[Test] Douze LT 2B, un vélo longtail qui vous transporte avec charme — Weelz.fr
[Test] Douze LT 2B, un vélo longtail qui vous transporte avec charme

[Test] Douze LT 2B, un vélo longtail qui vous transporte avec charme

"Une jolie monture, à la fois confortable et agile." d'infos

(4.5/5)

On a eu en main quelques semaines le LT, le nouveau vélo longtail de Douze Cycles pour un test en bonne et due forme. Pour cette première incursion sur le marché bouillonnant du longtail, et après s'être longtemps focalisé sur le biporteur, le fabricant français livre un modèle de vélo rallongé très complet. Nous a-t-il charmés ? La réponse dans la suite du test ci-dessous.

Douze LT, un vélo longtail de la LLD au marché du particulier

On ne va pas revenir sur la genèse, ni de la marque Douze, ni de ce vélo longtail LT ; nous venons de le faire assez longuement dans cet article. Sans doute faut-il redire rapidement que le design de ce vélo trottait depuis quelque temps dans la tête et sur la planche à dessin de Thomas Coulbeaut, designer et fondateur de la marque.


C'est la demande d'Île-de-France Mobilités pour des vélos cargo Veligo qui va finalement accélérer son lancement sur le marché. La première version de ce vélo longtail Douze LT est donc tout d'abord arrivée sous les fesses des usagers du service de location longue durée francilien.

Un vélo longtail Douze LT façon Veligo
Un longtail Douze qui n'est pas un longtail Douze

Rassurez-vous, celui que nous avons eu sous les nôtres (de fesses) a évolué sur pas mal de points pour répondre au marché de l'usager particulier. Mais attardons-nous d'abord sur la version en test. La gamme LT de Douze comporte quatre modèles : un classique (musculaire) et trois avec une assistance électrique.

Pourquoi le vélo longtail Douze LT 2B (et pas un autre) ?

La gamme vélo longtail de Douze en ordre inversé : LT 2S, LT 2B, LT 1 et LT M
La gamme vélo longtail de Douze en ordre inversé : LT 2S, LT 2B, LT 1 et LT M

Lors de nos tests, lorsqu'une gamme comporte plusieurs modèles, on apprécie d'avoir en main celui qui nous semble le plus intéressant. Cela peut être l'entrée, le milieu ou le haut de la gamme. Parfois, on n'a pas le choix et on prend celui qu'on nous donne (relire notre test du Scott Addict Gravel Tuned). Ici, nous l'avions. Alors on a opté pour le Douze LT2B. C'est le cadet des trois longtail électriques du fabricant. Il se situe après le LT1, en moteur Bafang moyeu arrière (G040), et avant le LT2S, doté du moteur Shimano EP8.

La motorisation centrale Bafang M500 paraissait séduisante sur le papier. Des caractéristiques techniques plus intéressantes que son cousin dans le moyeu du LT1, et une tarification moins élevée que la motorisation japonaise du LT2S. Notez que chaque modèle possède sa couleur de millésime (2022). Orange pour le LTM (bah oui… il est mécanique) ; rouge pour le LT1 ; gris pour le Douze LT2B (notre test) ; et enfin bleu pour le LT2S.

Un design élaboré qui fait mouche

A n'en pas douter, un certain Thomas Coulbeaut est passé par là. En regardant les lignes de ce Douze LT, on remarque des détails, des lignes, des courbes qui ne trompent pas. Le dessin de ce vélo longtail reste dans la même lignée que celui des précédentes productions Douze. Malgré une longueur conséquente (2 mètres - 1,36m d'empattement), le vélo n'apparaît pas massif, au contraire. Le châssis présente une vraie élégance. Les cordons de soudure auraient mérité d'être moins visibles, mais peinture et vernis sont de qualités. Précision importante : ce cadre mécano-soudé ne provient pas d’Asie mais est fabriqué au Portugal.

Deux choses que j'ai beaucoup aimé dans les lignes de ce vélo longtail Douze LT. Premièrement, la fourche, avec son jambage très large qu'on croirait tout droit sortie d'un vélo de gravel. Secondo, le triangle arrière, plongeant vers l'axe de la roue. Un choix esthétique qui permet de donner un aspect plus discret à la zone de chargement arrière (la partie noire).

