Styriette, le VAE venu d’un autre temps

C'est juste avant la guerre, en 1938, que la société Steyr-Daimler Puch dévoile son modèle Styriette lors de la foire printanière de Vienne en Autriche. Mais attention, il ne s'agit pas à l'époque d'un vélo, mais bel et bien d'un cyclomoteur, doté d'un moteur deux-temps de 60cm3, capable d'atteindre la vitesse de 20 miles, soit environ ... 32 km/h ! Il doit son nom à sa région d'origine, le land autrichien de Styrie. A l'époque, ni taxe, ni assurance et encore moins de permis de conduire n'était obligatoire.

C'est le fabricant canadien de moteurs électrique BionX qui a décidé de relancer sur le marché ce modèle d'avant-guerre (il l'avait dévoilé au salon Interbike de Las Vegas). Bien entendu, adieu le vieux moteur polluant, c'est un moteur BionX IGH3 de 350 Watts qui propulse l'engin aujourd'hui, et la Styriette est donc devenue un vrai vélo à assistance électrique, avec 3 vitesses intégrées (fabriqué à l'aide du moyeu interne iMotion de Sram).


Son design a été revu et corrigé, mais dans l'ensemble la ligne globale de la bicyclette reste sensiblement la même que son ancêtre, avec notamment sa fameuse fourche à parallélogramme déformable, suspendue toutefois maintenant par un vrai amortisseur de la marque X-Fusion. La batterie LiMn, elle, a été intégrée sous le porte-bagage, avec une autonomie annoncée de 65 à 95 km par charge.

Pour le reste des composants, en plus de l'acier du cadre remplacé par de l'aluminium, c'est d'assez bonne facture. Le freinage est assuré par des Tektro Auriga hydraulique, équipé bien entendu de capteur pour couper le contacteur. Le montage de pneus ballons Schwalbe Fat Frank peut paraitre évident, même si personnellement, je leur aurais préféré la version crème, renforçant ainsi le coté terriblement rétro de la monture.

Sur le même sujet  [Conseils] Velotaf | Pédaler, est-ce transpirer?

Pour l'éclairage, c'est un phare chromé délicieusement vintage qui se place à l'avant, fourni par l'équipementier allemand Busch+Müller. Cerise sur le vélo, c'est une très belle selle cuir Brooks B67 qui vient finir l'ensemble. L'intégralité de la ligne de chaine est encapsulée dans un carter, afin d'éviter toutes salissures.

La Styriette a remporté plusieurs prix, notamment par l'association ExtraEnergy.org (dont nous reparlerons), ainsi qu'un prestigieux Red Dot Award.

Elle est commercialisée dans une version homme et femme (passage de jambe facilité pour vous mesdames), ainsi qu'en deux déclinaisons de "motorisation", une première en 250 watts et une seconde en 350 watts.

Seules deux ombres au tableau demeurent : la "e-Styriette" ne va être vendue qu'à seulement 500 exemplaires dans le monde, et à un tarif pour le moins élevé de ... 3590 € !

Alors, prêt à vous offrir ce VAE à la sauce vintage ... ?

+ d'infos sur :
> Styriette.com
> Velo-bionx.com

Retour en haut de page