[Test] Cube Nuroad C:62 SL, un vélo gravel en mode confort et légèreté — Weelz.fr
[Test] Cube Nuroad C:62 SL, un vélo gravel en mode confort et légèreté

[Test] Cube Nuroad C:62 SL, un vélo gravel en mode confort et légèreté

"Un confort réel et une stabilité exemplaire dans pratiquement toutes les situations" d'infos

(4.5/5)

Nous avons eu l'occasion de tester durant quelques semaines le Cube Nuroad C:62 SL. Le vélo gravel de la marque allemande est une monture en carbone qui a de quoi séduire. Ce Cube nous a-t-il mis la tête au carré ? Est-il parvenu à résoudre la quadrature du cercle ? Vous le saurez en lisant la suite de ce test…

Cube Nuroad, aluminium ou carbone

Cube Bikes est une marque d'origine allemande. Elle est basée à Waldershof, à l'extrémité orientale du pays, à deux pas de la frontière tchèque. En France, elle est distribuée par la société Planet Fun à La Rochelle. Le Nuroad est le vélo gravel du fabricant. Toutefois, la gamme est assez large et les modèles ont des tempéraments différents en fonction de leur châssis.


La gamme Nuroad se décline en trois sections : Nuroad FE - pour "Fully Equipped" avec un équipement urbain. Vient ensuite les Nuroad HPA. Comme les Nuroad FE, le cadre est en aluminium. Mais les HPA sont plus orientés sport/aventure. Et enfin, les Nuroad C:62, avec un châssis en carbone. Les modèles FE, je les connais plutôt bien. J'avais eu l'occasion de rouler longuement avec un modèle Nuroad Race FE (lire le test ici), notamment lors d'une itinérance sur la ViaRhôna. De plus, mon vélo quotidien personnel est un Nuroad FE.

Un Cube en carbone

C:62 est le nom donné à la technologie de tressage en fibres de carbone haut module. Des fibres renforcées avec "des nanoparticules incorporées dans la résine de liaison" selon les mots du fabricant. Leur procédé Advanced Twin Mold utilise deux moulages, un externe et un interne, pour "maintenir chaque fibre individuelle précisément là où elle doit être dans le cadre".

J'ai donc eu dans les mains et sous les fesses un Cube Nuroad C:62 SL. Modèle situé juste avant le plus haut de gamme (SLT équipé en Sram Force XPLR AXS), et au-dessus des modèles Race (Shimano GRX 2x11) et Pro (Shimano GRX 1x11).

Test Cube Nuroad, élégant et diablement léger

Je trouve l'esthétique globale du vélo assez réussie. La cosmétique est sobre. Les pneumatiques à flancs crème tranchent bien avec le bleu ciel du cadre (je préfère toutefois le très joli gris pailleté poudré du Nuroad C:62 SLT - photo ci-dessus). Douille de direction profilée pour l'aérodynamisme, tube supérieur travaillé en aplat, jonction des haubans rabaissée, collier de selle intégré… Les lignes du châssis carbone sont harmonieuses. Avec l'ensemble des gaines et durites en routage interne, rien ne dépasse. C'est propre.

La première bonne surprise vient lorsque vous manipulez pour la première fois le vélo. il est léger, très léger. Je sors mon peson digital pour avoir une information plus précise. Résultat : 8,5 kilos, sans les pédales. Pour un vélo gravel taille 58 à gros pneus, équipé en freins à disques et roues aluminium, c'est une belle prouesse. Ce poids contenu est en grande partie dû au travail sur la densité de fibres du cadre carbone.

De l'équipement au carré sur ce Cube Nuroad C:62 SL

Concentrons-nous sur ce modèle spécifique, le Cube Nuroad C:62 SL que nous avons eu en test. On a le droit à de l'équipement de très belle gamme. Au niveau de la transmission, c'est un montage mulet fourni par l'équipementier Sram. Un mélange de Rival et de Eagle.