Sur ce porte-bagages maison, on retrouve une plaque en composite alvéolée qui fait office de "pare-jupe", surtout pour protéger les jambes des enfants. Plus bas, à l'intérieur du triangle, des caches métalliques qui semblent autant là pour protéger que pour rééquilibrer l'esthétique générale du vélo.

L'ensemble est assez trapu. Le vélo est posé sur deux roues de 24 pouces ; un choix de compromis qu'on ne retrouve pas sur tous les vélos longtail du marché. Le 24 pouces permet de suffisamment abaisser le centre de gravité du vélo tout en conservant suffisamment de confort (notamment via des pneumatiques larges). Le vélo reste agile et roulant, même chargé. On en reparle plus bas.

Des accessoires en veux-tu, en voilà

Comme j'avais le choix dans le modèle, j'ai aussi eu le choix dans les accessoires. Douze en avait même rempli le carton. Il faut reconnaître que la gamme d'add-ons optionnels est assez conséquente pour ces nouveaux modèles LT : porte-paquet avant, eco-basket en bois, coussins arrières, cintre enfant, barres de maintien, repose-pieds, sacoches grand volume, planchers, caisse de transport…

Pour ma part, j'ai opté pour le porte-paquet en métal à l'avant, le repose-pieds et deux coussins arrière. A la maison, ma fille de 14 ans, tout comme mon épouse, ont apprécié les capacités de transporteur du Douze LT. L'absence des barres de maintien était finalement plus pratique pour monter et descendre du vélo. On se cale les fesses sur les coussins arrières, les pieds bien calés sur le repose-pieds, et hop en voiture Simone.

Poste de pilotage confortable

Avant de donner les premiers coups de pédales, il convient de régler au mieux votre poste de pilotage ainsi que votre selle. Il est dommage que Douze n'ait pas prévu de tige de selle à réglage rapide. C'est ultra pratique quand votre vélo peut potentiellement être utilisé par plusieurs personnes (cette option est sur mon Douze V2, et en plus elle est antivol (on ne peut pas la sortir totalement du tube de selle)).

Dommage également, l'absence de potence réglable en hauteur. Cela étant dit, le fabricant a conservé une bonne hauteur avec de nombreuses bagues. Vous pourrez donc le rabaisser au besoin. Au niveau du cintre, avec ses grips ergonomiques et ses angles relevés, le poste de pilotage tombe très bien dans les mains.

A plusieurs reprises, j'ai eu l'occasion de rouler sans assistance. Même si ce n'est pas le but lorsqu'on achète un vélo à assistance électrique, c'est aussi une bonne manière de ressentir le "vrai" comportement du vélo. Et ce Douze LT s'en sort très bien. Même sans moteur, le vélo conserve un certain dynamisme. Une bonne chose si vous tombez en rade de batterie.

Moteur Bafang et commande Sigma

On allume le moteur. Le fabricant dijonnais n'a pas souhaité utiliser la commande d'origine de Bafang, mais celle proposée par le fabricant Sigma, la EOX 500. Tant mieux ; elle est assez élégante et discrète au cintre. Les différents niveaux d'assistance du moteur sont symbolisés par un jeu de couleurs LED. L'ergonomie est bonne et les boutons tombent bien sous les doigts.

En revanche, le Sigma EOX Remote 500 est seulement une commande. Pas d'écran. Vous n'aurez donc pas d'information de vitesse ni de niveau de batterie ; celui-ci est indiqué par une jauge, qui manque un peu de précision. Cela dit, la commande est Bluetooth et peut être connectée avec l'application Sigma EOX, pour obtenir des informations plus précises. Avec cette commande, on contrôle également le mode Marche ainsi que l'éclairage (il y a un capteur de luminosité pour l'éclairage automatique).

Sur le même sujet  FLYER Gotour3, un vélo électrique utilitaire à tout faire

Agilité et stabilité au rendez-vous

Tout est bien réglé, le moteur est allumé. On démarre. Comme pour beaucoup de vélo longtail précédemment testé, nous sommes sur un vélo cargo qui conserve un comportement très proche d'un vélo classique. A dire vrai, sur les premiers kilomètres réalisés avec le vélo longtail Douze LT, ça ne m'a pas plus étonné que cela. Venant d'une marque comme Douze, je m'attendais à un vélo agréable à rouler.

