[Test] Douze Cycles G4e Box, le biporteur qui augmente le volume

[Test] Douze Cycles G4e Box, le biporteur qui augmente le volume

"Quelques concessions sur l'équipement, sans compromis sur le plaisir de conduite" d'infos

(4/5)

Le fabricant Douze Cycles s'est taillé la part du lion depuis quelques temps. Leurs vélos cargo caracolent souvent en tête des classements lorsqu'il s'agit de choisir un biporteur, dans un but professionnel ou familial.

Problème. Le Douze Cycles V2, modèle de vélo cargo à la carte, reste relativement onéreux (même si il faut considérer l'investissement dans le but de supplanter une voiture et donc de faire des économies, mais c'est un autre débat).


Nous avions testé le V2 l'année dernière, modèle qui dépasse les 6000€ avec son assistance électrique et ses composants haut-de-gamme. Pour tenter de solutionner ce problème financier, Thomas et Bruno, les deux associés fondateurs de la marque bourguignonne, ont lancé fin 2017 (le 12/12/2017 pour être précis) le modèle G4e.

"le G4 est un modèle de série, non disponible à la carte"

Sur cette photo, un bolide urbain. Derrière, une voiture...

Contrairement au V2, le G4 est un modèle de série, non disponible à la carte, et dont la gamme des composants a été revu à la baisse, afin d'en abaisser le coût global. A-t-on pour autant une "expérience Douze Cycles" au rabais ? Il était temps pour nous d'essayer cet engin. Voici le compte-rendu de plusieurs semaines passées à son guidon...

Look volumineux

Question look, le G4 est moins racé que son frangin le V2. Les tubes paraissent plus épais, les lignes plus droites. Cela renforce son image de véhicule utilitaire, c'est un peu le ludospace du vélo (mais c'est quand même bien plus joli qu'un Kangoo, non ?!). Question coloris, l'acheteur n'a pas de choix, c'est noir ou c'est noir.

Difficile de la louper, l'intitulé "G4e BOX" fait référence à la caisse avant. Exit le "soft bag" présent sur le modèle V2 (en tissu), place à une énorme et volumineuse caisse avant.

Celle-ci est fabriquée dans un plastique thermoformé ABS antichoc, doublé par une paroi interne en aluminium. L'ensemble paraît robuste et plutôt bien résistant aux différents coups et griffures inhérents à un usage urbain.

Le moteur pédalier Brose est petit et plutôt discret. C'est moins le cas de la batterie. On trouve dommage de ne pas avoir cherché à la dissimuler dans la caisse, mais c'est aussi pour une raison de répartition des poids qu'elle a été placée ici.

Toujours aussi agile

La position sur le G4e est plus sénatoriale, c'est-à-dire plus relevée que sur un V2. Comme je le disais plus haut, ce n'est pas une Porsche, mais un vélo cargo façon ludospace. Ce n'est donc pas un engin à la sportivité affirmée, mais il n'en demeure pas moins d'excellentes sensations de conduite.

"une souplesse de pilotage et une précision dans la direction toujours aussi agréable"

C'est dû en grande partie à la direction à câbles. Là-dessus, les équipes Douze n'ont pas fait de compromis. C'est la même en tout points que sur un V2 (lire notre test pour en savoir plus). Elle assure donc une souplesse de pilotage et surtout une précision dans la direction toujours aussi agréable.

La bonne surprise vient de la fourche avant. Je dois avouer que je prenais cela plus pour un argument marketing qu'autre chose. Que nenni. Les 80 mm de débattement apportent un vrai plus en terme de confort (pour l'utilisateur comme pour les jeunes passagers).

Mais la fourche permet également d'absorber les nombreux chocs dûs à un usage urbain (trottoirs, pavés, nids de poule…) et, de fait, de pouvoir maintenir une vitesse plus constante.

Même lorsque votre chargement est conséquent, le G4 reste un vélo bien équilibré et son comportement sur la route est stable tout en conservant une très bonne agilité, même à basse vitesse.

Pump up the volume

En parlant du chargement, justement, c'est fou ce que l'on peut mettre dans cette énorme caisse ! Les 270 litres de volume sont largement suffisants pour ramener un plein de courses, transporter deux enfants + des cartables, balader votre berger allemand, emmener votre grand-mère… Je n'ai pas testé avec une armoire normande...

La hauteur de la caisse est plus conséquente que sur le soft bag d'un Douze Cycles V2, vous pouvez donc la remplir de façon conséquente.

Pour fermer cette box, pour le test, Douze nous avait fourni les trois options: la soft cover, la hard cover et enfin la canopy.

Sur le même sujet  [Test] Veste Proviz Reflect 360 Plus, deviens éblouissant

La nouvelle canopy est constitué d'une armature métallique (l'ancienne était gonflable). Elle s'avère plutôt pratique et se replie pour faciliter le stockage.

La hard cover, le capot gigogne qui se sépare en deux parties, m'a déçu. Pouvoir sécuriser des affaires dans la caisse était pour moi un vrai argument. Au final, j'ai trouvé le capot pas très bien conçu.

La partie amovible est un peu trop souple, elle n'épouse pas bien le dessus de la caisse (même fermée, on peut facilement la soulever de quelques centimètres sur les côtés).

