[Test] BMC Alpenchallenge AMP City : Amour, luxe et carbone

[Test] BMC Alpenchallenge AMP City : Amour, luxe et carbone

Le fabricant suisse propose une version AE très élitiste

"Un vélo urbain sportif léger et rigide, pour qui aime les montures nerveuses ... et pour qui le budget n'est pas une barrière." d'infos

(3.5/5)

On se retrouve aujourd'hui pour un test du AlpenChallenge AMP City LTD (pour "limited"). Un vélo de la marque suisse BMC. Globalement, le vélo reprend les codes de son cousin, le Alpen Challenge AC01 qu'on a déjà testé il y a quelques années, en version musculaire, mais cette-fois avec une assistance électrique.

Au niveau de la motorisation, c'est du Shimano STePS, on a le droit à la nouvelle motorisation E-8000 qui envoi quand même 70Nm (newtons-mètres) de couple, donc c'est très pêchu.

Coté design, évidemment on aime on n'aime pas. Ce sont des lignes très carrées, très racées, très musclées. Le cadre, monocoque carbone, est vraiment bodybuildé.

Urbain mais pas trop

Cette version du vélo, c'est la version AMP City. City parce que l'on retrouve des gardes-boue, en métal. On va dire que c'est tout ce qu'il a d'urbain, hormis bien entendu l'éclairage intégré qui est intéressant.

Les amateurs de vélo utilitaire n'y retrouveront pas leur compte. On n'a absolument pas la possibilité d'intégrer un porte-bagages, en tout cas pas d’œillets présents, ni à l'arrière à l'avant.

Au niveau du cockpit, il y a eu un joli travail de la part du fabricant suisse BMC. On a le droit à une potence entièrement profilée et qui intègre dans son prolongement l'éclairage, qui est assurée par un feu Supernova. L'ensemble est plutôt est plutôt réussie de ce point de vue là.

Des composants homogènes

Au niveau de la transmission, c'est le nouveau groupe Shimano Metrea, un groupe dédié aux vélos urbains sportifs. Le groupe fonctionne bien, là dessus on n'a pas beaucoup de reproches à faire. C'est rapide, c'est réactif, ça manque d'onctuosité mais ça correspond bien au programme sportif du vélo.

Sur le même sujet  [Test] Giro Reverb, un casque vélo urbain stylé

Au niveau du freinage, c'est également le groupe Shimano Metrea. Disque de 180 mm à l'avant, 160mm à l'arrière. Pas de souci, ça freine la bête correctement.

Le plus gros reproche à formuler sur ce vélo, c'est sur l'intégration de la batterie. là dessus, on aurait pu espérer un petit peu plus d'efforts de la part de BMC pour l'intégrer un peu plus élégamment. Il faut dire que la batterie de Shimano est vraiment énorme.

Sportif et nerveux

Au niveau du comportement du vélo, le cadre carbone n'avait fait espérer un cadre assez onctueux, assez souple. Force est de constater que ça reste un vélo très rigide, très nerveux. On s'est habitué à la longue mais les premiers kilomètres sont un peu rudes.

BMC a intégré directement dans les haubans une petite pièce en élastomère qui permet de gagner en souplesse. A l'avant, c'est totalement rigide. La tige de selle carbone permet également de gagner un peu de souplesse sur l'arrière du vélo.

En revanche l'un des gros atouts de ce vélo, c'est son poids ! Un peu plus de 14 kg seulement, ce qui rend sa manipulation beaucoup plus facile qu'un VAE classique.

Parlons de la chose qui fâche : le tarif ! On est quand même à 5499 Euros la bête ! A ce tarif là, évidemment, ça n'est pas pour toutes les bourses et, surtout, il faudra prévoir le nombre d'antivols conséquent si vous comptez le laisser tout seul dans la rue !

Notre verdict

[Test] BMC Alpenchallenge AMP City : Amour, luxe et carbone
(3.5/5)

Globalement, on a beaucoup aimé passé du temps au guidon de ce AlpenChallenge en version électrique. C’est un vélo fun à rouler, mais qui reste très sportif. La rigidité du cadre ne conviendra pas à ceux qui recherche du confort.

Compte-tenu du tarif très élevé de l’engin on aurait pu espérer un peu plus d’attention sur certaines parties, comme l’intégration de la batterie notamment, mais aussi sur d’autres tout petits détails (passages des câbles dans le cadre pas très jolis par exemple). A ce tarif, on a le droit d’être exigeant !

Au-delà de cette barrière tarifaire, le VAE AMP City de BMC est une très belle machine.

Retour en haut de page
Fermer cette popup
Ne pars pas comme ça !
On a encore plein de choses à te montrer...

Ne rate rien des prochains articles en t'abonnant à la WeelzLetter ! ( Et parfois, tu peux même y gagner des cadeaux)