[Test] AddBike U-Cargo, un vélo longtail familial et robuste

[Test] AddBike U-Cargo, un vélo longtail familial et robuste

"Un design carré et une apparence un peu rustaude, mais un engin très pratique pour toute la famille." d'infos

(3.5/5)

Longtail, longtail, longtail… vous n'avez plus que ce mot à la bouche chez Weelz! vous dites-vous en lisant cet article… C'est un constat simple : ces vélos rallongés plaisent aux consommateurs. Un constat que partage le fabricant AddBike, en proposant le longtail U-Cargo. La marque lyonnaise a souhaité étoffer son catalogue avec un "vrai" vélo, et plus seulement un add-on. Qu'ai-je pensé de ce vélo longtail AddBike U-Cargo ? Lisez la suite ci-dessous pour le savoir (vous pouvez aussi filer directement au verdict).

Le longtail AddBike U-Cargo, un vrai vélo ?

Bien sûr, tous les vélos que l'on teste sont de vrais vélos. On s'autorise ce terme car la naissance de la marque AddBike ne repose justement pas sur un vélo complet mais sur un add-on - une extension, pour les allergiques aux anglicismes - pour transformer votre vélo classique en vélo cargo, à moindre coût. Le fabricant en a même tiré son nom commercial (CF notre article).


Test vélo longtail AddBike U-Cargo ; Sur cette photo, un véhicule utilitaire et familial du quotidien. A l’arrière-plan, une voiture.
Sur cette photo, un véhicule utilitaire et familial du quotidien. A l’arrière-plan, une voiture.

Voici donc le AddBike U-Cargo (prononcez "You-Cargo"), un "vrai" vélo longtail, qui ne nécessite pas d'extension pour fonctionner. L'équipe lyonnaise est repartie d'une feuille blanche pour imaginer ce modèle, concevoir sa géométrie. Nous ne sommes pas sur un produit d'étagère, mais bien une conception 100% française.

Pour le moment, le cadre et pas mal de composants, dont la motorisation, sont produits en Asie (Taïwan). D'autres équipements proviennent d'Europe et le textile est réalisé en France. Toutefois, des actions sont engagées du côté de AddBike pour rapatrier la production en Europe, à terme. L'assemblage, quant à lui, est bien réalisé à Lyon. Et très prochainement dans un lieu dédié à la mobilité, dans un pôle de compétitivité soutenu par la région AURA (à défaut de soutenir le développement des voies vertes). Nous aurons l'occasion de reparler de cela prochainement.

Longtail AddBike U-Cargo, un design rustique

Je vais être très honnête, le longtail AddBike U-Cargo n'est pas le plus sexy des vélos que nous ayons eu à tester. Son design est assez rustique. L'équipement qu'il embarque fait parfois un peu cheap. En y regardant plus en détails, les soudures manquent d'esthétisme, particulièrement la zone berceau du moteur dont le design triangulaire n'est pas des plus élégants.

Bien entendu, ce n'est que mon point de vue (les goûts et les couleurs…). En interrogeant mon entourage, il s'avère que sa bouille contadine et un peu rustaude semble plaire. Et puis, il faut reconnaître que ses lignes changent entre la version Lite, et la version Family qui accueille à l'arrière les barres de maintien et l'habillage textile. Personnellement, je préfère la version Lite. Plus épurée mais évidemment moins pratique que cette version Family.

Motorisation Bafang éprouvée

Mais l'essentiel d'une telle machine n'est pas (que) son design, il est ailleurs. Son but n'est pas de chasser le chrono, ni de contenter une certaine envie de raffinement de l'utilisateur. Nous ne sommes pas en présence d'une berline allemande de luxe. Non, le AddBike U-Cargo est un engin utilitaire. Et ses prestations sont à la hauteur sur ce point.

Techniquement, le vélo lyonnais repose sur un châssis en aluminium, campé sur deux roues de 20 pouces. Sa taille est relativement compacte. C'est un des rares vélo longtail du marché à proposer un vrai enjambement bas, qui facilite la descente et la montée. Avec un angle de tube de selle prononcé, et une potence réglable en hauteur, la plage de taille utilisateur est large : de 1m50 à 2m.

Le longtail AddBike U-Cargo embarque une motorisation Bafang BBS01. Ce n'est pas le dernier modèle du motoriste chinois. Les nouveaux modèles sont plus compacts, mieux intégrés et plus élégants. Selon le fabricant, le choix s'est porté sur ce moteur, pas tant pour son design, mais pour sa fiabilité, éprouvée sur de nombreux modèles sur le marché.