Là où j'ai été plutôt bluffé, c'est lorsque j'ai mis du poids à l'arrière. Avec du poids dans les doubles sacoches ou encore ma fille de 14 ans (environ 45 kg) grimpée à l'arrière, le comportement du vélo reste pratiquement le même. Bien sûr, les démarrages demanderont un peu de pratique pour un néophyte. Mais une fois lancé, le LT est d'une agilité singulière.

Sans les mains ! (cette cascade est réalisée par un professionnel, ne tentez pas ça chez vous)

Évidemment, le travail sur la géométrie y est pour beaucoup. L'angle de chasse de la fourche est assez prononcé. Il permet une très bonne stabilité du vélo, peu importe les circonstances ; même lorsqu'il est chargé ; même lorsqu'il est lancé à bonne vitesse. Ça ne tremblote pas. Même pas besoin d'un ressort de direction comme on peut trouver sur d'autres modèles concurrents. Même en mode sans les mains, le vélo est hyper facile (ne tentez pas ça avec vos enfants).

Accessoirisation bien pensée

Attardons-nous un peu sur les accessoires. Le porte-paquet avant est pratique pour y placer votre sac à dos. Je trouve que c'est un accessoire indispensable qui rend le vélo longtail pratique. Sinon, contrairement à un biporteur, on n'a pas de possibilité de poser son sac. Donc ce porte-paquet est conseillé. Reste qu'il est très ajouré. Impossible d'y poser de petites affaires. Pour cela, l'éco-basket en bois sera mieux car son fond est plein.

Passons à l'arrière. Un petit mot sur les sacoches. Elles sont énormes, mais finalement peu pratiques. La fermeture velcro par enroulement est pénible si vous devez mettre ou retirer souvent des affaires. Mais c'est surtout leur système de fixation qui est mal pensé. Les trois petites sangles velcro ne suffisent pas à correctement tenir les sacoches au porte-bagages. On espère un upgrade rapidement.

Pour le reste, j'ai installé uniquement les deux coussins et le repose-pieds. N'ayant plus d'enfants en bas âge, je n'avais pas besoin de la barre de maintien. Et finalement, cela s'est avéré plus pratique à l'usage pour le transport de personnes. Le Douze LT a connu différents usages. Mon ado de 14 ans me l'a piqué quasiment toutes les semaines pour emmener sa copine au collège (longtail is the new scooter qu'on vous dit). Ma femme aussi s'y est mit, en passant prendre un collègue pour un pot en ville. Dans l’entrefaite, elles ont bien voulu me le laisser un peu…

Quand un Douze LT et un Douze V2 vont au supermarché

J'ai pu de mon côté tester toutes les configurations : à vide, en transportant une ado, un adulte, du chargement dans les sacoches arrières et/ou dans le porte-paquet avant. L'agilité diffère bien sûr selon le type de chargement, mais pas une seule fois le vélo ne m'a paru inmanœuvrable.

Le repose-pieds est obligatoire pour pouvoir positionner le vélo à la verticale. Une option bien pratique si votre espace de stockage n'est pas gigantesque et/ou si par exemple vous avez un ascenseur à utiliser. Le positionnement demande un peu de poignet ; mais une fois que vous avez la technique, c'est simplement une question de point d'équilibre à trouver. Le plus simple est de bloquer le frein arrière et de basculer énergiquement le vélo vers l'arrière.

Le Bafang qui balance pas mal

J'en parlais en introduction de ce test, j'ai opté pour le modèle Douze LT2B. Il s'agit d'une version vélo électrique en motorisation Bafang. C'est la première fois que nous avons en main ce moteur. Et je dois avouer qu'il est plutôt plaisant. J'avais quelques à priori sur cette marque asiatique, notamment à cause du BBS01 (lire notre test du AddBike U-Cargo) assez bruyant et peu puissant.