Le plateau Rival possède 40 dents et est couplé à une cassette XG-1275 Eagle en 10-50. La commande est électronique - Sram eTap AXS - leviers Rival et dérailleurs GX Eagle 12 vitesses. Le freinage est assuré par les freins à disques hydrauliques Sram Rival.

Pour suivre les potes sur la route (sans avoir un gros cube)

Sur la période à cheval entre octobre et novembre 2022, j'ai pu emmener ce Cube Nuroad en test sur pas mal de routes et de chemins, avec des sorties au profil différent. Le plus souvent sur des randos gravel courtes (40 à 50 km) mais assez techniques, parfois sur des trajets plus longs comportant plus de route.

Peu importe les conditions, le Cube Nuroad est étonnant sur deux aspects principaux : le confort et la stabilité. Sur route, malgré un montage pneumatique en 45 mm de section, le vélo est surprenant de dynamisme. Comme je le disais plus haut, la monture est légère (8,5 kg). Ainsi, malgré sa vocation de gravel, vous n'êtes absolument pas ridicule à suivre un peloton de routiers. La différence étant que vous êtes bien plus haut perché. Ce Nuroad C:62 SL à un stack de près de 60 cm en taille L.

Sur le même sujet  Nouveau vélo électrique Origine HELP – Aide-toi, et le vélo t'aidera

Véloce mais surtout très stable (un Cube qui roule)

La tenue GripGrab sied parfaitement avec le bleu du Cube Nuroad
La tenue GripGrab sied parfaitement avec le bleu du Cube Nuroad

C'est sur les portions de gravier - chemins, sentiers et autres singles - que le Nuroad exprime tout son potentiel. La géométrie de la monture est développée pour offrir un maximum de stabilité au pilote. Et ça fonctionne très bien. Peu importe les conditions, le vélo n'est presque jamais pris en défaut. Il fait preuve d'un équilibre très agréable pour l'utilisateur.

Sur revêtement défoncé, le vélo encaisse les vibrations et les chocs sans broncher. On a presque une impression de survol. C'est en partie dû au châssis carbone (cadre + fourche) évidemment, qui aide à filtrer les trépidations du chemin. Mais le montage pneumatique n'est pas non plus étranger à l'affaire.

J'ai été très agréablement surpris par le dynamisme des jantes. Elles sont fournies par la marque allemande Newmen. Marque peu connue en France mais assez réputée outre-Rhin. Ils fournissent quelques équipes en peloton UCI. Il s'agit ici du modèle aluminium Evolution SL X.R. en 25 mm de largeur. Elles sont montées ici avec des pneus WTB Riddler.

Avec leur 45 mm de section, la largeur de ce montage pneumatique fait son effet. Cela reste suffisamment roulant sur l'asphalte, mais surtout le confort est indéniable dès que les chemins pleins de cailloux et de racines arrivent. Ici, nous étions en montage tubeless. La basse pression renforce encore l'impression de confort. Pour l'anecdote, j'ai explosé mon record personnel sur une section pavée de près d'un kilomètre, à plus de 30 km/h, le tout sans me faire secouer dans tous les sens.

Le cintre du Cube Nuroad tombe bien en main mais manque à mon gout d'un peu de flare

Le cintre du Cube Nuroad tombe bien en main mais manque à mon gout d'un peu de flare. Toutefois, j'ai bien aimé sa largeur (350 mm) qui correspond au programme gravel de la machine. Surtout, il participe aussi à l'impression de confort, puisqu'il est aussi en carbone. Il s'agit du cintre Easton EC70 AX Gravel. Avec les leviers Sram Rival en commande électronique Sram eTap, on a un cockpit très agréable autant dans la prise en main que dans l'usage.

En parlant de commande, je suis toujours aussi fan des transmissions de type mulet. Les leviers Rival eTap fonctionnent au doigt (et à l’œil) et le dérailleur Sram GX Eagle demeure dans le même ADN off-road du Nuroad. Couplé au plateau de 40 dents, l'étagement de la cassette 10x50 est difficile à prendre en défaut. En 40x50, on grimpe aux arbres ; et en 40x10, on prend rapidement de la vitesse sans un moulinage excessif.

