[Test] Cosmo Ride de Cosmo Connected, l'éclairage vélo revisité

[Test] Cosmo Ride de Cosmo Connected, l’éclairage vélo revisité

Garçon, un Cosmo s'il vous plait!

"Une smart light pour rouler intelligemment, vraiment?" d'infos

(3.5/5)

Si le Cosmo est un cocktail bien connu des fans de Sex And the City. C'est aussi le nom du produit que nous avons testé pour vous. Pas d'alcool au guidon cela ne nous empêche pas de se demander, que vaut donc ce système Cosmo Ride de chez Cosmo Connected?

Le "unboxing" du système est aisé et l'appairage avec mon téléphone (Iphone 8 pour celles et ceux que cela intéresse) se fait facilement, une fois l'appli téléchargée. Les machines se reconnaissent toutes seules, le contrôle de l'éclairage via la télécommande ou le téléphone (via le bluetooth) se fait automatiquement. Ca tombe bien parce que je ne me définit vraiment pas comme un techno boy.


Vais-je arriver à l'installer?
Une lumière intelligente pour moi qui ne suis pas une lumière

L'installation du système se fait en deux temps. Choisir où poser la lampe? en gros deux propositions, sur le casque ou sur la tige de selle. J'opte pour la tige de selle en me disant que tous les cyclistes de France ont une tige de selle alors qu'ils n'ont pas tous un casque.

Pour la télécommande, stop au suspense, il faut le fixer sur le cintre, quelque part, pas loin de l'un de vos doigts qui vont piloter le système. Arrive dès lors la première difficulté. Trouver un endroit où la poser. Mon cintre de vélo n'est pourtant pas véritablement encombré, il a le strict minimum (poignées, shifter de vitesses arrières, freins, sonnette. La lumière -me demanderont les lutteurs ninja-? la lumière je me la pose littéralement sur le front).

finalement j'opterais pour la télécommande à droite

Bref, un cintre dépouillé, pas de shifter de vitesse de plateau (puisque je roule au quotidien en mono-plateau) et pourtant je dois m'y prendre à 2 fois pour trouver la bonne position, ou peut-être devrais-je dire la moins pire. Moins pire parce qu'à l'usage, quoique je fasse, où que je mette cette télécommande, elle ne tombe pas naturellement sous mon pouce. Il faudra donc que j'aille "chercher" les boutons avec mon joli petit pouce dexter.

Bonne nouvelle quand même, l'appairage constaté au chaud chez moi reste en place dans le froid de la rue. Je peux partir à la découverte de ma ville. A l'usage, le bouton on:off de la lumière est un poil petit, un poil difficile à activer. Rien de bien grave mais à l'usage, il faut penser à l'allumer avant d'enfiler ses gants (et l'éteindre une fois les gants enlevés).

Une smart light, vraiment?

La lampe cosmo ride propose 4 modes: feu de position, feu de détresse, clignotants, feu de freinage. Le système propose en plus la détection de chute et l'alerte des proches. Les 4 modes testés ont bien fonctionné. La vraie question reste néanmoins de tenter d'identifier l'efficacité des modes et donc du "plus produit" de Cosmo connect par rapport à une lampe toute bête (en opposition à cette "smart light"). Je vous l'avoue tout de suite, je ne suis pas véritablement convaincu par les modes feu de détresse, clignotants, feu de freinage pour une utilisation à vélo. Pourquoi?

Feu de détresse: la lampe se transforme en "flash light". Ce qui est pas mal pour tenter d'attirer l'attention des usagers qui vous suivent. De là à ce qu'ils se disent "oula, ce cycliste m'a l'air en détresse, vite je vais lui porter assistance" il y a un monde. Je ne préjuge pas du manque d'empathie des usagers qui me suivent mais ils sont habitués aux lampes arrières flashantes. Je suis considéré comme l'un d'eux affublé de ma cosmo ride en mode "détresse".

Clignotants: Rien à dire, ils fonctionnent bien et sont visibles aisément dès que la lumière baisse (en plein soleil, c'est moins évident). Mais la présence de clignotants sur un vélo n'est pas la norme dès lors les usagers qui me suivent constatent bien une lumière orange clignotante, peu d'entre ceux que j'ai questionné me confirment y voir une indication de volonté de tourner du côté où le système clignote; s'ils sont peu nombreux à y avoir une information spécifique, on peut penser qu'ils sont encore moins nombreux à adapter leur positionnement par rapport à mes intentions affichées.

Le même constat est fait en ce qui concerne le feu de freinage. Cette indication n'étant pas entrée dans les moeurs, le message "je freine" n'est pas clairement identifié par les usagers qui me suivent. L'efficacité sur le changement des comportements reste donc à prouver.

A noter aussi que l'appli propose un suivi de vos itinéraires et donc un récapitulatif comme d'autres applis, elle pourra vous servir de suivi de votre temps passé sur le vélo et des kilomètres parcourus... et l'exploitation de vos données (anonymes?) par les équipes de Cosmo Connected.

La plupart des promesses posées par cette smart lampe sont tenues. Facilité de mise en oeuvre, système qui obéit correctement aux instructions donnée. En ce sens le produit est plutôt bien pensé (plutôt, parce qu'encore une fois le bouton On/off sur la lampe mériterait d'être plus ergonomique).

Sur le même sujet  [Test] Douze Cycles G4e Box, le biporteur qui augmente le volume

L'appli qui l'accompagne facilite une utilisation intuitive. Quelques promesses par contre passent à la trappe. Non par défaut du produit mais par défaut d'intégration de ce type de système dans l'imaginaire collectif des usagers.