Aussi, les pièces se trouvent facilement et c'est un point important pour AddBike sur l'aspect durabilité et maintenance. Autre raison : la fixation du moteur lui permet d'être facilement déposé pour passer sur un vélo longtail musculaire, en l'allégeant de son moteur et de sa batterie (et pourquoi pas). En parlant de batterie, celle embarquée fait 14.5Ah (36V) et offre 522 Wh de puissance. L'autonomie annoncée est d'environ 65 km. Ce n'est pas énorme. Cela étant dit, une batterie plus puissante est aussi une batterie plus chère. Parmi les options proposées, on notera la possibilité de fixer une seconde batterie (au niveau du pédalier) pour augmenter l'autonomie du U-Cargo.

AddBike U-Cargo, un vélo longtail "patagile"

Une fois en selle, le AddBike U-Cargo est un fauteuil Chesterfield. La position est relevée, on a le dos bien droit. L'assise de la selle est vraiment très confortable (trop molle et trop large pour mon fessier, qui préfère les montures plus sportives). Le cintre offre un angle qui permet une position des mains très naturelle (backsweep de 24°).

La géométrie du U-Cargo est compacte, très ramassée. La fourche offre peu de déport et un angle de chasse assez restreint. Cela donne une monture avec une direction très vive. Et ce n'est pas exactement ce que l'on attend d'un vélo de ce type, qui doit plutôt rassurer son utilisateur. Parler de guidonnage serait exagéré, mais la direction est un peu trop réactive et peut parfois surprendre. Encore plus si vous avez du chargement à l'arrière. Et d'autant plus si ce dit chargement est d'ordre humain (comprendre : des enfants qui bougent) ou animal (chien, chat, girafe…).

Sur le même sujet  Vélo cargo : Gazelle présente le Makki Load

Au pédalage, ce longtail Addbike est un engin "patagile". La monture a un poids conséquent, même à vide (plus de 40 kg dans cette version Family), avec un poids assez concentré sur l'arrière. Cela donne un vélo qui manque de dynamisme, qui est un peu pataud, particulièrement à basse vitesse. Mais curieusement, une fois l'engin lancé, on parvient tout de même relativement facilement à se faufiler à travers le trafic. Le U-cargo montre une certaine agilité, même s'il faut oublier pouvoir prendre des virages rapides. Patagile = qui est pataud et agile à la fois (cadeau de Weelz! dans votre lexique vélo).

Une assistance assez péchue, qui fait le job

L'assistance électrique du AddBike U-Cargo est assurée par un moteur Bafang BBS01 36V/250W. Il affiche 80 Nm de couple en nominal. A l'usage, la motorisation s'avère suffisamment dynamique, en tout cas pour un usage quotidien utilitaire. Il n'y a pas de console centrale avec un bel écran, juste une commande en plastique assez rustique. Vous pouvez toutefois connecter votre smartphone en Bluetooth et obtenir des informations supplémentaires sur votre écran.

La commande en plastique est assez rustique (la gâchette Easy Start à gauche)

Le système offre 5 niveaux d'assistance. Vu le poids de la bête à vide (+40kg), je ne vois que peu d'intérêt à rouler sur l'un des quatre premiers niveaux. Mais pourquoi pas, si vous avez envie de transformer votre trajet vélotaf en séance de sport, c'est toujours ça de pris.

Le délai de réponse du moteur pour fournir l'assistance électrique au moment du pédalage est assez variable selon les modèles. Ici malheureusement, on a une latence de déclenchement assez haute. Il faut presque un tour de manivelle complet avant que le moteur ne réagisse. A vide, ce n'est pas tant un problème. En revanche, une fois chargé, difficile de repartir ; presque impossible si vous êtes en montée. Fort heureusement, il y a le mode "Easy Start" ; une gâchette au pouce gauche, qui permet de forcer le démarrage de l'assistance, sans même pédaler.

Une option intéressante pour des personnes peu habituées au vélo. Cela permet de lancer le vélo alors qu'on a encore les pieds au sol. Petit bémol toutefois : cela donne un ressenti saccadé dans les pédales, comme des vibrations, qui stoppent lorsqu'on lâche la gâchette.

