[Test] Casque vélo urbain Casco, E.Motion et Ciao

Si vous n'entendez parler de cette marque que depuis quelques temps, elle est pourtant une "vieille dame", bénéficiant d'un peu plus de 20 ans d'expérience en fabrication de casques protecteurs, mais également de lunettes. Casco a été fondée en 1989 en Allemagne. Implantée au cœur de la Saxe, la production est également assurée par une seconde usine en Roumanie.

Et on peux dire qu'en matière de normes de sécurité, la société allemande est plutôt calée. Car son expérience, elle ne l'a pas bâtie dans un premier temps dans le milieu du sport, mais dans celui, beaucoup plus dangereux ... du feu !

Casco est en effet l'une des sociétés qui conçoit les casques des pompiers allemand, mais également ceux d'autres pays. Autant vous dire que les normes de sécurité de ce type de casque doivent être drastiques et nettement supérieure à celles de nos casques de vélo. Rien à craindre donc coté sécurité, allons voir maintenant si c'est également le cas coté finitions et confort, sur deux modèles de casque vélo urbain, le E.Motion et le Ciao.

Le E.Motion Urban, sous ses faux airs de casque de scooter, cible en réalité l'utilisateur de vélo à assistance électrique. C'est même précisé sur le blason à l'arrière du casque, "E-Bike helmet" (ce qui ne vous empêche toutefois pas de l'utiliser sur un vélo classique). La qualité, vous la voyez avant même de voir le casque, en regardant la housse semi-rigide avec laquelle est vendu le E.Motion. Incrustée du logo Casco et munie d'un poignée, elle est une option fort agréable et plutôt pratique pour ranger ou transporter votre couvre-chef sans l'abîmer.

Et pour le casque, pas de doute, la qualité est au rendez-vous, et la finition est exemplaire : tour de crâne entièrement doublé de tissu et de mousse, filet anti-moustique protégeant l'ensemble des aérations, visière rivetée et incrustée du logo Casco, même la jugulaire est renforcée par de la mousse épaisse.

Et cette qualité de finition, elle se ressent naturellement lors de l'utilisation du casque. Le système de serrage maison est réalisé à l'aide de fils nylons épais et solides, reliés directement à une boucle micrométrique, ce qui permet au casque d'épouser parfaitement l'anatomie du crâne. Le maintien est donc sans fausse note, sans aucun basculement arrière ou avant.

Avec sa coque quasi-pleine et seulement dix petites aérations, le E.Motion réussi tout de même à passer en dessous de la barre des 400 grammes, ce qui reste honorable pour un casque de ce type. Revers de la médaille, lorsque les températures se font douces, il manque parfois cruellement de ventilation (ceci dit, sa cible est l'utilisateur de VAE, donc moins d'effort à fournir...(...oups, je vais pas me faire que des amis là...)). Casco a d'ailleurs sorti un autre modèle E.Motion, le Air Control, avec  des clapets avant et arrière, donnant la possibilité des les fermer en position hiver.

Sur le même sujet  [Test] Sacoches vélo Ortlieb Back Roller PVC Free

Le modèle Ciao, lui, reprend quasiment les mêmes caractéristiques et bénéficie de la même qualité de finition que le E.Motion. Esthétiquement très réussi, le Ciao possède une ligne sportive assez agressive, une visière très bien intégrée au design et pas moins de quatre logos Casco incrustés sur la coque.

Très net avantage au Ciao coté ventilation, le casque est équipé de pas moins de trente aérations, courant jusque derrière le crâne. Malgré tout, on aurait pu s'attendre à un poids légèrement inférieure à celui affiché par le Ciao, 310 grs. Question confort, rien à redire. Petit bémol cependant concernant la jugulaire, un peu trop courte et tirant donc un peu sur le menton. Pas très agréable (à moins que ce ne soit ma tête qui soit trop longue...).

Au final, j'ai tout de même trouvé deux gros défauts à l'essai de ces deux modèles de casque urbain Casco; Le premier, c'est la très étonnante absence d'un éclairage arrière, à l'heure où presque tous les fabricants de casque en proposent un à leur catalogue. Une absence d'autant plus étonnante quand on sait que le principal argument de Casco est la sécurité. Certes, le casque vous protège, mais si on peux éviter l'accident en étant bien visible, c'est tout de même mieux :) !

Second défaut, vous l'aurez compris, c'est le tarif. Pour un modèle assez classique, le modèle Ciao se négocie en prix public à 89,95 €, tandis que le E.Motion, plus élaboré, atteint les 139,95 €. Des sommes assez élevées, qui se justifient toutefois, comme je le dit dans mon test, par une qualité de finition quasi-irréprochable et un excellent confort. "Deutsche technologie", comme ils disent là-bas...

Alors si vos finances le permettent, vous pouvez retrouver ces deux produits Casco chez notre partenaire 27-37.com :

> Casque vélo électrique Casco E.Motion.
> Casque vélo urbain Casco Ciao.

Edit : Pascal Reynaud, responsable de la distribution Casco en France, a souhaité apporter une précision concernant le tarif des casques de la marque : "Ces casques sont fabriqués en Europe (ce qui est suffisamment rare  aujourd’hui pour avoir le mérite d’être souligné) et de ce faite, ils ont un bilan carbone certainement bien meilleur à des produits, certes, moins chère mais fabriqués en extrême orient".

Retour en haut de page
Fermer cette popup
Ne pars pas comme ça !
On a encore plein de choses à te montrer...

Ne rate rien des prochains articles en t'abonnant à la WeelzLetter ! ( Et parfois, tu peux même y gagner des cadeaux)