Le curieux studio vélo mobile de Radio Méga Valence

Le curieux studio vélo mobile de Radio Méga Valence

Le vélo a toujours une solution à un problème rencontré. On finirait par croire que les amoureux de la petite reine se fixent comme objectifs de démontrer systématiquement qu'à un (faux) problème soulevé, une solution existe avec un peu d'imagination, beaucoup d'envie et quelques coups de pédales.

Nous avions relayé ici même courant décembre 2018, cette radio associative Méga valence qui faisait un appel aux dons pour financer leur studio radio vélomobile. L'article est visible ici.


14 mois plus tard notre route croise celle de ce studio radio-vélomobile au halles de la Villette. L'occasion pour nous de découvrir ce drôle d'engin.

Construit sur la base d'un vélo cargo triporteur Urban Arrow Tender 1500 ce studio mobile pèse 230 Kilogrammes, est long de 3m15, large de 1m47 (en haut), 1m14 (en bas) et mesure 2m18 sous la toise.

Il accueille sans rechigner jusqu'à quatre personnes (en comptant le pilote). Une batterie de cadre classique assure une autonomie d'environ 35 kilomètres et une batterie type camping-car, logée sous le châssis, assure l'autonomie du matériel électrique nécessaire pour produire une émission radio.

Radio Méga est une association, une radio libre et indépendante qui met l'humain, la ville, sa vie au coeur de sa ligne éditoriale. Loin des strass et paillettes que l'on peut trouver sur la bande FM nationale, Radio-Méga souhaite donner la parole à ceux qui ne l'ont pas, transmettre différemment, rencontrer le territoire.

"désacraliser le studio radio qui peut intimider les néophytes"

Raphael, l'un des 5 salariés de Radio Mega (qui compte aussi 80 bénévoles) nous explique qu'ils cherchaient un moyen de faire de la radio autrement. Souhaitant désacraliser le studio radio qui peut intimider les néophytes, souhaitant aller à la rencontre des habitants de leur bassin d'auditeurs.

Très vite l'idée d'un studio radio vélo leur est apparu comme une évidence. "Pour aller au contact des populations, pour accéder partout sans contrainte, pour se poser sur une place de village, à côté d'un terrain de foot ou même dans le hall d'un musée, le vélo est vraiment le meilleur outil".

De l'idée à la réalisation - privilégier le local

Le concevoir, le fabriquer, le financer (un peu plus de 20,000€) ne fut pas une mince affaire. Entre l'idée et les premières planches coupées il a fallu environ un an de travail.

Une fois le bon vélo choisi, "malheureusement aucun fabricant de la région, ni même en France n'était capable de proposer un vélo cargo avec un tel châssis, nous nous sommes donc tournés vers Urban Arrow" , l'équipe de Radio Méga s'est approchée du Lycée Professionnel Amblard à Valence pour que les étudiants accompagnés de l'équipe éducative puissent réaliser ce studio mobile.

La promotion 2018/2019 de la section TFBMA (Bac Pro Techniciens Fabrication Bois et Matériaux Associés) n'avait plus qu'a se remonter les manches. Le résultat est sous vos yeux.

Plus qu'un studio radio, un outil éducatif

Bien sûr, tout le matériel à bord est de qualité professionnelle, d’ailleurs DIGIGRAM fabricant de matériel radio (hard et soft), situé dans la région (Grenoble) leur a fourni le matériel technique. "Un CODEC de contribution, fourni avec 2 cartes SIM. Nous pouvons donc être en duplex et en direct entre le studio mobile et la station", les enceintes FOCAL viennent de Saint-Etienne et sont fabriquées en France.

Sur le même sujet  ViaRhôna, le guide du routard est sorti

Dans la pratique, le studio mobile est sur la route une journée par semaine. Au-delà d'être un outil radiophonique et d'être un sympathique studio, nous en faisons un outil éducatif, "nous tournons dans les écoles de l'agglomération pour sensibiliser les jeunes aux métiers des médias, de la radio. Ce studio est un formidable aimant pour les étudiants. Nous organisons de nombreux ateliers d'écritures ou encore des mises en places de pièces radiophoniques avec les étudiants qui créent leurs propres émissions".

Une mascotte mais pas que...

"on ne compte plus les bénévoles qui se sont remis au vélo en voyant ce studio"

Raphael nous confirme que l'impact du studio mobile va bien au-delà de ce qu'ils avaient imaginé au départ. "Evidemment nous voulions faire un truc un peu rock'n'roll, un truc nouveau, un truc excitant. A l'usage on se rend compte évidemment que ce studio nous a permis de gagner en notoriété et véhicule (sans jeu de mots) une belle image de notre radio. L'air de rien il sensibilise toute l'équipe et les personnes que l'on croise sur les bienfaits du vélo, l'importance d'une mobilité douce et raisonnée; d'ailleurs on ne compte plus les bénévoles qui se sont remis au vélo en voyant ce studio."

Radio Méga aimerait être encore plus éco-responsable, en installant par exemple des panneaux solaires sur le toit du vélo. Sauf que "nous sommes déjà limites au niveau du poids total en charge, rajouter des panneaux solaires n'arrangerait rien". Ils essayent autant que possible de déplacer le studio à la force des mollets (et de l'assistance électrique).

"Le studio va suivre au mois de mai 500 élèves qui vont parcourir la Drôme à vélo"

Preuve de leur engagement sur le territoire, le studio va suivre au mois de mai 500 élèves qui vont parcourir la Drôme à vélo (la TDV Drôme organisée par l'USEP), sur 5 jours, les enfants vont pédaler, aller à la rencontre des villages. Le soir ils auront l'antenne pour raconter les pays traversés et leur expérience.

Raphael nous confie qu'ils sont pas mal sollicités pour prêter ou louer leur studio vélo-mobile pour sillonner la France et participer à des festivals ou conviviales. Sauf que ce studio est un outil de travail pour Radio Méga. "Nous en avons donc besoin toutes les semaines, aussi la logistique pour déplacer ce studio n'est pas simple, compte-tenu de ses mensurations, il ne rentre pas dans une camionnette. "

On peut parier que ce studio vélo-mobile fera des émules et qui sait, nous en trouverons peut-être 3 ou 4 en France bientôt. Ce serait une jolie façon de promouvoir le vélo sur les ondes et les territoires. Avis aux amateurs.

Retour en haut de page
Fermer cette popup
Ne pars pas comme ça !
On a encore plein de choses à te montrer...

Ne rate rien des prochains articles en t'abonnant à la WeelzLetter ! ( Et parfois, tu peux même y gagner des cadeaux)