Le chargement de tous les possibles

Parlons enfin du point le plus important de ce type de vélo : la capacité d'emport. Et il faut reconnaître qu'elle est plutôt généreuse. Dans un premier temps, il y a évidemment le rack avant qui offre déjà de quoi y balancer des petites courses ou un sac à dos (capacité 20 kg). Mais c'est bien entendu la plateforme arrière qui offre les capacités les plus intéressantes, surtout dans cette version Family du AddBike U-Cargo.

Sur la partie inférieure, le Step'N'Load, des marche-pieds en bois qui permettent aux enfants (ou aux adultes) … de poser leurs pieds (qui l'eut cru). Plus haut, Protech'360, une "armature métallique robuste couverte par une enveloppe en textile" comme le décrit le fabricant.

Le système de barres de maintien que l'on retrouve sur la plupart des modèles longtail du marché (Yuba nomme cela des monkey bars 🐵) est ici recouvert d'un habillage textile. Cela permet de transformer la plateforme arrière en un énorme coffre, très profond et très volumineux (un peu comme la soft box d'un Douze V2, mais en plus haut).

Là où ça devient encore plus malin, c'est que ces barres de maintien ne font pas tout le tour. Elles sont ajourées côté droit, ce qui facilite la montée à bord de vos minots. Le textile à cet endroit s'ouvre par un zip jusqu'en bas.

La capacité d'emport à l'arrière est fixée à 80 kg. J'ai pu tester avec ma pré-adolescente de 14 ans, qui se prenait pour une princesse dans son carrosse. Pas de souci non plus avec une adulte - ma femme en l'occurence. Dommage, elle n'a pas souhaité échanger les places (j'aurais bien aimé faire ma princesse dans son carrosse moi aussi…).

De base, la version Family du AddBike U-Cargo est livrée avec deux assises pour enfant. Il ne s'agit pas des sièges bébés, simplement de coussins avec dossiers (avec ceinture). Très pratique si vos enfants sont assez grands et peuvent se tenir tout seul. Bien entendu le rack arrière peut accueillir des sièges enfants standards (Yepp, Thule, Urban Iki…). Le dossier central est amovible facilement. Le chargement arrière peut donc facilement se moduler (deux jeunes enfants, un ado, un adulte, un chien, une belle-mère ou une armoire normande…).

Avec l'habillage textile, on retrouve des poches et une zone de rangement assez pratique.

Vous souhaitez connaître mon verdict sur ce vélo longtail AddBike U-Cargo, filez lire le verdict. Vous souhaitez en savoir plus, voire même commander, RDV sur le site officiel AddBike.

Notre verdict

[Test] AddBike U-Cargo, un vélo longtail familial et robuste
(3.5/5)

Le vélo longtail AddBike U-Cargo n’est certainement pas le vélo le plus sexy de son segment. Les lignes sont assez rustiques, les éléments embarqués ne sont pas haut-de-gamme. Mais l’essentiel sur ce type de vélo utilitaire est ailleurs. C’est un vrai break familial (en tout cas dans sa version Family). La géométrie pourrait sans doute être améliorée, tout comme son design. Mais le AddBike U-Cargo est une machine urbaine qui fait très bien son job. Le vélo embarque un freinage puissant (disques hydrauliques en 180 mm), un éclairage avant et arrière efficace de nuit. La motorisation Bafang n’est pas la meilleure du marché mais elle demeure efficace. La gâchette Easy Start permettra de rassurer les plus néophytes de ce type de vélo cargo.

Surtout, la partie la plus intéressante de ce vélo longtail demeure sa zone de chargement arrière, à qui on peut demander beaucoup de choses. A nouveau, l’habillage textile autour des barres de maintien dessert un peu le design, mais c’est pour mieux servir son utilisateur. Le AddBike U-Cargo est un engin très pratique pour toute la famille ; que vous ayez de jeunes enfants, des ados (qui pourront être tantôt passagers, tantôt pilotes) ou même s’il vous vient l’envie d’une sortie en couple. Le volume offert par l’ensemble permet de nombreux types de chargement, y compris à l’avant avec le large panier.

La version Lite est proposée à partir de 4350€ et la version Family ici testée est proposée à partir de 4850€. Si l’on compare à la concurrence sur ce segment longtail, le tarif peut paraitre élevé, compte tenu du fait que les composants embarqués ne sont pas les plus haut-de-gamme. C’est sans doute le prix à payer pour que cette société française acquiert les moyens de rapatrier sa production en Europe à terme. Même si le vélo que vous achèterez dans les mois qui viennent restera une fabrication asiatique (assemblée en France).

Retour en haut de page