Pour ouvrir totalement le capot, il faut basculer le siège et défaire deux sangles velcro, ce qui est peu pratique si vous devez l'ouvrir plusieurs fois dans la journée. Quant à la serrure, elle paraît bien frêle et sautera facilement si l'on force un peu (même si l'idée n'était pas d'en faire un coffre-fort).

L'ouverture du capot par l'avant parait pratique (ouverture complète), mais aucun système ne permet de le bloquer, ce qui fait qu'il se rabat au moindre coup de vent (des charnières façon table de camping pourraient solutionner le problème).

La partie qui se retire façon décapotable pour les enfants est originale. Elle peut se glisser à l'intérieur de la caisse (si vous n'êtes pas déjà trop chargé). Cela dit, un système à glissière vers l'avant aurait été plus pratique, car souvent, on ne sait pas trop quoi faire de cette partie une foie retirée.

Au final, c'est la couverture souple que j'ai le plus utilisé. Le système de fermeture avec trois sangles velcros de chaque coté permet de l'ouvrir partiellement ou totalement.

Un petit mot sur le chargement des enfants. Le siège semble plutôt confortable et est réglable en hauteur à mesure que votre progéniture grandit.

La petite marche s'avère pratique pour les plus petits pour monter en autonomie dans la caisse, d'autant que le Douze Cycles G4, sur sa double béquille, est extrêmement stable à l'arrêt, inutile de tenir le vélo.

Bonne motorisation, mais…

La version du moteur Brose utilisée ici est le Drive S (36V / 25OW). Il est toujours aussi agréable en utilisation. Relativement coupleux (jusqu'à 90 Nm) mais toujours aussi silencieux.

Deux choses sont cependant décevantes. D'une part l'afficheur - fourni par l'allemand Marquardt - dont le petit joystick n'est pas du tout pratique à utiliser. On ne sait jamais trop si l'on appui bien en latéral ou bien vers le haut ou le bas.

De plus, les informations affichées sur l'écran auraient mérité d'être regroupées différemment. Le tout est assez peu ergonomique.

L'autre déception, c'est la petite autonomie de la batterie. On aurait pu s'attendre à un peu mieux d'un bloc 36V / 17.5 Ah / 635Wh, mais le G4, même à vide, a de l'embonpoint.

Testé sur un long trajet d'une après-midi avec ma fille et quelques autres bricoles dans la caisse, même en restant sur les niveaux d'assistance les plus faibles, je suis revenu batterie quasiment vide au bout de 50 km. Il faut donc "passer à la pompe" assez souvent.

Des composants à la hauteur

La transmission Sram X5 est basique, mais elle reste efficace (et surtout plus légère qu'un moyeu à vitesses intégrées). J'ai en revanche trouvé le gear sensor beaucoup trop présent.

Le rôle de celui-ci est de faire une micro-coupure de l'assistance lors d'un changement de vitesse, ce qui permet de soulager la tension de chaîne et évite une usure prématurée.

Sauf qu'ici, la coupure n'est pas si micro que cela. Pour un cycliste qui a l'habitude de monter ses braquets de façon rapide à l'attaque d'une côte, ici le gear sensor provoque une coupure franche et un ralentissement pas très agréable.

Pour le reste des composants, rien à redire. Les freins hydrauliques Tektro, couplés à des disques de 180mm, ont du mordant et un minimum de progressivité.

L'éclairage Busch & Müller permet d'être bien vu à l'arrière tout en offrant une bonne puissance à l'avant.

Quant au poste de pilotage, le guidon type moustache permet une position des mains naturelle (merci les grips ergonomiques) tout en conservant de la précision dans la direction.

Notre verdict

[Test] Douze Cycles G4e Box, le biporteur qui augmente le volume
(4/5)

Si vous avez lu cet article jusqu’au bout, vous avez pu voir que j’ai trouvé quelques défauts à ce nouveau G4 du fabricant Douze Cycles. Cela étant dit, ils ne gâchent que très peu l’expérience avec ce biporteur.

La qualité Douze Cycles est toujours au rendez-vous. Le G4 s’avère être un outil génial pour le quotidien. Un véritable utilitaire qui vous permet de ne pas vous restreindre, tant en terme de distance de déplacement comme de volume de charge. J’ai trouvé la caisse rigide très pratique car elle vous offre un volume plus conséquent que le soft bag d’un V2 (même si son système de fermeture est perfectible).

Et puis, il y a toujours cette direction à câbles, qui est un régal et rend l’expérience de pilotage toujours aussi grisante et sympathique et vous permet de faire des demi-tours un mouchoir de poche.

Même si le fabricant a tenté de le contenir, le tarif de 4799€ peut paraître encore élevé pour certaines bourses. C’est un prix qui colle pourtant au marché si on le compare à la concurrence. Encore une fois, investir dans un vélo cargo pour supplanter, voire remplacer, une voiture, restera un excellent placement qui vous fera faire des économies substantielles.

Alors, quitte à avoir un véhicule utilitaire, autant qu’il est de la gueule, et ce Douze Cycles G4 n’en est pas dénué !

Soutenez l'indépendance du mag' vélo Leader de Pignon!

Retour en haut de page
Fermer cette popup
Ne pars pas comme ça !
On a encore plein de choses à te montrer...

Ne rate rien des prochains articles en t'abonnant à la WeelzLetter ! ( Et parfois, tu peux même y gagner des cadeaux)