Cette-fois, on a en main le Bafang M500, un moteur de 250W qui donne le sentiment inverse du BBS01 : il est relativement silencieux (niveau sonore inférieur à 55 dB) et sa puissance n'a pas à rougir face à la concurrence en place (Bosch et Shimano notamment). De plus, l'intégration sur le Douze LT est élégante. Le bloc moteur ne fait pas massif et n'est pas proéminent. Son design est moderne.

MAJ du 21/12/2022 : Le constructeur nous informe qu'une mise à jour logicielle du moteur Bafang M500 est disponible, rendant celui-ci "plus pêchu et mieux étalonner". Une nette différence d'après eux. Si vous possédez déjà un Douze LT2 B, RDV chez votre vélociste pour faire l'update.

Il offre un couple puissant de 95 Newton-mètres. Cela se ressent réellement dans les démarrages. De plus, il n'y a pas de latence. L'assistance est quasi-immédiate à peine donné le premier coup de pédale. C'est intéressant, surtout lorsque vous êtes chargé. Cette puissance affichée a toutefois ses limites. Même au niveau d'assistance le plus haut, le Douze LT en moteur Bafang M500 peine un peu lorsqu'il s'agit de grimper une cote et que vous avez du chargement.

Question autonomie, le moteur est branché à une batterie 48 V de 672 Wh. Elle offre une autonomie très correcte. Lors de mes différents trajets, j'ai pu réaliser entre 60 et 80 kilomètres ; cela dépendant bien sûr de nombreux paramètres : chargement, température, dénivelé, niveau d'assistance…

Des composants en adéquation

En ce qui concerne le reste des composants, le Douze LT2B n'est pas à plaindre. La transmission est assurée par de l'éprouvé : un dérailleur arrière Shimano Deore 1x9 vitesses avec shifters au cintre (plateau 42 dents – cassette 11-36 dents). Les passages de braquets sont souples et efficaces. Notez le dérailleur, bien protégé par une plaque de métal, pour éviter que le pied de votre passager ne l'abime.

Coté freinage, les freins à disques hydrauliques Formula Cura en 180 mm sont très bien pour le programme du vélo. Ils sont progressifs et ne manquent pas de mordant lorsqu'il s'agit de freiner la monture. De plus, les leviers sont très agréables en main. On aussi apprécié l'éclairage intégré, assuré par Busch & Müller.

Un dernier mot sur le tarif. Le vélo longtail Douze LT2B est proposé à partir de 4290€ TTC. On est sur une tarification dans la norme pour ce segment. Bien sûr, c'est un tarif auquel il faudra ajouter les différentes options souhaitées. Ma configuration utilisée pour ce test (porte-paquet avant, double coussins et repose-pieds) donne un tarif à 4648€. Tarif auquel il faudra ajouter la livraison à 180€.

Pour connaitre mon verdict final, filez juste ici. Et pour avoir plus d'informations techniques et configurer votre Douze LT, rendez-vous directement sur le site officiel de Douze Cycles.

Notre verdict

[Test] Douze LT 2B, un vélo longtail qui vous transporte avec charme
(4.5/5)

J’ai été très emballé par ce vélo cargo longtail Douze LT2B (ma femme et ma fille aussi je crois). C’est un vélo dans la lignée des autres vélos de la famille Douze (V2, G4). Un design réussi et surtout une géométrie bien travaillée. Cela donne au final une monture à la fois confortable et agile. Le choix d’une monte de roues en 24 pouces est un bon compromis. Le comportement du vélo est sain, qu’il soit vide ou chargé.

La motorisation Bafang M500 est une bonne surprise. Elle n’a pas à rougir face à la concurrence. C’est un bon compromis entre une motorisation plus « luxueuse » (le Shimano EP8 du LT2S) ou bien un moteur moyeu moins puissant (celui du LT1). On trouve le tarif de certains accessoires assez élevé (mais la plupart sont Made in France). La tarification du vélo en lui-même est dans la norme du marché pour ce segment, en adéquation avec la qualité de fabrication du châssis, de l’intégration moteur & batterie et du reste de l’équipement. Si vous envisagez l’achat de ce type de vélo rallongé, le Douze LT est assurément un modèle à considérer.

Retour en haut de page