"aucun changement de direction sans avoir vérifié visuellement au préalable"

Par exemple les équipes de Cosmo Ride annoncent avec l'utilisation de notre système "plus besoin de lever le bras pour indiquer sa direction". Je n'y crois pas et ne l'encourage pas. D'ailleurs, dès lors que l'on est sur un véhicule, avant d'entamer une manœuvre il convient de s'assurer qu'elle peut être effectuée sans danger pour autrui et pour soi.

Cosmo Ride connectée ou pas, je ne fais aucun changement de direction sans avoir vérifié visuellement au préalable si je peux le faire sans danger et compter uniquement sur le clignotement de cette lampe reviendrait finalement à se comporter comme de nombreux usagers de la route, comme si nous étions seuls sur la chaussée.

Je ne suis pas convaincu par ce système, faut-il pour autant en conclure que ce produit est un gadget inutile. Très clairement non. Je suis persuadé que ce type de "smart light" pourrait rassurer des cyclistes qui hésitent à se mettre au vélo urbain.

Aussi cette lampe peut avoir un réel intérêt hors agglomération, quand en centre-ville les yeux des usagers sont sollicités de toutes parts (et par conséquent les informations transmises par nos loupiotes sont perdues dans un flot de lumières toutes plus attirantes les unes que les autres), hors agglomération, cette lampe et son système de clignotants révèlent leur utilité.

Au risque aussi d'être accusé de me débarrasser de la patate chaude, je pourrais écrire: "cette Cosmo Ride est très bien, mais ce n'est pas pour nous" (nous ici mentionnant "les cyclistes"). Je pense par exemple que cette lampe pourrait être très utile pour les usagers de trottinettes (en propre ou en Libre Service).

https://www.instagram.com/p/B4QNlIiC0Sk/

L'un des problèmes identifié des trottinettes est la position -au ras du bitume- du phare arrière. Poser cette lampe sur son casque, ou quelque part dans le dos (il faudra bricoler son système de fixation si vous roulez en trottinette sans casque) permet de faire un rappel utile et surtout d'être visible de plus loin (et de plus près aussi).

Parce que lâcher une main du guidon de la trottinette pour indiquer sa direction est à peu près aussi périlleux que faire un sellefie dans les rochers, au bord de l'eau, le système de clignotants proposés par Cosmo Ride pourrait être un minimum d'information pour les personnes derrières.

Important aussi de le mentionner ici, alors que j'annonçais le début du test sur les réseaux sociaux j'ai eu quelques personnes manifestant un non-fonctionnement de leur matériel, avec peu ou pas de réaction de l'entreprise. Pour ma part, j'ai fait le test, en appel masqué d'appeler leur ligne consommateur, j'ai prétendu un défaut de fonctionnement, la personne en ligne m'a courtoisement proposé de renvoyer mon matériel défectueux, et si le défaut est effectivement constaté par leurs services, un échange standard ou remboursement (après avoir insisté).

Je n'ai pas poussé la démarche jusqu'à l'envoi et une demande de remplacement standard néanmoins, il semblerait sur la base de mon expérience que le Service après-vente est suivi, sérieux et tenu.

Du bon, du très bon et du moins bon

Comment donc conclure ce test? Comme on m'a appris en terminale en cours de philo peut-être... en proposant une synthèse. Le Cosmo Ride est un cocktail de bon, de très bon et de moins bon. Ce produit tient la plupart de ses promesses. La principale étant une lumière qui éclaire et augmente la visibilité de son utilisateur.

"ce système ne vous affranchira pas des règles de bon sens au guidon de votre vélo"

Contre 69€ elle fera même plus qu'éclairer. 69€ c'est malgré tout, 20 à 30€ plus cher qu'une très bonne lampe arrière vélo que l'on trouve dans le commerce. A vous de voir si les fonctionnalités de cette "smart light" valent cette dépense. Aussi reconnaissons que ce produit peut finir de décider certaines personnes réticentes à monter sur un vélo, parce qu'elles trouvent que la technologie embarquée sur un vélo n'est pas adaptée à la modernité de la ville.

Cosmo Ride, un élément en plus de sécurité

Opter pour ce produit est finalement un élément en plus de sécurité et de visibilité, gardez simplement en tête que ce système ne vous affranchira pas des règles de bon sens au guidon de votre vélo. Annoncer vos intentions en tendant le bras, vérifier avec un coup d’œil par dessus l'épaule que vous pouvez amorcer votre manœuvre sans danger pour vous et les autres usagers. Bref roulez éclairez!

Notre verdict

[Test] Cosmo Ride de Cosmo Connected, l'éclairage vélo revisité
(3.5/5)

Le prix public conseillé est de 69€ TTC pour le produit présenté. Un peu plus que le prix d’une très bonne lampe arrière. Ce système est globalement bien pensé, bien présenté. Il est suffisamment versatile pour être posé en peu de temps sur vos différents vélos, il propose un suivi de vos activités via l’appli.

Par contre je me demande si nous avons véritablement besoin d’une smart light sur nos vélos, parce que finalement ce que l’on demande à une lampe c’est d’éclairer et d’augmenter notre visibilité, avons-nous besoin de beaucoup plus de fonctionnalités?

Encore une fois, si ce type de produit, d’innovation peut achever de convaincre quelques personnes à enfourcher un vélo et les rassurer, alors mes questionnements n’ont plus aucune raison d’être. L’avenir nous dira si cette innovation répond véritablement à une attente des usagers. (Je leur souhaite sincèrement, même si je prie par ailleurs pour que la norme du vélo du futur ne devienne pas un vélo avec témoin lumineux de freinage, clignotants, warnings, climatisation, etc).

Retour en haut de page