathon Plus, réputés autant pour leur grip sur le bitume que pour

    Vous rigolez?

    Sous la pluie, les M+ sont de vraie savonnettes.

    On les supporte juste parce qu'on a la flemme de crever.

  • Nous aurions dû en effet préciser "sur le bitume sec" ! Il est vrai que su sol humide il s'en sort beaucoup moins bien.