Stephan, cycliste urbain à Sydney [Weelz sur la planète]

Le Surly de Stephan, cycliste urbain à SydneyLa série "Weelz sur la planète" avait été inaugurée de nouveau par Aimache, il y a quelques semaines.
Aujourd'hui, voici Stephan (aka Bolbatre) qui nous a fait le plaisir de répondre à nos questions. Stephan vit à quelques milliers de kilomètres de chez nous, dans la grande cité australienne de Sydney. Voyons comment les "aussies" se comportent sur leurs vélos !

Weelz : Qu’est-ce qui t’a frappé dans le cyclisme urbain à Sydney ?

L'équipement de certains cyclistes... digne du Tour de France. Ainsi que la conduite plus que dangereuse des taxis.

Share the Road, SydneyWeelz : Les cyclistes autochtones : comment sont il équipés, habillés ?

"les australiens aiment beaucoup le Tour"

Il y a deux grandes catégories, les cyclistes avec un équipement digne du Tour de France (les australiens aiment beaucoup le Tour), leurs vélos de courses sont extrêmement bien équipés avec le cadre sur mesure, cuissard à l'effigie de leur équipe etc etc...
Et les "autres" pour la plupart d'entre eux, bien équipés avec des vélos urbains... le plus marquant c'est la quantité de vélo avec vitesse dans le moyeu. Les "aussies" ne manquent pas d'éléments de sécurité comme les gilets fluo et bien sûr tous casqués !!! Obligatoire en Australie.

Weelz : De jour comme de nuit? Ou bien disparaissent ils quand le soleil se couche ? Où dès que ça mouille ?

Il ne pleut pas tous les jours mais quand c'est le cas nos amis de la petite reine se font beaucoup moins remarquer... et on peut dire que la nuit tombée, les vélos sont au placard (je pense que dans ce deuxième cas, et il est essentiellement question de sécurité).

Un mini lowrider dans les rues de SydneyWeelz : Les enfants et le vélo : laisse-t-on communément aller son enfant aller à l’école/collège etc… ?

On en voit, mais les distances peuvent être longues entre son domicile et l'école. Il ya des Bike Bus qui permettent de pouvoir aller d'un point A à B avec d'autres cyclistes. La sécurité est alors bien meilleure.

Weelz : Le prix d’un vélo pour un autochtone : grosse dépense d’investissement à garder longtemps ou bien achat coup de cœur dont on changera facilement ?

"il y a toujours des vélos à vendre avec le numéro du propriétaire à contacter"

L'économie est bonne en Australie et un vélo à Sydney peut se trouver à tout les prix, de la grande surface au marchand de cycle de quartier, les gens vont dépenser en moyenne plus d'argent dans un vélo qu'en France. Deux endroits à connaitre ; la petite place en face de la gare de Newtown, il y a toujours des vélos à vendre avec le numéro du propriétaire à contacter, et juste à coté du Broadway Hotel sur Parramatta road, même système pour la vente de vélo d'occasion. Les boutiques de cycle qui vous permettrons de trouver des vélos urbains a tous les prix ; Cheeky Monkey, Cranks, Woolys wheels.

Vélo antivolé dans les rues de SydneyWeelz : Les vols de vélo: “personne n’oserait” ou au contraire “y a pas intérêt à laisser son vélo 10 minutes sans un antivol costaud” ?*

Sur le même sujet  Journée mondiale sans voiture 2018

hummm pas pire pas mieux qu'ailleurs, un antivol sera de rigueur mais je ne pense pas qu'il y est besoin d'être paranoïaque à ce niveau. J'avais un Rohloff que j'attachais dans la rue et je n'ai jamais eu aucun problème.

Weelz : Les aménagements cyclables: Y en a-t-il? A-t-on l’impression d’un réseau homogène et sans discontinuités ?

Ca discute et ça avance, il y a des groupements et des avancées majeurs à ce niveau. Bien qu'il y est encore beaucoup à faire, Sydney est sur la bonne voix. le 'BikePlan 2010' voté par le gouvernement de New South Wales est de 251 million de dollars australiens ce qui permettra de créer en moyenne 200 kms de voix cyclable au niveau de l'état par an.

Piste cyclable à SydneyWeelz : Coté signalisation et règlement: y a-t-il des trucs différents de la France ?

Rien de différent... il faut juste rouler à "Gauche" et porter son casque ! Les voix de bus sont officiellement interdites aux cyclistes mais dans certain cas on ne sera pas étonné de trouver le signe d'une piste cyclable en plein milieu.

Weelz : Multi modalité: prendre son vélo en train/bus: est-ce commun? Ou bien les parkings dans les gares : peau de chagrin ou immenses ?

Le vélo est l'ami du train (ici le train fait également office de métro), vous pouvez emmener votre monture avec vous en dehors des heures de pointe gratuitement. Parking ? Pas beaucoup mais pas de restriction quand il s'agit de l'attacher a un panneau de signalisation.

Cycliste urbain à SydneyWeelz : Y a-t-il des vélos spéciaux (pour gros chargement ou transport de passagers ?). Ou du système D ?

Il y a des vélos taxi comme à Paris, des vélos de coursiers avec d'énorme bac à l'avant et des Fixies partout dans le centre ville. Le vélib version australienne n'est pas encore présent mais c'est en projet! A oui il y a aussi 'un' vélo couché, on peut le voir au environ de Bourke Street (la rue de la meilleure boulangerie de Sydney).

Weelz : Associations ou groupes de pressions pour le vélo: y en a t-il ? Sont-ils très visibles ?

Ils se font connaitre. La meilleure action que j'ai pu voir de leur part est le parking à vélo. En effet lors de grandes manifestations, comme les concerts gratuits a Domain (le Central Park de Sydney) ils organisent un grand parking à vélo gratuit. Voici un lien dans la langue de Shakespeare.

Weelz : De retour en France, conseillerais-tu de copier certaines pratiques ?

Sur ce point je ne pense pas qu'il y est beaucoup à échanger, Sydney bouge dans le bon sens et prends exemple sur des villes comme Strasbourg pour développer son réseau, pour avoir été un ancien Strasbourgeois, je peux dire que Strasbourg est en avance sur Sydney et pas mal d'autres villes...

Retour en haut de page
Fermer cette popup
Ne pars pas comme ça !
On a encore plein de choses à te montrer...

Ne rate rien des prochains articles en t'abonnant à la WeelzLetter ! ( Et parfois, tu peux même y gagner des cadeaux)