Un vélo gravel agile … selon la taille

J'ai trouvé le vélo véloce et agile. Toutefois, je me suis fait surprendre à souvent survirer dans des virages serrés. En réalité, ce n'est pas réellement dû à la géométrie du vélo mais à la taille du cadre. Chez Cube, on me recommande un cadre 58 cm (taille L) pour mon mètre 83 (86 cm d'entrejambe). 

Chez Cube, on me recommande un cadre 58 cm (taille L) pour mon mètre 83 (86 cm d'entrejambe)

Question pédalage et position sur le vélo, aucun problème, j'avais une taille bien adaptée. Pas de problème de dos sur les plus longues distances. Cela étant dit, un vélo en cadre 56 (taille M) aurait sans doute été plus ludique en termes de comportement. La monture se serait avérée plus agile et encore plus véloce. Il y a près de 5 mm d'écart entre l'empattement du cadre M (1041,2) et celui en taille L (1046). Cela parait peu sur le papier, mais cela joue sur le caractère du vélo.

Quelle taille vous faut-il ? A vous de décider en fonction de vos affinités avec la pratique gravel. Si vous êtes plutôt tout-terrain engagé et que le bitume n'est là que pour les jonctions, prenez la petite taille. Sinon, restez sur la taille prescrite.

Tarifs

A 3469€, le tarif de ce Cube Nuroad c:62 SL peut paraître élevé, mais n'est pas usurpé. Les composants proposés par la marque allemande sont à la hauteur, particulièrement la transmission Sram eTap AXS. Le prix se retrouve aussi dans le travail sur le cadre et sa géométrie. Un vélo polyvalent, dynamique et confortable.

Si votre budget est plus restreint, le premier châssis carbone du Cube Nuroad démarre à 2369€ (groupe GRX). Dans la version en cadre aluminium, le Nuroad Pro s'échange contre 1269€ (Pro FE à 1469€). A 1669€, le Nuroad EX est un bon compromis, en transmission Shimano GRX 800 et freins à disques hydrauliques. A noter également, deux versions féminines - Cube Nuroad WS C:62 (carbone) et Nuroad WS (alu) - mais qui ne différent pas du tout des autres versions question géométrie.

Si vous voulez en savoir plus sur ce modèle spécifique Cube Nuroad C:62 SL, vous pouvez retrouver la fiche produit complète sur le site officiel européen. Pour connaitre mon verdict final, RDV juste ici.

Notre verdict

[Test] Cube Nuroad C:62 SL, un vélo gravel en mode confort et légèreté
(4.5/5)

« No road needed » (* pas besoin de route), tel est le slogan de ce Cube Nuroad. A dire vrai, je le dirais d’une autre manière : peu importe le type de route. C’est là tout l’intérêt d’un vélo gravel me direz-vous.

Mais lorsque l’on a devant nous le Cube Nuroad C:62 SL, avec son cadre musclé et ses pneus de 45 mm, on n’en déduit pas immédiatement que la monture est à l’aise sur le bitume. Pourtant, avec sa légèreté (8,5 kg en taille L) et son dynamisme, ce Cube Nuroad que j’ai eu en test est clairement une machine polyvalente. Un vélo très dynamique, pas du tout ridicule sur asphalte.

Son terrain de prédilection reste bien évidemment les chemins, sur lesquels il s’exprime pleinement. J’ai apprécié sa géométrie, qui permet d’aller s’amuser lors de vraies sessions gravel tout-terrain. Le Cube Nuroad est une machine sage, posée ; sérieuse pourrait-on même dire. Ça ne signifie pas qu’elle n’est pas là pour rigoler. Elle procure même beaucoup de sensations, notamment en off-road. La monture est assez haute, les relances sont vives. L’ensemble cadre + fourche en carbone, couplé à une monte pneumatique en 45 mm, procure un confort réel et une stabilité exemplaire dans pratiquement toutes les situations.

Retour en haut de page