[Test] Batavus Stratos Spirit, fin urbain hollandais

Très célèbre au pays des moulins, la marque Batavus, fabricant de beaux vélos hollandais, est également implantée dans de nombreux autres pays dans le monde, et elle s'est notamment fait une place non négligeable au sein du marché français.

Avec le Stratos Spirit, la marque propose un vélo urbain racé et plutôt bien équipé. Voici le résultat de quelques jours passés au guidon de cet élégant hollandais...

Design sérieux

Dans la gamme Batavus, entre les vélos hollandais classiques et les modèles city plutôt modernes, le Statos Spirit attire de suite l’œil, de par son savoureux mélange de design à la fois rétro et moderne.

Avec sa posture très droite, perchée sur des roues de 28 pouces, il inspire tout le sérieux de la marque. Heureusement que le logo de la marque sur le fond beige du tube oblique, et les pneus crème apportent un petit peu de couleur à un ensemble relativement sombre.

Hollandais haut perché

Avant d'enfourcher ce destrier batave, vous prendrez quelques minutes pour régler la hauteur du poste de pilotage. Batavus a choisi une potence réglable en inclinaison et vous pouvez donc opter pour une position haute et confort, ou bien basse et sportive. Ici, point de aheadset, mais un bon vieux système à plongeur, certes ancien mais toujours efficace pour jouer sur la hauteur du cintre.

Une fois ce réglage effectué, on assoit son séant sur une selle de chez Selle Royal, ma foi très confortable. Son revêtement gommeux évite les glissements et l'épaisseur de gel permet une absorption des vibrations très agréable.

D'un point de vue dynamique, le Stratos Spirit à beaucoup d’embonpoint sur l'arrière, et il ne faut pas espérer des relances très vives. La faute bien sûr au porte-bagage et au moyeu à vitesses intégrées qui alourdissent en poupe.

Sur l'avant, l'angle de chasse de la direction est un peu trop court à mon goût, ce qui donne une géométrie assez ramassée. C'est plutôt bon pour se faufiler à basse vitesse dans le trafic, mais moins plaisant lorsque la vitesse augmente sur de longues lignes droites ou descentes.

Silence, ça tourne

En revanche, l'un des points forts de ce vélo, c'est son utilisation très silencieuse. Pas ou très peu de bruits parasites viennent perturber votre trajet. Il faut dire que Batavus a su sélectionner ses composants avec soin pour obtenir souplesse de fonctionnement et minimiser l'entretien courant.

Sur le même sujet  Choisir le vélo, bilan d'un nouveau cycliste urbain à Paris

La transmission intégrée Shimano Nexus fonctionne correctement et les sept vitesses sont plutôt bien étagées. Il est en revanche regrettable que la marque hollandaise n'ait pas installé les shifters d'origine Shimano, mais ses propres grips tournants. Ils s'avèrent bien moins souple à l'utilisation que ceux de la marque nippone.

Et puisque l'on est dans les griefs, j'en ai aussi contre les freins à tambours, des Shimano BR-IM45, manquant cruellement de mordant. Il faudra souvent exercer une bonne pression sur les leviers de frein pour arrêter les 14 kgs du Stratos.

Pour le reste des composants, à la vue du tarif, on ne se fiche pas de vous : gardes-boues à tringles, porte-bagage supportant jusqu'à 25 kgs, un carter de chaine en alu usiné pour vous protéger des salissures, un guide-câbles à l'avant, un antivol de cadre Axa Solid et enfin une très belle paire de jantes alu double paroi Batavus, dont les rayons montés en étoile apportent non seulement esthétisme mais également une très bonne rigidité.

Seule chose à regretter : l'absence d'un vrai éclairage intégré. On se contente à l'arrière d'un feu à Led (et donc à piles) fixé sur le porte-bagage, et seulement un catadioptre à l'avant.

Conclusion : Vendu à un tarif qui reste encore "raisonnable" de 899 €, compte-tenu de l'excellent rapport qualité/prix/composants, ce modèle saura séduire une clientèle de cyclistes exigeants, désirant un urbain bien équipé avec un excellent niveau de finition.

Dommage que sa géométrie un peu trop ramassée plombe un peu ses qualités dynamiques, mais faute de circuler à grande vitesse, vous apprécierez au moins son silence et son confort.

Ce vélo est disponible dans les magasins physiques Holland Bikes ou bien directement en ligne. Attention, sur ce lien, il s'agit du remplaçant du Spirit, le Stratos NX7, avec une déco légèrement remaniée. A noter que la 1ère année suivant votre achat, Holland Bikes assure votre vélo contre la casse et le vol, y compris la nuit.

Les Plus

  • Équipement urbain
  • Allure rétro-moderne
  • Réglage de la position
  • Utilisation silencieuse
  • 7 vitesses intégrées

Les Moins

  • Arrière lourd, manque de vivacité
  • Géométrie trop compacte
  • Freins tambours peu puissants
  • Pas d'éclairage avant

> HollandBikes.com

Soutenez l'indépendance du mag' vélo Leader de Pignon!

Retour en haut de page
Fermer cette popup
Ne pars pas comme ça !
On a encore plein de choses à te montrer...

Ne rate rien des prochains articles en t'abonnant à la WeelzLetter ! ( Et parfois, tu peux même y gagner des cadeaux)