[Test] Casque Sweet Protection Outrider et lunettes Ronin RIG

[Test] Casque Sweet Protection Outrider et lunettes Ronin RIG

(4/5)

Sweet Protection, nous vous présentions déjà cette marque dans cet article de sélection de casque vélo pour le printemps 2021. Il s'agit d'une marque d'origine norvégienne, encore méconnue sur le sol hexagonal. Elle fabrique des vêtements et des accessoires pour le cyclisme (route, VTT, urbain) mais aussi les sports nautiques (kayak, paddle) et les sports d'hiver. Nous avons reçu en test le casque Outrider et une paire de lunettes Ronin RIG, pour seoir avec l'ensemble.

Casque Sweet Protection Outrider, un casque à tout faire

Le casque Sweet Protection Outrider est catalogué dans la gamme route du fabricant, mais il s'avère avoir un design pas trop typé Raymond. Il pourra passer parfaitement pour vos balades du weekend comme votre commuting de la semaine (d'ailleurs, au final, un casque par défaut convient à tous les usages, si cela vous chante d'aller au boulot avec un casque aéro, libre à vous).


La cosmétique est plutôt sobre. On retrouve un logo discret de chaque coté et l’icône "S" sur l'avant. Les lignes globales sont élégantes, très arrondies et droites sur la partie frontale. La face arrière est un peu plus travaillée, avec un méplat au-dessus de l'occipital. On a bien aimé la coque travaillée en deux parties, inférieure et supérieure, qui permet un traitement bicolore. Notre modèle de test est le coloris Matte Nardo Gray, un gris qui tire sur le bleu pétrole.

Coté technique, le casque intègre une coque In-Mold en deux pièces. Cela signifie que la coque EPS est fusionnée à chaud avec la partie polycarbonate sur le dessus. La qualité du collage est durable. Le Outrider existe en version normale ou MIPS¹. Les deux sont aux normes européennes CE EN 1078 et américaines CPSC 1203. Rien à redire sur le maintien, le Outrider est confortable sur le crane, parfait pour des sorties longues. J'ai bien aimé la jonction des sangles sous l'oreille, qui permet d'élargir le passage et éviter le frottement sur votre pavillon. A l'arrière, on retrouve un serrage occipital micrométrique, assez classique. L'ensemble est très léger : seulement 260 grammes en taille M.

Lunettes Sweet Protection Ronin RIG

Les Lunettes Sweet Protection Ronin RIG, d'un point de vue design, sont parfaitement dans la tendance du moment. Des lunettes masques, avec une large surface couvrant le visage. Ce qui s'avère au final très agréable lorsque vous faites du vélo. L'écran offre une vision panoramique, sans être gêné par une monture étroite. Le verre est épais et semble robuste (2,2 mm d'épaisseur). Les ouvertures latérales permettent une bonne ventilation et évite la formation de condensation.

Sur le même sujet  GTJ Vélo Ep. #1 | Pédaler dans les hauteurs des Montagnes du Jura, avec Bergamont

Le modèle testé ici est Ronin RIG Reflect avec monture Nardo Gray (pour matcher avec le casque) et des verres RIG coloris Blxbite. RIG (Retina Illumination Grading), c'est la technologie de verre maison de Sweet Protection. Selon eux, le traitement RIG permet une rehausse des contrastes, une réduction de la distorsion des couleurs et réduit aussi la fatigue oculaire. L'écran bénéficie aussi d'un traitement oléophobique et hydrophobique, pour éviter les traces de doigts et la persistance des projections d'eau.

De mon coté, avec une utilisation tantôt en vélotaf, tantôt en route et gravel, j'ai apprécié la légèreté de la monture (seulement 32 grammes). Elles se font vite oublier sur le nez. J'ai aimé notamment le support nasal, assez haut, qui éloigne de la bonne distance les lunettes de votre front (le fabricant en fourni plusieurs selon votre anatomie). Le coloris Blxbite était parfait pour la période d'utilisation, avec parfois du soleil, mais souvent des temps gris ou laiteux (vive le printemps). Elle ont fait leur office lors de sorties semi-nocturne, notamment sur la Gravel Night lors de l’événement Nature is Bike à Angers.

Les Lunettes Sweet Protection Ronin RIG existent en six versions différentes : Ronin RIG, Ronin RIG Reflect, Ronin Max RIG, Ronin Max RIG Reflect, Ronin RIG Photochromic et enfin Ronin Max RIG Photochromic. Les versions Max sont une version plus large et haute. La marque offre pas mal de coloris de monture différents et des verres avec des traitements RIG variés, à choisir selon votre usage. A savoir que l'écran est interchangeable et peut être acheté à part.

Les tarifs

Le casque Sweet Protection Outrider classique s'affiche à 119,95€. Quant à la version MIPS, elle s'échange contre 149,95€. Les lunettes Ronin RIG Reflect sont à 149,95€ (version photochromique à 229,95€). Sweet Protection est distribuée en France par la société Le Showroom 13, basée à Annecy.

➡️ Sweet Protection

¹ Le système MIPS ajoute une couche interne, sous la coque EPS. En cas de choc, elle va permettre au crane une certaine liberté de mouvement qui va réduire les forces de rotation transférées au cerveau.

Retour en haut de page